La femme est embaumée vivante lors d'une chirurgie de routine

Selon ses proches, Ekaterina Fedyaeva, âgée de 28 ans, a été diagnostiquée avec des kystes de l'ovaire et devait subir une intervention chirurgicale pour les enlever.

Cette histoire tragique survenue en mars dernier en Russie, est partagée par le site WashingtonPost.

Le kyste ovarien correspond à un sac rempli de liquide qui se développe sur ou dans l'ovaire. La grande majorité des kystes ovariens sont dits fonctionnels et disparaissent avec le temps, sans traitement, selon le rapport du site PasseportSanté.

Cependant, les médecins ont conseillé à la jeune femme russe de subir une procédure de laparoscopie pour enlever les kystes. Ekaterina Fedyaeva a été opérée le mois dernier dans l’hôpital d'Oulianovsk, une ville de l'ouest de la Russie.

Lors de l’intervention chirurgicale, le personnel médical a commis une erreur tragique et irréparable. Comme l’a rapporté l'agence de presse russe Tass, au lieu d’utiliser une solution saline, le personnel médical a pris par erreur du formol, une solution contenant du formaldéhyde - utilisé pour préserver les cadavres.

L'équipe médicale a essayé de laver la cavité abdominale de Fedyaeva, selon Tass, mais c'était trop tard. Ekaterina a été embaumée vivante.

La belle-mère d’Ekaterina Fedyaeva, Valentina Fedyaeva, a déclaré à RT qu'après l'opération, la jeune femme a dit à sa mère : "Maman, je vais mourir", mais sa mère pensait qu'elle ne faisait que se plaindre. Cependant, ses organes ont commencé à échouer et quelques jours plus tard elle est décédée.

"Mes plus sincères condoléances à la famille, aux proches d'Ekaterina Fedyaeva", a écrit Abdullov, ministre de la santé, sur Twitter. "C'est une terrible tragédie. Nous fournirons toute l'aide nécessaire à la famille. Les responsables de la tragédie ont déjà été mis en cause et les enquêteurs continuent leur travail."

On ne sait toujours pas exactement comment cela s'est passé, mais Abdullov a déclaré que le personnel médical n'a pas pris soin de lire l'étiquette du produit chimique létal avant de l'utiliser pendant l'intervention chirurgicale.

Le gouverneur d'Oulianovsk Sergey Morozov et les autorités locales ont ouvert une enquête criminelle sur l'incident et, sur ordre du gouverneur, le médecin-chef de l'hôpital d'Oulianovsk, ainsi que d'autres membres du personnel médical impliqués dans l'opération, ont été licenciés.