La blague du jour: Un fils a demandé à son père pourquoi il y a un certain nombre de préservatif dans chaque paquet

Un peu d'humour suffit bien souvent à alléger votre semaine. C'est pourquoi nous vous apportons cette histoire hilarante qui va sûrement vous faire rire.

Il est bien connu que le rire est le meilleur des remèdes. Rien de tel qu'un fou rire pour nous permettre de libérer tout ce stress accumulé pa le travail, les problèmes familiaux et mille autres choses encore. Nous oublions bien souvent à quel point il est important de rire au quotidien.

C'est pourquoi aujourd'hui nous partageons avec vous une blague drôle qui va sûrement vous faire sourire. La curiosité innocente des enfants est une chose absolument adorable qui fait bien souvent le bonheur de leurs parents. Ils sont une source inépuisable de bonheur et de divertissement.

Lisez la blague ci-dessous:

Source: Shutterstock

Source: Shutterstock

Un père va un jour à la pharmacie avec son petit garçon de six ans, dans l'intention d'acheter certains médicaments dont il avait besoin.

Pendant que le père faisait la queue pour être vu par le pharmacien, l'enfant a commencé à parcourir la pharmacie, regardant les produits qui se trouvaient autour de lui. Soudain, le garçon a remarqué une boîte de préservatifs et il a immédiatement décidé de demander à son père ce que c'était et à quoi cela servait.

Son père lui a répondu qu'il s'agissait de préservatifs, et qu'ils étaient utilisés par les couples quand ils faisaient l'amour. Ensuite, le garçon a pris un paquet de 3 préservatifs, et a demandé à son père pourquoi ils étaient vendus 3 par 3. Son père a immédiatement répondu:

"Eh bien, tu vois, mon fils, c'est surtout pour les lycéens, un le vendredi, un le samedi et un le dimanche."

Ensuite, le fils a montré une boîte de 6, et lui a demandé qui s'en servait.

"Ah, ceux-là sont plus utilisés par les étudiants qui ont une petite-amie. 2 le vendredi, 2 le samedi, 2 le dimanche."

Enfin, le fils a remarqué un paquet de 12 préservatifs, et a demandé à son père, "Et ceux-là, papa?"

Et le père a répondu: "Ceux-là... ceux-là sont pour les personnes qui sont déjà mariées, un pour janvier, un pour février, un pour mars ..."