logo
Un vieil homme mangeant seul. | Source : Getty Images
Un vieil homme mangeant seul. | Source : Getty Images

Un vieil homme passe ses journées seul après une tragédie familiale, jusqu'à ce que sa voisine lui rende visite à l'occasion de la fête de Thanksgiving - Histoire du jour

Jacques Ronny
05 déc. 2023
10:30

Un vieil homme grincheux qui vit seul depuis la mort de sa famille a reçu une invitation à dîner pour Thanksgiving de la part de sa vieille voisine grincheuse qui le déteste.

Annonces

L'arôme persistant de la dinde rôtie et de la farce, des haricots verts, de la sauce aux canneberges maison, de la farce aux pommes et, surtout, les rires chaleureux des réunions de Thanksgiving sont autant de choses que Victor déteste.

Ce soir-là, en marchant dans les allées du supermarché pour faire ses courses, il se maudit de ne pas l'avoir fait plus tôt. Car partout où il regardait, il voyait des gens faire leurs courses pour Thanksgiving.

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

Les sourires sur les visages de ces gens et le bonheur dans leurs yeux d'attendre une réunion de Thanksgiving avec leurs proches ont irrité Victor, mais plus encore, cela l'a déprimé.

Victor, 73 ans, avait perdu sa famille dans un terrible accident de voiture la veille de Thanksgiving, il y a quelques années. Il n'avait plus personne à aimer ni personne qui l'aimait.

Annonces

Pendant des années, après la perte de sa famille, il n'y a eu que lui et sa tranquillité. Il ne parlait jamais à ses voisins et ne passait jamais de temps avec eux. Il était toujours chez lui. À l'intérieur. Il se sentait terriblement seul.

Mais cette année-là, quelque chose d'étrange se produit. Victor a reçu une invitation pour le dîner de Thanksgiving de la part de Poppy, la vieille dame grincheuse qui vivait à côté de chez lui et qui le détestait...

***

"Et voilà que tu recommences !", murmura Poppy lorsque Victor la croisa par hasard au supermarché. "Vieil homme ! Tes yeux... ils ne fonctionnent plus, n'est-ce pas ?"

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

Annonces

"Je suis désolé, Poppy !", dit Victor en serrant les dents. "Maintenant, si tu veux bien m'excuser, j'ai besoin de ces haricots sur l'étagère !"

"Oh, je ne bougerai pas d'ici tant que je n'aurai pas fini ! Et ne pense même pas à te battre avec moi !"

"Tu es horrible", soupira-t-il.

"Regarde qui parle !", dit Poppy avec un sourire en coin. "C'est toi qui ne sors jamais de chez toi et qui détestes les gens ! On t'appelle un reclus, Victor, et je comprends pourquoi !"

La haine paralyse la vie, alors que l'amour la libère de la douleur et de la souffrance.

"Eh bien, c'est à cause de toi, Poppy !", dit Victor, irrité. "Personne ne m'aurait appelé ainsi si tu n'avais pas répandu ces rumeurs ! Qu'as-tu dit d'autres à tous les voisins ? Que j'avais tué ma femme et ma fille ?"

Poppy se racla la gorge, consciente de sa faute. "Oui, peu importe. Ce n'est pas comme si nous avions tort ! Tu n'as pas de famille ! Tu te caches dans ta maison depuis que tu as emménagé ici, tu regardes les gens passer à travers les rideaux de ton salon. Comment expliques-tu tout cela ? Il faut que tu aies une vie, Victor ! Ce n'est pas comme si tu étais le seul à avoir perdu une famille !"

Annonces
À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

Victor ne supportait plus Poppy. "Je te déteste", murmura-t-il. "J'aurais voulu que tu meures à la place de ma famille ! Je te déteste tellement !", dit-il en s'éloignant.

Poppy, qui se battait habituellement jusqu'à ce qu'elle ait le dessus dans la dispute, se tenait debout comme un cadavre, regardant Victor partir. Pour la première fois, elle ne s'est pas lancée à sa poursuite, criant et prouvant son point de vue.

Victor, quant à lui, termina rapidement ses achats et sortit du supermarché sans même se retourner. Mais lorsqu'il s'est assis seul ce soir-là, il n’a pas pu enlever de la tête les mots de Poppy : "Tu n'es pas le seul à avoir perdu une famille."

Le lendemain matin, lorsqu'il prenait son petit-déjeuner, Victor a remarqué que ses voisins accueillent déjà leurs familles, ce qui l'a mis mal à l'aise. Il avait déménagé dans une nouvelle ville, un nouveau quartier, après avoir perdu sa famille, en espérant que sa vie changerait. Mais cela n'a pas été le cas.

