logo
Serveuse prenant une commande. | Source : Shutterstock
Serveuse prenant une commande. | Source : Shutterstock

Un patron licencie une serveuse pour avoir pris les restes du restaurant, le lendemain il lui donne tout son argent - Histoire du jour

Jacques Ronny
28 juin 2024
16:01

Le propriétaire d'un restaurant se venge d'une serveuse qui a refusé de sortir avec lui en la licenciant pour avoir rapporté des restes à la maison. Peu après, il regrette son geste et la supplie de revenir.

Annonces

George n'était pas un homme agréable. Il était talentueux, prospère et très riche, mais personne ne l'aimait vraiment. Ses clients aimaient sa cuisine, certes, mais ses employés le détestaient.

Cet homme de quarante-sept ans avait l'habitude de faire ce qu'il voulait, surtout avec les femmes. Car même si George n'était pas charmant, il était très beau.

À des fins d'illustration uniquement | Source : Unsplash

À des fins d'illustration uniquement | Source : Unsplash

Beaucoup de femmes pensaient qu'il était du genre fort et silencieux et étaient généralement déçues par ses sarcasmes. George était un homme colérique et amer, et il s'en prenait au monde qui l'entourait.

Un soir, alors qu'il se trouvait dans l'un de ses restaurants, il remarqua qu'une de ses serveuses s'occupait d'un client notoirement difficile mais très bon. Bien que l'homme soit odieux, son sourire ne s'est jamais démenti.

Annonces

En fait, au bout de quelques minutes, il a vu l'homme lui rendre son sourire et hocher la tête. Elle avait manifestement réussi à le faire changer d'avis. George remarqua que la femme avait un beau sourire.

Elle n'était ni jeune ni particulièrement belle, mais ce sourire la faisait rayonner. Lorsqu'elle passa devant lui, George l'arrêta et se présenta. "Enchanté de vous rencontrer, monsieur", dit-elle avec son magnifique sourire.

L'amertume peut cacher un cœur brisé.

"S'il vous plaît, appelez-moi George", a-t-il dit. "Quel est votre nom ?"

"Je m'appelle Debbie", a-t-elle dit. "J'ai commencé cette semaine."

"Eh bien, Debbie, pourquoi ne prendriez-vous pas un verre avec moi après la fermeture ?", a dégainé George. "Tu pourras me raconter tout ça."

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

Annonces

Debbie détourna rapidement le regard. "Je suis désolée, monsieur, je crains de ne pas pouvoir, mais je vous remercie pour l'invitation. Je suis très flattée..."

George demanda à son responsable de nuit de lui parler de Debbie, et celui-ci ne tarit pas d'éloges à son sujet. "Elle est intelligente, rapide et efficace, et elle sait gérer les clients comme personne d'autre !"

"Puisque nous recherchons un assistant manager, vous devriez garder un œil sur elle. Elle a du potentiel !"

Mais George n'est pas du tout intéressé par la promotion de Debbie. Il voulait se débarrasser d'elle le plus rapidement possible. Dans les yeux de Debbie, il a vu l'ombre d'un autre homme, un homme rejeté. Il ne voulait pas se souvenir de cet homme ni de son passé.

Il a commencé à l'observer lorsqu'il était au restaurant et à passer plus souvent pendant son service. Un soir, il a obtenu exactement ce qu'il voulait : une excuse pour la licencier que le gérant, très attaché à sa personne, ne pouvait pas réfuter. Il a surpris Debbie en train de voler.

Il est entré dans la cuisine et a vu la serveuse ranger soigneusement une boîte Tupperware dans son sac à bandoulière. "Debbie", dit-il. "Venez dans mon bureau, s'il vous plaît !"

Annonces
À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

Il vit avec satisfaction que Debbie frémissait. Oui, il voulait qu'elle ait peur ! Lorsqu'elle est entrée dans son bureau, il était assis derrière son bureau. "Ouvrez votre sac, s'il vous plaît", a-t-il dit avec un sourire désagréable.

