logo
Des hommes profitent d'une soirée pizza | Source : AmoMama
Des hommes profitent d'une soirée pizza | Source : AmoMama

Mon mari a organisé une soirée pizza pour ses amis alors que j'étais malade et il s'attendait à ce que je nettoie - Il a vite appris sa leçon

José Augustin
27 juin 2024
15:19

Lorsque Sandra a attrapé la grippe, son mari a organisé une soirée pizza pour ses amis et s'attendait à ce qu'elle fasse le ménage. Au lieu de prendre le repos dont elle avait besoin, elle a dû se montrer plus maligne que lui. Tom a rapidement appris sa leçon de la manière la plus inoubliable qui soit.

Annonces

Allez, tout le monde, attachez votre ceinture ! C'est Sandra, la femme au foyer de votre quartier, qui a une histoire à vous raconter. Savez-vous qu'on dit que les moments difficiles révèlent la vraie nature d'une personne ?

Une femme triste assise sur le canapé | Source : Pexels

Une femme triste assise sur le canapé | Source : Pexels

Eh bien, laissez-moi vous dire que la semaine qui vient de s'écouler n'a pas été de tout repos et qu'elle m'a montré comment était vraiment mon mari bien-aimé, Tom.

Nous avons toujours eu de bonnes relations. Nous nous répartissons les tâches, nous communiquons (enfin, la plupart du temps) et nous nous respectons mutuellement.

Alors, quand la grippe m'a frappée comme un train de marchandises, je me suis dit que Tom s'occuperait de tout pendant que je jouerais le rôle de l'ermite fiévreux dans la chambre d'amis. Après tout, c'est ce que font les partenaires, n'est-ce pas ?

Annonces
Une femme épuisée allongée | Source : Pexels

Une femme épuisée allongée | Source : Pexels

C'est faux. Mais avant de libérer toute la force de ma frustration, laissez-moi vous situer le contexte. Je suis là, enveloppé dans un cocon de couvertures, en train de me ronger les poumons, quand la sonnette de la porte d'entrée retentit.

Mon cœur s'affaisse plus vite qu'une pierre. Des rires et des voix fortes se font entendre dans la maison. J'imagine que ce sont les fabuleux amis de Tom qui nous gratifient de leur présence... au moment le plus inopportun qui soit.

C'est là que les choses sérieuses commencent, les amis.

Un homme qui sonne à une porte | Source : Pexels

Un homme qui sonne à une porte | Source : Pexels

Annonces

Une heure s'écoula, chaque minute étant ponctuée par la célébration bruyante venant de la chambre. L'odeur alléchante de la pizza flottait dans l'air, faisant grogner mon estomac en signe de protestation.

À travers la brume de ma maladie, je pouvais entendre le rire tonitruant de Tom se mêler à celui de la pièce. Ma curiosité, alimentée par un agacement latent, a finalement eu raison de moi.

En drapant une couverture duveteuse sur mon pyjama trempé de sueur, je me dirigeai en traînant les pieds vers la porte de la chambre.

Une porte | Source : Unsplash

Une porte | Source : Unsplash

La vue qui m'a accueillie aurait pu être tirée tout droit d'un cauchemar de fête d'université.

Annonces

Ils étaient là, étalés sur NOTRE LIT - oui, celui avec le délicat rembourrage crème sur lequel Tom avait juré qu'il ne laisserait jamais personne manger - entourés de cartons de pizza vides et de canettes de bière.

Un homme mangeant une pizza | Source : Unsplash

Un homme mangeant une pizza | Source : Unsplash

Tom a levé les yeux et m'a vue. Mais au lieu du sourire penaud attendu, il m'a lancé une grimace. "Hé", dit-il, la voix dégoulinante d'agacement, "pourquoi es-tu hors du lit ? "

Et voilà, c'est fini. Mon corps me faisait mal, ma tête me brûlait, et voilà que mon mari se comportait comme si c'était moi qui le dérangeais ? Ce n'était pas le partenaire qui me soutenait et que je croyais avoir.