Annonces

Il n'est jamais retombé amoureux et n'a jamais pu sortir de son isolement.

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

Comme tous les autres jours de Thanksgiving, Victor a décidé de rendre visite à sa famille et de passer du temps avec elle ce jour-là. Il a acheté des fleurs dans un magasin situé près du cimetière et s'est assis à côté des tombes de sa femme et de sa fille, leur disant à quel point elles lui manquaient.

Mais ce soir-là, lorsqu'il s'apprêtait à partir, Victor a entendu quelqu’un frapper à la porte d'entrée. Il a regardé l'heure et s’est demandé qui était venu le voir. Il n'avait jamais reçu de visiteurs et, en ce jour de Thanksgiving, c'était vraiment étrange.

Il jeta un coup d'œil à travers les rideaux du salon et fut surpris de voir Poppy sur le perron.

Annonces

"Qu'est-ce qu'elle fait là ?”, murmura-t-il. "Je ne vais pas ouvrir cette porte !"

Mais Poppy l'a surpris en train de la regarder et s'est mise à crier. "Je sais que tu es là quelque part, vieil homme ! Ouvre cette foutue porte !"

"Va te faire voir !", dit Victor. "Tu ne m'as pas assez énervée depuis toutes ces années ? Je dois aller rendre visite à ma défunte femme et à ma fille !"

"Je ne partirai pas tant que tu n'auras pas ouvert la porte, Victor !", dit-elle. "J'ai quelque chose d'important à te dire ! Je ne prendrai pas beaucoup de temps !”

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

Victor a enfin ouvert la porte. "C'est quoi ton problème ?”, demanda-t-il. "Pourquoi tu ne me laisses pas tranquille ?"

Annonces

"Viens chez moi après avoir rendu visite à ta famille", dit-elle timidement. "J'aimerais t'inviter au dîner de Thanksgiving..."

"Toi quoi ?", demanda Victor, choqué.

"C'est précisément ce qui m'agace chez toi. Pour l'amour de Dieu, tu ne m'as pas entendu ? Je te serais reconnaissant de te joindre à moi pour Thanksgiving ! Dans une heure, ça ira très bien !" Et Poppy se rendit chez elle.

Victor était sidéré. Il ne savait pas quoi dire. La femme qui ne le supportait pas et le méprisait au point de répandre des rumeurs à son sujet l'avait invité à dîner pour Thanksgiving.

"Dois-je y aller ?”, se demanda Victor, ne sachant que faire.

Mais quelque part dans son cœur, une voix lui dit qu'il devrait peut-être y aller.

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

Annonces

"Je suis désolé, mes chéris", a-t-il chuchoté à sa femme et à sa fille décédées. "J'ai bien peur de ne pas pouvoir vous rendre visite aujourd'hui."

Une heure plus tard, Victor se tenait sous le porche de Poppy, sur le point de prendre son premier repas de Thanksgiving depuis qu'il avait perdu sa famille. Mais il a hésité à frapper. Il pensa soudain à se retourner pour partir, mais avant qu'il ne puisse le faire, Poppy apparut sur le pas de la porte.

"Entre", dit-elle doucement. "Tu crois que tu es le seul à pouvoir regarder les gens à travers la fenêtre du salon ?”

"Oh... eh bien... merci."

En entrant, Victor vit une immense table garnie des plus succulents plats de Thanksgiving : dinde rôtie avec toute la farce, purée de pommes de terre, tarte aux pommes, et bien d'autres choses encore - mais il n'y avait personne d'autre que Poppy et lui.

"Ta famille n'est pas là ?”, demanda-t-il. "Je pensais qu'ils seraient là."

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

Annonces

"Ils n'ont pas eu le temps", dit tristement Poppy. "Ils ne s'intéressent plus à moi. C'est comme ça qu'on se sent seul ? Ne sommes-nous pas dans le même bateau, Victor ?"

"Je suppose que non", dit-il. "Ma famille est morte. Tu peux encore inviter la tienne pour l'année prochaine."

"Troisièmement", dit-elle en larmes. "C'est la troisième année consécutif qu'ils ne viennent pas. Mes enfants et petits-enfants ont dit qu'ils n'avaient pas le temps. J'ai passé des heures à préparer tout cela, tu sais. J'ai aussi fait la tarte aux pommes. Mon petit-fils l'adore.”

Victor s’est senti mal pour Poppy. En la voyant triste, il se rendit compte qu'elle n'est pas vraiment une femme grincheuse ; au contraire, elle était un peu comme lui, quelqu'un qui a besoin de l'amour d'une famille.

