logo
 youtube.com/voici.fr
La source: youtube.com/voici.fr

Frank Dubosc, qui a accepté de perdre son père malade, pleurait en relisant sa lettre d'adieu - À 58 ans, il chante une berceuse pour son fils

Cathya Harena Raoelina
21 juil. 2022
17:30
Partager
FacebookFacebookTwitterTwitterLinkedInLinkedInEmailEmail

Durant son enfance, Franck Dubosc n’était pas proche de son père. À sa disparition, le comédien regrette amèrement de ne pas avoir pu lui dire “Je t’aime”. Devenu père à son tour, il essaie tant bien que mal de se rattraper avec ses deux fils.

Annonces

“La dernière partie” est en fait un clin d'œil pour le père de Franck qui a raconté leur histoire au scénariste Jean-André Yerlès. Le titre fait effectivement référence à l’ultime partie de Scrabble entre le père et le fils.

Affecté par la maladie de Charcot, Lucien Dubosc avait eu recours à l’euthanasie. Malheureusement, ce fut durant cette dernière partie qu’ils se sont fait leur adieu. Franck avait dit à son père qu’il pouvait partir et “il n'y a pas de problème”.

Annonces

DES RELATIONS DIFFICILES AVEC LE PÈRE

Ce n’est qu’à la disparition de son père, Lucien Dubosc, que Franck a réalisé qu’il y a eu entre eu quelque chose d’inachevé. Une situation qui d’ailleurs a été confirmée par la sœur de l’humoriste. Cette dernière s’était confiée sur une séquence diffusée lors du passage de Franck dans l’émission “Ambition intime”. Elle y a expliqué :

“Entre Franck et papa, non, ils ne se sont pas tout dit. Et je sais que ça, ça ronge mon frère.”

Annonces

Des propos qui ont ému le fils, au point de lui mettre les larmes aux yeux. S’étant confié à Audrey Crespo-Mara dans une interview pour “Sept à huit”, Franck lui-même a apporté plus de détails. Il a confié à son interlocutrice à quel point la relation entre lui et son paternel avait été compliquée.

“J'ai l'impression que je n'avais pas de relation [avec lui]. Je n'ai pas de souvenir de bisou, je n'ai pas de souvenir qu'il me prenait dans ses bras, mon père était comme un autre, pas mon père à moi mais un autre père, le père d'un autre.”

a-t-il révélé.

Annonces

Le plus triste dans l’histoire, c’est que son père croyait en quittant ce monde que son fils avait honte de lui. En effet, l’acteur a avoué que dans son adolescence, il avait honte de leur milieu social.

Mais en grandissant, l’homme a beaucoup regretté cette attitude. Les larmes aux yeux, il avait confié que ce que son père pensait était faux et qu’il l’aimait plus que ce qu’il croyait.

Décédé des suites de la maladie de Charcot, en 2002, le père de Franck a laissé derrière lui sa femme et ses enfants. Une vingtaine d’années plus tard, le fils n’arrive toujours pas à faire son deuil.

Annonces

Lire aussi : "La dernière partie" : l'histoire vraie poignante du père malade de Franck Dubosc qui "voulait mourir"

LOURDE PERTE

Étant parti bien avant le succès de son fils, Lucien n’avait pu voir que ses débuts à l’Olympia. Avant de partir, il a laissé un tendre et ultime message pour lui. Lorsque Franck en parle, on voit qu’il est toujours aussi affecté. Cela a d’ailleurs été le cas lors de son interview dans “Sept à Huit” en 2021, pendant laquelle la star du cinéma français a craqué.

“Il a vu que j'avais fait l'Olympia. Il n'est pas venu à l'Olympia. Il ne pouvait pas se déplacer. Mais il a vu que j'avais fait l'Olympia. Il m'a remis un dessin, que j'ai toujours sur moi dans mon agenda. C'est un dessin de moi sur la scène de l'Olympia.”

Annonces
Annonces

Malheureusement, son père, qui avait perdu sa motricité, l’avait dessiné “comme un enfant”. Avec le dessin, le père de famille avait laissé un triste message disant que “cette terrible maladie… gagnera”.