Un homme arrogant qui regarde en l'air avec des yeux désapprobateurs | Source : Pexels

Un homme arrogant qui regarde en l'air avec des yeux désapprobateurs | Source : Pexels

Annonces

Ma mâchoire se serra. "Je ne peux pas vraiment me reposer avec tout ce vacarme", ai-je grommelé, la voix faible mais empreinte de frustration. "Et pourquoi utilisez-vous NOTRE CHAMBRE pour faire la fête ?"

Tom roula des yeux, un geste qui me faisait habituellement frissonner (mais pas dans le bon sens).

"C'est juste pour ce soir, bébé. Ne sois pas si DRAMATIQUE", dit-il en utilisant un surnom qui me semble soudain condescendant. "Et pendant que tu es debout, tu pourrais peut-être commencer à ranger ! On n'a plus beaucoup de place ici."

Un homme agacé en train de discuter | Source : Pexels

Un homme agacé en train de discuter | Source : Pexels

Quelle audace ! J'étais là, une femme malade qui pouvait à peine se tenir debout, et il attendait de moi que je nettoie à sa place ? Les larmes me montèrent aux yeux.

Annonces

"Je suis malade, Tom", ai-je dit d'une voix rauque. "Le moins que tu puisses faire est de montrer un peu de compassion et de me laisser me reposer."

Une femme triste aux yeux pleins de larmes | Source : Pexels

Une femme triste aux yeux pleins de larmes | Source : Pexels

Un rictus se dessina sur le visage de Tom et sa voix devint froide. "Ne me sors pas la carte de la maladie. C'est juste une petite grippe. Tu n'es PAS EN TRAIN de mourir. Nettoie-toi un peu. Tu peux t'en sortir." Il s'est ensuite tourné vers ses amis et la télévision à plein volume, m'ignorant complètement.

Un homme tenant une télécommande | Source : Pexels

Un homme tenant une télécommande | Source : Pexels

Annonces

Sans voix et furieuse, je suis restée là un moment, le poids de son indifférence m'écrasant. Mais vous savez quoi ? Ce n'était pas la fin de l'histoire. Je n'allais pas être traitée comme une FEMME AU FOYER GLORIFIÉE pendant que mon mari faisait la fête.

Non, monsieur. Il était temps d'appeler la cavalerie.

Une femme essuie ses larmes | Source : Pexels

Une femme essuie ses larmes | Source : Pexels

Les larmes brouillant ma vue, j'ai trébuché jusqu'à la chambre d'amis. Ce n'était pas le partenaire avec lequel je voulais construire une vie. C'était un étranger, un homme qui avait préféré les pizzas et les amis à mon bien-être. Poussant une nouvelle vague de larmes, j'ai attrapé mon téléphone.

Une seule personne pouvait gérer cette situation : Mme Thompson, la formidable mère de Tom. Cette femme pouvait faire cailler le lait d'un simple regard, et sa présence avait le don de rappeler aux hommes les bêtises qu'ils avaient commises dans leur enfance.

Annonces
Une femme utilisant un téléphone portable | Source : Pexels

Une femme utilisant un téléphone portable | Source : Pexels

"Bonjour, Mme Thompson ?", ai-je dit. "C'est Sandra. J'ai besoin de votre aide". J'ai expliqué toute la situation, ma voix tremblant de colère et de frustration.

Le silence s'installa à l'autre bout du fil. Puis, un ricanement grave a retenti dans le téléphone. "Ne t'inquiète pas, chérie", dit finalement Mme Thompson, sa voix empreinte d'une détermination à toute épreuve me donna des frissons (les bons, cette fois). "J'arrive tout de suite."

Une femme qui parle au téléphone | Source : Pexels

Une femme qui parle au téléphone | Source : Pexels

Annonces

Une heure plus tard, on a sonné à la porte. J'ai jeté un coup d'œil par la porte de la chambre d'amis, un brin d'espoir naissant dans ma poitrine. Elle se tenait là, Mme Thompson, les bras croisés et le regard capable de faire fondre les glaciers. Au moment où la porte s'est ouverte, la fête s'est arrêtée net.