"Eh bien”, dit Victor après une pause, "Moi aussi, j'aime la tarte aux pommes ! C'est pour cela que tu as invité ce vieil homme ?"

"Je me sentais mal pour toi", dit-elle. "Tu n'as rien acheté pour Thanksgiving hier. Tu ne le fais jamais... Je ne t'ai pas vu fêter une seule occasion depuis que tu as emménagé dans ce quartier, et nous, les voisins, n'avons pas essayé de t'inviter..."

Annonces
À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

Victor s'est assis à la table et a dit : "Eh bien, c'est à cause de tes rumeurs, n'est-ce pas ? Écoute, Poppy, et si tu mettais tout de côté et qu'on profitait de toute cette nourriture ? J'ai un peu faim, pour être honnête."

"Merci", dit Poppy, les larmes coulant sur ses joues. "Merci d'avoir accepté mon invitation. Je me suis sentie très mal quand ils ont refusé... Mes enfants me manquent tellement ! Et je me sens mal pour ces rumeurs... Désolée. Mais je l'ai fait parce que..."

Victor sourit. "Ce n'est pas grave. Et si tu t'asseyais et que tu continuais ton histoire ?"

C'est ce qu'a fait Poppy. Elle essuya ses larmes, s'assit et leur servit à manger.

Annonces

"Je t’ai remarqué dès que tu as emménagé dans ce quartier", poursuivit-elle. "J'étais ravie que quelqu'un s'installe à côté de chez moi. Tu sais, ta maison était vide depuis longtemps. J'étais tellement heureuse de te voir que j'ai préparé une tarte et j'ai décidé de te rendre visite. Mais toi, vieil homme ! Tu m’as littéralement claqué la porte au nez ! Je n'accepte rien de la part des étrangers ! C'est ce que tu avais dit d'un ton grincheux !"

Victor n’a pu s'empêcher de rire. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas ri de si bon cœur. "C'est moi qui ai fait ça ?”, demanda-t-il.

Poppy sourit. "Oui, tu l'as fait !", dit-elle. "Tu l'as fait !"

"Bon sang ! Pas étonnant que tu m'aie détesté pendant tout ce temps !"

"Qui a dit que je te détestais ?"

"Tu ne m'as jamais détestée ?", demanda Victor.

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

Annonces

"DÉTESTE”, corrigea-t-elle avec un sourire niais : "Je te déteste toujours, mon vieux ! Je ne te pardonnerai jamais d’avoir évité tout le monde! Tu aurais pu aller de l'avant, Victor. Je t'ai invité parce que je me sentais mal pour toi ! Regarde-toi maintenant, heureux de manger toute cette nourriture."

"La dinde est délicieuse", répondit Victor, la bouche pleine. "Tu as de la glace ? Prenons une tarte aux pommes avec ça !"

Poppy rit. "Tu es pire que mon petit-fils de 8 ans ! J'ai de la glace à la vanille. Ça ira ?"

"Parfait !", dit-il. "C'est ma préférée !”

"Aussi", dit-elle doucement. "Si je peux me permettre, qu'est-il arrivé à ta famille ? Ce n'est pas grave si tu ne veux pas me le dire..."

For illustration purposes only. | Source: Pexels

For illustration purposes only. | Source: Pexels

Annonces

Le sourire de Victor s'estompa et il a pris un moment avant de répondre.

"Accident", finit-il par dire. "Ma femme conduisait ma fille à l'école quand leur voiture a eu un accident. Cela fait des années, mais j'ai toujours l'impression que c'était hier que je les ai perdues. J'ai organisé leurs funérailles après avoir emménagé ici. Je crois que j'ai quitté mon ancienne maison deux jours seulement après les faits. Je ne voulais pas vivre dans la ville qui m'avait enlevé ma fille et ma femme."

"Je ne sais pas si on te l'a déjà dit, Victor”, dit doucement Poppy, “Mais tu es l'une des personnes les plus fortes que j'aie jamais vues. Tu as été assez courageux pour affronter la vie tout seul. Après la mort de mon mari, j'ai perdu l'espoir de vivre, mais ma fille m'a encouragée. Je l'avais, mais toi... Tu n’as personne, et pourtant tu n’as pas abandonné. Je suis fier de toi, mon vieux !"

Victor sourit. “Victor”, a-t-il dit. “J'aimerais que tu m'appelles comme ça. Je ne suis pas si vieux que ça !" et Poppy lui a rendu son sourire.

Dans l'ensemble, le dîner a été une soirée agréable, et la plus belle, c'est que Victor et Poppy ne se détestaient plus. En fait, un lien profond, un lien d'amour, s'est développé entre eux peu de temps après, et ils ont réalisé qu'ils avaient besoin l'un de l'autre.

