twitter.com/RDVApolline | twitter.com/CNEWS
La source: twitter.com/RDVApolline | twitter.com/CNEWS

Joachim de Araujo a perdu 25 kilos, sa famille et son travail, hanté par les souvenirs de sa fille décédée

Cathya Harena Raoelina
18 févr. 2022
12:15
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Quatre ans après sa disparition, Maëlys est toujours aussi présente dans les cœurs de nombreuses personnes. Le meurtre de cette petite fille de 9 ans avait chamboulé toute la France en 2017. Son décès a été le début d'une véritable descente aux enfers pour sa famille, notamment pour son père.

Annonces

Après la mort de sa fille, la vie de Joachim De Araujo a complètement changé. En plus de s’être séparée de la mère de ses enfants, celui-ci a également perdu son travail. Le papa de Maëlys a aussi perdu du poids suite à ce drame. On vous donne plus de détails.

“J'ai le sentiment que tout le mauvais sort s'abat sur moi”

Personne n'aurait pu prévoir ce qui s'est passé durant le mariage auquel Maëlys et sa famille ont assisté. Durant la réception, la petite fille s’est volatilisée, et quelques jours plus tard, on a appris que Nordahl Lelandais, l'un des invités y était pour quelque chose.

Annonces

Quatre ans après le meurtre de sa fille, Joachim De Araujo n’arrive toujours pas à surmonter ce drame qui a bouleversé sa vie. Lors du procès du meurtrier de Maëlys, il a fait part auprès de CNEWS de son chagrin.

“J'ai le sentiment que tout le mauvais sort s'abat sur moi”,

a-t-il déclaré.

Annonces

Notons également que le papa de la victime avait perdu 25 kilos après la disparition et “ce chiffre est important puisqu'il s'agit du poids que pesait Maëlys au moment de sa mort”.

PERDRE TOUT ET MÊME PLUS

Si Joachim dit se sentir être victime de “mauvais sort”, c’est parce qu’après la disparition de sa cadette, tout a changé dans son quotidien, à commencer par sa relation avec la mère de la petite fille.

En effet, même si les parents de la victime ont tenté de faire face au décès de leur fille ensemble, les deux ont fini par se séparer environ un an après le drame. Cette séparation n’est pas due au fait qu'ils ne ressentent plus rien l'un pour l'autre. Seulement, ils ont ressenti le besoin de changer d'air, car l'atmosphère qui reignait au sein de leur famille est devenu pesant après la disparition de la petite.

Annonces
Annonces

Jennifer Clayet-Marrel, maman de la petite fille décédée, avait notamment évoqué ce divorce dans son livre. Dans l'ouvrage, elle a expliqué que si elle s’est séparée du papa de Maëlys, c’est parce qu’à chaque fois qu’elle le regardait, elle se rappellait de tout l’amour qu’elle a perdu après le décès de sa fille.

L’autre raison qui a poussé Joachim et Jennifer à rompre, est qu’ils avaient “l’impression de n'attirer que la mort”.

Joachim et Jennifer de Araujo, parents de la petite Maelys, âgée de neuf ans, qui a disparu lors d'un mariage le 27 août, s'adressent à une conférence de presse à Villeurbanne, dans l'est de la France, le 28 septembre 2017. | Photo : Getty Images

Annonces

En effet, après la perte de sa cadette, les deux anciens tourtereaux ont essayé d’avoir d'autres enfants, mais en vain. À chaque fois que Jennifer tombait enceinte, cela se terminait toujours par des fausses couches. À noter que la mère de l’enfant était enceinte en 2018 et 2019.

“À chaque fois, le bébé aurait dû naître en novembre, comme Maëlys. Il y a des hasards dans la vie”,

a-t-elle confié.

Après ces fausses couches, la maman de Maëlys a alors décidé de se séparer du père de ses deux filles. Lorsqu'elle a voulu divorcer, Jennifer a dit avoir quelque peu douté mais l’a quand même fait, “pour une question de survie”.

Annonces

Joachim, père de la petite Maelys, âgée de neuf ans, qui a disparu lors d'un mariage le 27 août, s'adressent à une conférence de presse à Villeurbanne, dans l'est de la France, le 28 septembre 2017. | Photo : Getty Images

Notons que le calvaire des parents de Maëlys ne s'est pas arrêté là. En plus de cette séparation, le père de la petite fille a perdu son emploi.

Annonces

Quant à la maman, elle a pu bénéficier de deux ans et demi de congé. Et si cela l'a en quelque sorte aidé, à la fin, lorsqu'elle a fait son retour à l'hôpital, ce fut particulièrement difficile puisqu'à chaque qu'elle voyait des "gens partir seuls, un peu comme Maëlys", elle était bouleversée.

La maman de Maëlys habite désormais à deux heures de là où a été inhumée le corps de sa fille, tandis que Joachim, lui, habite à Pontarlier, dans le Jura.

Annonces

Par ailleurs, Jennifer et son ex-mari ne sont pas les seuls à avoir souffert de la disparition de leur fille puisque Colleen, leur autre fille enfant en souffre également. Cette dernière n’avait que 13 ans lorsque sa petite-sœur a perdu la vie et cette tragédie l’a en quelque sorte fait grandir.

Du haut de ses 17 ans, Colleen reste forte pour ses parents et a fait preuve d'un grand courage en tenant tête au meurtrier de sa sœur lors de son procès.

Annonces

Face à Nordahl Lelandais, l’adolescente avait dédié un touchant message à Maëlys avant de demander au meurtrier s’il avait agressé intimement la petite fille. Une question à laquelle l’homme avait répondu par la négative.

Lire aussi : La mère de Maëlys De Araujo, Jennifer, a essayé d'avoir un autre bébé et, après deux fausses couches, elle a divorcé

LA VIDÉO QUI FAIT " BEAUCOUP DE MAL " AU PAPA DE MAËLYS

Toujours pendant le procès de Nordahl Lelandais, une vidéo montrant la petite Maëlys avait été diffusée. Des images qui ont particulièrement affecté sa famille, notamment son père. Ce dernier a avoué avoir eu “beaucoup de mal” en regardant la séquence.

Annonces
Annonces

Sur la vidéo, on pouvait voir Maëlys dans la voiture de son meurtrier, sur le côté passager, “blottie contre la portière”. Les images ont été enregistrées peu de temps avant que l’enfant ne soit tué.

REQUÊTE D'EMPRISONNEMENT À VIE CONTRE NORDAHL LELANDAIS

Tout ce qui reste à Joachim De Araujo désormais, ce sont les souvenirs de sa cadette. Le père ne peut que de garder la tête haute, malgré la disparition de sa fille, le divorce avec sa femme et la perte de son travail.

Annonces

Aujourd’hui, il désire que justice soit faite et voudrait que le meurtrier de sa fille ne sorte jamais de prison, pour qu’il ne fasse plus jamais de mal à qui que ce soit.

Pour rappel, le procès de Nordahl Lelandais s'achève le 18 février 2022. Le meurtrier bénéficie encore de la présomption d’innocence en attendant la décision de la justice.

Lire aussi : "Le déchet" : La discrète sœur de Maëlys, Colleen, 16 ans, attaque Nordahl Lelandais en face

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News.

Annonces