Debbie blushed vividly. George was delighted to see that there was no glow about her now. With trembling hands, she took two plastic boxes out of her bag and placed them on the desk.

George opened the boxes. One contained some leftover steak and vegetables, the other a piece of chocolate cake. "You're fired," he crowed. "Immediately!"

"Please," Debbie whispered. "Please don't! This food, it was going into the dumpster..."

Annonces

"It's my food," George said. "I do what I want with it, and I didn't want to give it to you, did I?"

Debbie looked every bit as devastated as George could have wanted, but he started to feel uneasy. He wasn't enjoying this as much as he had imagined.

À des fins d'illustration uniquement | Source : Unsplash

À des fins d'illustration uniquement | Source : Unsplash

"S'il vous plaît", dit à nouveau Debbie. "Vous ne comprenez pas..."

"Oh, raconte-moi une histoire larmoyante", ricana George. "Votre chère mère est en train de mourir !"

"Mon fils", dit Debbie doucement, et le cœur de George a failli s'arrêter. "Mon fils a une leucémie et il a besoin de traitements que je ne peux pas lui offrir. J'ai économisé sur la nourriture en ramenant les restes à la maison."

Annonces

George a eu l'impression que le sol s'était dérobé sous ses pieds. "Votre fils... a la leucémie...", murmura-t-il. "C'est vrai ?"

Debbie sortit une photo de son sac. Elle montrait un enfant de huit ans dans un lit d'hôpital, arborant un énorme sourire - la version masculine du sourire radieux de Debbie.

"Mon fils", dit George, et sa voix se brisa. "Mon fils avait une leucémie. Il..." Comment expliquer à la femme qui se tenait devant lui qu'autrefois, il avait été encore plus pauvre et plus désespéré qu'elle ?

Autrefois, Georges avait une femme et un fils, et même s'il travaillait à temps partiel dans une pizzeria pendant ses études et que l'argent manquait, il était heureux. Un jour, sa femme est rentrée à la maison avec une terrible nouvelle.

À des fins d'illustration uniquement | Source : Unsplash

À des fins d'illustration uniquement | Source : Unsplash

Annonces

Leur petit garçon, Chris, âgé de cinq ans, était terriblement malade. George a abandonné l'université et a commencé à travailler deux fois par jour au restaurant, mais peu importe ce qu'il gagnait, cela ne suffisait pas à couvrir les frais médicaux.

Et quoi que fassent les médecins, le petit Chris ne va pas mieux. George s'est retrouvé debout devant le petit cercueil de son fils, regardant le fossoyeur pelleter de la terre noire sur son bébé.

"LOSER !", hurla sa femme. "Mon bébé est mort, et c'est de ta faute !" Ces mots ont transpercé George jusqu'au cœur. Un terrible sentiment de culpabilité l'envahit. Le petit Chris était mort parce qu'il n'avait pas été à la hauteur.

Il avait tué son précieux petit garçon. George ne s'était pas rendu compte que les personnes en colère qui souffrent s'en prennent à leur entourage quand elles ne peuvent pas s'en prendre à Dieu. Il s'en voulait aussi.

Maintenant que Debbie se tenait courageusement devant lui, il se souvenait de l'homme qui avait été le père du petit Chris. Un homme beaucoup plus gentil. Il inspira profondément, regarda Debbie dans les yeux et lui dit d'une voix douce : " la nourriture. Nous en reparlerons demain."

Debbie fut surprise, mais elle s'empressa d'obéir. Elle avait désespérément besoin de ce travail, non seulement pour l'argent, mais aussi pour l'assurance. Le lendemain, avant de prendre son service, Debbie se rend à l'hôpital pour régler quelques factures.

Annonces
À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

"Entièrement payé", dit la femme. "Vous pouvez avoir le reçu."

Debbie n'en revenait pas ! Elle devait des dizaines de milliers de dollars pour les derniers traitements de son fils ! Elle se pressa d'aller travailler et fut appelée dans le bureau du patron.