Annonces
À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

Six mois plus tard, ce sentiment s'est transformé en quelque chose de plus beau. Victor et Poppy ont échangé leurs vœux de mariage lors d'une cérémonie intime, promettant de poursuivre leurs disputes aigres-douces l'un avec l'autre jusqu'à ce que la mort les sépare

Poppy a fait comprendre à Victor que la vie était faite pour aller de l'avant. Prendre un nouveau départ et aller de l'avant ne signifie pas ignorer la perte d'êtres chers. Eh bien, cela a aidé Victor à guérir de sa perte et Poppy à trouver quelqu'un qui l'aimait et qui ne la laisserait jamais seule.

Que pouvons-nous apprendre de cette histoire ?

  • Aller de l'avant ne signifie pas ignorer nos proches. C'est un signe de guérison. Victor a toujours pensé qu'aller de l'avant reviendrait à négliger l'amour qu'il portait à sa femme et à sa fille décédées, mais Poppy lui a fait comprendre qu'il s'agissait avant tout de guérir d'une perte.
  • La haine paralyse la vie, alors que l'amour la libère de la douleur et de la souffrance. Poppy et Victor se méprisaient l'un l'autre, mais lorsqu'ils ont compris à quel point ils avaient besoin l'un de l'autre, ils ont guéri de leur douleur et ont pris ensemble un beau départ.
Annonces

Partagez cette histoire avec vos amis. Elle pourrait égayer leur journée et les inspirer.

Si vous avez aimé cette histoire, vous aimerez peut-être celle d'une vieille dame solitaire qui était contrainte de passer Thanksgiving seule dans le métro jusqu'à ce qu'une voix grinçante derrière elle dise : "Soyez notre invité !"

Cette histoire est inspirée de la vie quotidienne de nos lecteurs et rédigée par un écrivain professionnel. Toute ressemblance avec des noms ou des lieux réels est une pure coïncidence. Toutes les images sont uniquement destinées à l'illustration. Partagez votre histoire avec nous ; elle changera peut-être la vie de quelqu'un. Si vous souhaitez partager votre histoire, veuillez l'envoyer à info@amomama.com.

Annonces
info
Veuillez nous indiquer votre adresse e-mail afin que nous puissions partager avec vous les meilleures de nos histoires !
En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité
Annonces
Articles connexes

"Maman mène-t-elle une double vie ?" Un fils aperçoit sa mère de 56 ans quitter la maison tous les soirs - Le Drame du jour

08 novembre 2023

Un homme qui s'occupe d'une tante solitaire apprend que sa maison de 1,3 million de dollars va à une étrange postière — Histoire du jour

29 novembre 2023

Le mari hérite de 2 millions de dollars, la femme disparaît avec ses enfants – Histoire du jour

24 novembre 2023

Une dame âgée coud une robe de bal pour la meilleure amie de son petit-fils et lui tient la main lors de son accouchement des années plus tard - Histoire du jour

22 octobre 2023

Tout le monde se tait lorsque le garçon le plus populaire de l'école emmène sa grand-mère au bal de fin d'année - Histoire du jour

27 novembre 2023

Un homme âgé rencontre une femme inconnue sur la tombe de sa femme : "Je l'ai appelée maman", dit-elle - Histoire du jour

21 novembre 2023

Un grand-père fabrique des berceaux pour les bébés de ses voisins et des années plus tard, ils se réunissent pour son 100e anniversaire - Histoire du jour

27 octobre 2023

Une dame âgée nourrit un garçon affamé à l'occasion d'Halloween et voit le portrait craché de son fils perdu lorsqu'il enlève son masque - Histoire du jour

17 septembre 2023

Une femme âgée commence à travailler dans un foyer après avoir appris que les trois enfants de sa voisine y ont été emmenés – Histoire du jour

12 octobre 2023

Un livreur apporte chaque jour de la nourriture gratuite à une vieille dame solitaire ; Elle le suit pour savoir qui la paie – Histoire du jour

09 octobre 2023

Une grand-mère vide ses économies pour offrir à son petit-fils le plus beau jour de sa vie, et ne le revoit que 15 ans plus tard - Histoire du jour

15 octobre 2023

Un homme est stupéfait d'apprendre qu'il vit avec la sœur jumelle de sa femme depuis 6 ans - Histoire du jour

30 novembre 2023

Un fils place sa mère dans une maison de retraite, rentre chez lui et trouve ses valises sur le pas de sa porte — Histoire du jour

27 octobre 2023

Un père célibataire se bat pour élever des triplés et découvre un jour qu'ils ne sont pas les siens — Histoire du jour

25 septembre 2023