À la vue de la difficulté qu’a eue son père en l’écrivant, l’humoriste français a eu de la peine. Ce qui l’a le plus attristé, c’est le fait qu’il avait parlé de sa maladie, non de son fils.

Toutefois, en se quittant, le père et le fils ont pu se tenir la main pour la première et la dernière fois. Franck Dubosc a livré :

“Je ne lui ai pas dit “je t'aime”. Je lui ai dit avec les yeux. On s'est pris la main. Est-ce que cela remplace des années de disputes ? Des années d'incompréhension ? Je n'en sais rien. On s'est dit ce qu'il fallait se dire, qu'on se pardonnait l'un l'autre. Se prendre la main était une façon de se dire : “Je te pardonne“. On est quand-même de la même famille."

Annonces
Annonces

Malheureusement, ceux qui sont de la même génération que l’acteur ont dû vivre cette dure réalité. D’antan, les parents éduquaient en effet différemment leurs enfants, exprimer son amour pour son enfant ne se faisait pas à l’époque.

Ce n’est plus le cas aujourd'hui, contrairement à son père, le mari de Danièle essaie d’être plus proche de leurs deux fils, Raphäel et Milhan.

Lire aussi : À 85 ans, Guy Marchand, quitté par sa jeune épouse Adelina, vit seul dans sa maison - Seul son fils s'occupe de lui

PÈRE JOYEUX DE DEUX GARÇONS

Celui qui joue dans “Scrabble”, un film en hommage pour son défunt paternel, est devenu papa pour la première fois à l’âge de 46 ans. Une paternité tardive qu’il n’a pas vraiment souhaitée, puisqu’il a toujours eu envie d’avoir des enfants.

Annonces

Seulement, il voulait trouver la “bonne mère”. Ce fut alors Danièle qu’il a choisie, la femme avec qui il s’est marié en 2009 et avec qui il a eu ses deux enfants.

Annonces

Faisant l’affiche de la comédie “10 jours sans maman”, l’acteur français Franck a accepté de faire des révélations sur sa vie de père. Apparemment, les parents stars sont des parents ordinaires qui vivent avec de petits pépins au quotidien. Plutôt papa câlin, Franck est de ceux qui chantent des berceuses pour leurs enfants.

Le 26 mai 2020, pendant le confinement, le père de famille s’est justement filmé en train de border son fils, Milhan. Il lui a fredonné “Hier encore” de Charles Aznavour. Outre les moments tendres, Franck avoue également avoir des moments de confrontation avec ses garçons.

“Je suis parfois pénible avec eux. Je limite leur temps d'écran. C'est difficile pour un enfant de concevoir que l'interdit fait partie de l'éducation.”

Annonces

a révélé le “père sévère”.

Annonces

Si Franck Dubosc a décidé d’être plus présent pour ses deux garçons, qu’il accompagne d’ailleurs à leurs matchs de foot, c’est à cause des mots de son fils.

Le jeune garçon avait fait culpabiliser son père avec ses tristes révélations sur cette fois où il n’a pas été présent pendant les vacances. Il avait conclu par “J’ai vu la mer, j’aurais voulu voir mon père.”

Bien que les enfants soient parfois “lourds”, ils sont “indispensables” à la survie de leurs parents. Une réplique du père de famille qui mérite d’être volée.

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News pour suivre les actualités sur les célébrités.

Annonces
info
Veuillez nous indiquer votre adresse e-mail afin que nous puissions partager avec vous les meilleures de nos histoires !
En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité
Articles connexes

Louis Bertignac est conscient qu'il pourrait mourir avant les 20 ans de son fils. Il explique pourquoi il est devenu papa à 62 ans

22 avril 2022

Jamel Debbouze a gagné de l'argent grâce à l'image de son père qui est décédé d'une longue maladie - Il lui a offert un riad de 800 000 euros

07 juin 2022

Une femme prend une balle pour le fils d'un inconnu, son père assiste aux funérailles et y rencontre neuf enfants en pleurs - Histoire du jour

08 mai 2022

Croyant être un fardeau pour sa famille, un vieil homme demande à son fils de l'envoyer vivre dans une maison de retraite - Histoire du jour

05 mai 2022