Tom et ses amis se sont dispersés comme des cafards sous la lumière de la cuisine, sauf qu'ils portaient des pantalons de survêtement et qu'ils tenaient des sacs de chips et de pizzas à moitié mangés.

Une dame âgée qui regarde intensément | Source : Pexels

Une dame âgée qui regarde intensément | Source : Pexels

"THOMAS", a lancé Mme Thompson, dont la voix résonnait dans tout l'appartement. " Qu'est-ce que... Dieu du ciel ! Que faites-vous ?"

Le silence s'est abattu dans la pièce. Les amis de Tom, les croûtes de pizza à moitié mangées et gelées à mi-chemin de leur bouche, avaient l'air d'avoir vu un fantôme.

Annonces
Un homme choqué se couvrant la bouche | Source : Pexels

Un homme choqué se couvrant la bouche | Source : Pexels

Tom tenta de bredouiller une explication, mais elle le coupa d'un regard féroce. C'était vraiment très amusant.

"Organiser une fête alors que ta femme est malade dans son lit ? Et dans la chambre à coucher, en plus ? Thomas, c'est tout à fait inacceptable !" Sa voix résonnait dans l'appartement, ne laissant aucune place à l'argumentation.

Un homme effrayé | Source : Pexels

Un homme effrayé | Source : Pexels

Annonces

Puis son regard s'est adouci et elle s'est tournée vers moi. "Sandra, chérie, retourne te coucher. Je vais m'occuper de ce petit... problème."

Il y avait une lueur dangereuse dans ses yeux, et une étincelle d'amusement dans les miens. Ces garçons étaient sur le point de se faire sérieusement engueuler (et peut-être de recevoir une sévère leçon sur l'importance de respecter les épouses).

Une femme âgée qui sourit | Source : Pexels

Une femme âgée qui sourit | Source : Pexels

En passant devant Tom, je n'ai pas pu résister à une petite vengeance. En me penchant vers lui, je lui ai adressé un sourire saccadé et j'ai murmuré : "Bonne chance, champion !" L'expression de terreur pure sur son visage, contrastant avec la peur de ses copains aux yeux écarquillés, a presque suffi à guérir ma grippe. Presque.

Annonces

Mme Thompson se racla la gorge, le son étant aussi tranchant qu'un couteau. "Très bien, jeunes gens", commença-t-elle. "Parlons de quelques principes de base de la décence humaine... voulez-vous ?"

Un homme embarrassé se tenant la tête | Source : Pexels

Un homme embarrassé se tenant la tête | Source : Pexels

Oh là là, ça commençait à bien faire. Je me suis installée dans mon lit, un sourire espiègle sur le visage. Ce soir allait être une histoire épique pour les siècles à venir.

Pendant les trois jours qui suivirent, Mme Thompson transforma notre appartement en camp d'entraînement. Tom et ses copains, dépouillés de leur sourire arrogant, se déplaçaient comme des fourmis sur un trottoir brûlant.

Une femme plus âgée qui sourit d'un air penaud | Source : Pexels

Une femme plus âgée qui sourit d'un air penaud | Source : Pexels

Annonces

Nettoyer les sols, récurer les salles de bains, faire la lessive - tout ce que vous voulez, ils le faisaient. Le tout sous l'œil vigilant de Mme Thompson, qui donnait des ordres comme un sergent instructeur.

Pendant ce temps, je trônais sur le canapé du salon, véritable reine avec une boîte de mouchoirs sur un accoudoir et une réserve inépuisable de thé sur l'autre.

Un homme balayant le sol | Source : Pexels

Un homme balayant le sol | Source : Pexels

Mme Thompson, bénie soit-elle, a même fait la paix avec les restes de pizza, les déclarant "source de glucides nécessaires pour un patient en convalescence" (avec un regard pointé en direction de Tom, bien sûr).

