La mort de Naomi Musenga: Tout ce que nous savons sur l'opératrice du Samu qui a été suspendue

Mort de Naomi Musenga : que sait-on de l'opératrice du Samu qui a été suspendue?

Europe 1 nous parle de l'opératrice du Samu qui avait réceptionné l'appel de Naomi Musenga. Elle a été suspendue cinq mois après la mort de la jeune maman. Âgée d'une cinquantaine d'années, l'opératrice remplaçait ce jour là une collègue malade.

Ce mercredi, l'opératrice du Samu qui avait traité l'appel de Naomi Musenga avec dédain et mépris a été suspendue "à titre conservatoire". 

Naomi Musenga était malheureusement décédée quelques heures après avoir passé cet appel et une enquête a donc été ouverte afin de déterminer ce qui s'est réellement passé.

"Dans le cadre du développement de l'enquête, il y a des éléments suffisamment concluants pour la suspendre, c'est la décision qui a été prise par le directeur général" des HUS, Christophe Gautier, mercredi en début d'après-midi, a indiqué à l'AFP la directrice de la communication de l'hôpital.

"Cela ne préjuge pas des conclusions de l'enquête" administrative ouverte sur les conditions de prise en charge de Naomi Musenga, décédée le 29 décembre à 22 ans, a-t-elle cependant précisé.

La jeune maman souffrait de fortes douleurs au ventre et elle était seule chez elle. Luttant contre la douleur, elle avait appelé les pompiers avant d'être redirigée vers le centre d'appel du Samu et était donc entrée en contact avec cette opératrice qui s'était moquée d'elle et lui avait dit d'appeler SOS Médecins.

Plusieurs heures plus tard et après de nombreux appels, le Samu était enfin intervenu mais Naomi est malheureusement morte peu après son arrivée à l'hôpital.

L'hebdomadaire Heb'di a révélé la conversation ayant eu lieu entre la jeune maman et l'opératrice et on entend par exemple cette dernière déclarer: "Vous allez mourir, certainement un jour comme tout le monde."

Avant d'être affectée au poste d'opératrice, cette femme était ambulancière et était donc supposée pouvoir reconnaître une urgence médicale. Le jour de la mort tragique de Naomi, elle n'était pas censée travailler mais elle avait accepté de remplacer une de ses collègues qui était malade.

Cependant, elle n'est pas la seule à remettre en cause. En effet, quand les pompiers lui ont transmit l'appel, ils se sont montrés très sarcastiques et ont minimisé la douleur que ressentait la jeune femme:  "La dame que j'ai au bout du fil, elle me dit qu'elle va mourir. Si si, ça s'entend, elle va mourir".

Les postes connexes
Jan 18, 2019
La mort de Naomi Musenga : les parents dévoilent que leur fille a été "tuée deux fois"
People Mar 26, 2019
'Maman est morte seule dans la douleur' : Une femme âgée est morte seule en dépit d'avoir appelé la ligne d'assistance 26 fois
Jan 25, 2019
Les médecins expliquent le décès inattendu de la femme dans la salle d'urgence grâce à l'autopsie
Feb 02, 2019
"J'ai tué une personne que je ne connaissais pas": Un hôpital confond un patient dans le coma et le tue par erreur