George était là, assis avec le directeur. "Debbie", dit-il. "Nous avons décidé de vous promouvoir. Vous serez désormais directrice adjointe, avec une augmentation considérable et des avantages supplémentaires..."

Debbie regarda George dans les yeux et y vit de la compassion, un homme dont elle pouvait se soucier. "C'est vous qui avez payé l'hôpital", s'exclama-t-elle. "C'est vous !" Mais c'était beaucoup d'argent..."

Annonces

"Je peux gagner plus d'argent", dit George d'un ton dédaigneux. "Mais votre fils est précieux. Chéris-le, Debbie, il est votre propre miracle." Il a été récompensé par un de ses sourires radieux, et il s'est senti spécial pour la première fois depuis très, très longtemps.

Il se sentait à nouveau le père du petit Chris.

Que pouvons-nous apprendre de cette histoire ?

  • L'amertume peut cacher un cœur brisé. George était un homme en colère et amer parce qu'il se reprochait la mort de son petit fils.
  • Aidez les autres peut guérir un cœur brisé. Lorsqu'il a aidé Debbie et son fils. George a commencé à accepter la mort de son fils. Il a commencé à guérir.

Partagez cette histoire avec vos amis. Elle pourrait égayer leur journée et les inspirer.

Si vous avez aimé cette histoire, vous aimerez peut-être celle d'une serveuse dans un hôtel-restaurant qui s'intéresse à un adolescent qui a l'air si triste et désintéressé par son repas. Son histoire lui brise le cœur.

Cette histoire est inspirée par l'histoire d'un de nos lecteurs et écrite par un rédacteur professionnel. Toute ressemblance avec de véritables noms ou lieux est une pure coïncidence. Toutes les images sont utilisées uniquement à des fins d'illustration. Partagez votre histoire avec nous ; elle changera peut-être la vie de quelqu'un. Si vous souhaitez partager votre histoire, envoyez-nous un mail à info@amomama.com.

Annonces
Annonces
Articles connexes

Une mère impatiente de rencontrer la petite amie de son fils est stupéfaite lorsqu'il lui amène une femme du même âge qu'elle - Histoire du jour

18 mars 2024

Un an après la mort de son fils, une jeune femme avec un bébé se présente sur le pas de sa porte - Histoire du jour

07 juin 2024

Mon sang s'est glacé lorsque j'ai ouvert le tiroir de mon mari le lendemain de notre emménagement

07 mars 2024

Le fils d'un millionnaire propose à une fille qui travaille comme femme de ménage de devenir sa femme pour une heure - Histoire du jour

22 mars 2024

Le jour de son mariage, un marié apprend que sa femme a retiré le nom de sa mère de la liste des invités - Histoire du jour

07 juin 2024

Un père de trois enfants vivant sous une tente donne ses derniers 2 dollars à un inconnu dans une station-service et se retrouve propriétaire d'une grande entreprise - Histoire du jour

17 avril 2024

Une femme demande l'annulation du mariage de son fils après avoir reconnu le père de la mariée - Histoire du jour

03 juin 2024

Une belle-mère est prise pour une domestique — Histoire du jour

06 mars 2024

Une vieille femme sans abri dépense tout son argent pour offrir une friandise à un garçon riche - Histoire du jour

21 mars 2024

Une femme trouve des lettres d'amour dans la poubelle et y répond, Un jour, un étranger se présente sous son porche — Histoire du jour

17 juin 2024

Une adolescente sans-abri se bat pour rendre à un homme âgé le portefeuille qu'il a perdu et entre à l'université le lendemain — Histoire du jour

24 juin 2024

Un homme arrogant riche a jeté par terre les affaires de ma famille posées sur les transats de la piscine publique – Mon fils de 4 ans lui a donné une énorme leçon de vie

18 juin 2024

Une mère impatiente de rencontrer la petite amie de son fils est stupéfaite lorsqu'il lui amène une femme du même âge qu'elle – Histoire du jour

29 février 2024

3 histoires touchantes de pères célibataires qui ont dû se battre pour leurs enfants

18 avril 2024