Des restes de pizza et des canettes de bière dans une pièce en désordre | Source : Midjourney

Des restes de pizza et des canettes de bière dans une pièce en désordre | Source : Midjourney

Annonces

La maison était en pleine effervescence, remplie de produits de nettoyage et d'un silence gênant. Les copains de Tom ne voulaient pas croiser mon regard, leur turbulence d'antan ayant été remplacée par une forte dose de moutonisme.

Tom lui-même se déplaçait en traînant les pieds, l'ombre de lui-même. L'homme qui s'était moqué de ma "maladie" ressemblait maintenant à un chiot qui boîte.

Un homme passe l'aspirateur pour nettoyer le sol | Source : Pexels

Un homme passe l'aspirateur pour nettoyer le sol | Source : Pexels

Il semblerait que l'amour vache de Mme Thompson ait le don de transformer des hommes adultes en enfants pleins de remords.

Enfin, après une séance de lavage de vitres particulièrement éprouvante, Mme Thompson frappa dans ses mains, attirant l'attention de la brigade de nettoyage. "Très bien, cela devrait suffire pour l'instant", annonça-t-elle.

Annonces
Une personne nettoyant une fenêtre | Source : Pexels

Une personne nettoyant une fenêtre | Source : Pexels

"Mais n'oublie pas, jeune homme", ajoute-t-elle en fixant Tom d'un regard d'acier, "ce n'est que le début. Nous avons beaucoup à dire sur l'importance de la communication et du respect dans un mariage."

Tom déglutit, sa pomme d'Adam s'agitant nerveusement. Ce n'était pas fin. En fait, j'avais l'impression que le vrai plaisir était sur le point de commencer. Je devrais peut-être commander une autre boîte de mouchoirs... au cas où.

Un homme visiblement stupéfait | Source : Pexels

Un homme visiblement stupéfait | Source : Pexels

Annonces

Lorsque le dernier rhume s'est calmé et que j'ai retrouvé mon énergie, l'appartement avait l'air de figurer dans un magazine. Impeccable. Brillant. Tom, quant à lui, ressemblait à un écolier qui venait d'apprendre l'obéissance.

Il me tournait autour en permanence, s'excusant sans cesse et allant me chercher tout ce dont je pouvais avoir besoin (et certaines choses dont je ne savais même pas que j'avais besoin).

Un salon propre | Source : Unsplash

Un salon propre | Source : Unsplash

"Sandra, je suis vraiment, vraiment désolé", a-t-il plaidé pour la centième fois. "Il n'y a aucune excuse à mon comportement. Tu étais malade, et je..." Sa voix s'est interrompue, la honte colorant ses joues.

Ce n'était pas le même Tom arrogant qui avait considéré ma maladie comme un inconvénient mineur. C'était un Tom plein de regrets, un homme qui avait clairement compris le message. Et vous savez quoi ? Les excuses semblaient... sincères.

Annonces
Un homme qui sent coupable | Source : Pexels

Un homme qui sent coupable | Source : Pexels

Alors que Mme Thompson préparait son sac à main, prête à partir après son règne de terreur de trois jours, elle lança à Tom un dernier regard féroce.

"N'oublie pas, Thomas", dit-elle, la voix teintée d'un avertissement et d'une pointe d'amusement, "Une femme heureuse est synonyme de vie heureuse. Ne l'oublie jamais !"

Tom déglutit, ses yeux se sont écarquillés de terreur pure. Disons que la leçon n'a pas été perdue pour lui.

Une dame âgée joyeuse qui sourit à quelqu'un | Source : Pexels

Une dame âgée joyeuse qui sourit à quelqu'un | Source : Pexels

Annonces

Mme Thompson m'a serré dans ses bras, une étreinte chaleureuse qui en disait long. "Prends soin de toi, chérie", a-t-elle chuchoté. "Et si cette tête de nœud dépasse encore une fois les bornes, tu sais qui appeler." Elle fit un clin d'œil, une lueur malicieuse dans les yeux.

Sur ce, elle passa la porte, laissant dans son sillage une paix retrouvée. Tom, qui traînait péniblement à côté de moi, a finalement pris la parole. "Alors, euh, qu'est-ce que tu veux faire ce soir ? On pourrait peut-être commander un plat à emporter ? Ton endroit préféré ?"

Un couple se tenant par la main | Source : Pexels

Un couple se tenant par la main | Source : Pexels

Un lent sourire se dessina sur mon visage. "En fait," ai-je dit, une lueur d'espoir dans les yeux. "Je pensais que nous pourrions essayer ce nouveau cours de cuisine pour couples dont j'ai vu la publicité. Tu sais, celui qui enseigne le travail d'équipe et la communication dans la cuisine ?

Annonces
Une femme qui parle à quelqu'un | Source : Pexels

Une femme qui parle à quelqu'un | Source : Pexels

Les yeux de Tom se sont à nouveau écarquillés, mais cette fois-ci, il y a eu une lueur d'espoir ? Peut-être un soupçon de défi accepté ?

Voilà comment j'ai transformé une grippe en une véritable métamorphose conjugale. Et laissez-moi vous dire qu'un peu de travail d'équipe dans la cuisine n'a jamais fait de mal à personne. Sauf peut-être pour l'ego de Tom. Mais bon, c'est une histoire pour un autre jour !

Une femme perdue dans ses pensées profondes | Source : Pexels

Une femme perdue dans ses pensées profondes | Source : Pexels

Annonces

Cette œuvre est inspirée d'événements et de personnes réels, mais elle a été romancée à des fins créatives. Les noms, les personnages et les détails ont été modifiés pour protéger la vie privée et améliorer le récit. Toute ressemblance avec des personnes réelles, vivantes ou décédées, ou avec des événements réels est purement fortuite et n'est pas voulue par l'auteur.

L'auteur et l'éditeur ne prétendent pas à l'exactitude des événements ou à la représentation des personnages et ne sont pas responsables de toute interprétation erronée. Cette histoire est fournie "telle quelle", et toutes les opinions exprimées sont celles des personnages et ne reflètent pas les points de vue de l'auteur ou de l'éditeur.

Annonces
Annonces
Articles connexes

J'ai été expulsée du restaurant à cause de mon âge et de ma tenue – Quelques jours plus tard, je suis revenue après m'être vengée

20 mai 2024

Ma petite amie voulait me présenter à ses parents - Si seulement j'avais su qui était sa mère

02 avril 2024

J'ai gâché l'anniversaire de la mère de mon fiancé avec le cadeau que je lui ai offert

04 avril 2024

J'ai essayé de donner une leçon à ma voisine âgée après qu'elle a piétiné mes fleurs et volé mon eau, mais elle m'a surpassé

12 juin 2024

Une femme voit sa sœur brûler sa robe le jour de son mariage, mais la remercie lorsqu'elle en découvre la raison

21 mai 2024

Mon mari ne nous a pas rejoints, moi et notre nouveau-né, à notre sortie de l'hôpital - quand j'ai su pourquoi, je suis devenue pâle

17 juin 2024

Une cliente de l'hôtel arrogante s'est moquée de ma mère qui travaille comme femme de chambre, elle lui a donc appris à ne plus jamais plaisanter avec l'entretien ménager

19 juin 2024

Un orphelin sauve une femme âgée dans une maison de retraite et, une semaine plus tard, il trouve une nouvelle famille — Histoire du jour

17 juin 2024

Ma belle-mère a gâché notre mariage après que mon mari et moi l'ayons exclue de notre liste d'invités - Que devons-nous faire ?

09 avril 2024

Mon mari a caché sa deuxième famille dans notre sous-sol

05 avril 2024

On m'a dit que mon mariage allait être annulé une semaine avant le grand jour

27 mars 2024

Mon fils adolescent était extrêmement grossier avec une femme de ménage au restaurant – Je lui ai appris une précieuse leçon

20 juin 2024

Ma petite amie m'a dit que ma fille était morte dans un parc d'attractions, des années plus tard, j'ai découvert qu'elle m'avait menti - Histoire du jour

29 février 2024

J'ai surpris cette femme en train de porter ma robe et de la détruire, mais le karma l'a frappée à l'instant même

24 mai 2024