Meurtre de Sophie Lionnet: Sa mère parle des terribles vidéos de sa fille prises par les meurtriers

La mère de Sophie Lionnet, la jeune fille au pair torturée et assassinée, n'arrive pas à oublier les images qu'elle a vu au procès.

Pure People nous parle de Catherine Devallonne qui s'est rendue à la cour criminelle de l'Old Bailey, à Londres. Durant plusieurs semaines, la mère de Sophie Lionnet s'est retrouvée face aux assassins de sa fille, Sabrina Kouider et Ouissem Medouni, reconnus coupables du meurtre de leur jeune fille au pair. Bien que le procès soit aujourd'hui terminé, elle n'arrive pas à oublier les images qu'elle y a vu.

Sophie Lionnet n'avait que 21 ans quand elle a été brutalement assassinée après avoir été torturée pendant des semaines. 

Ses employeurs, Sabrina Kouider et Ouissem Medouni l'ont tuée en septembre 2017 avant de brûler son cadavre dans leur pavillon de Londres.

Le couple franco-marocain a été reconnu coupable du meurtre de la jeune fille qui était leur babysitter et ils ont été condamnés à la prison à perpétuité.

Catherine Devallonne, la mère de Sophie Lionnet, était présente durant le procès qui a eu lieu à la cour criminelle de l'Old Bailey et elle a tout vu du véritable enfer que sa fille a vécu avant de mourir.

Elle a été malmenée psychologiquement , n'était pas nourrie et a été frappée, battue et menacée des pires horreurs.

Ses employeurs accusaient la jeune femme qui possédait un CAP petiteenfance de faire partie d'un réseau pédophile et de travailler pour Mark Walton, le fondateur de Boyzone et l'ancien compagnon de Sabrina Kouider. Ils étaient persuadés qu'elle comptait s'en prendre à leurs deux enfants qui ont assisté à toutes les otrtures que Sophie a subi.

Et en assistant au procès, Catherine Devallonne a été obligée de regarder les images des interrogatoires insupportables de SAbrina Kouider et Ouissem Medouni qui avaient tout filmé.

Après des semaines de maltraitance et de harcèlement, Sophie Lionnet a finit par déclarer que le couple avait raison afin d'échapper à cet enfer.

La mère de la jeune femme a accordé une interview à Paris Match au cours de laquelle elle a expliqué qu'elle voulait voir ces terribles images: "J'avais besoin de voir ces images. Sur le coup, ça fait un mal fou. Elles n'en finissent pas de me hanter, mais je ne regrette rien : je n'imaginais pas continuer à vivre sans."

Catherine Devallonne qui a trois enfants s'était bien rendu compte que les conditions de travail de sa fille s'étaient dégradées mais elle n'avait pas l'argent nécessaire pour voyager jusqu'à Londres. 

Cela faisait six semaines qu'elle n'avait plus de nouvelles quand la police s'est rendue chez elle, le 22 septembre 2017, pour lui annoncer que sa fille était morte. "J'ai cru qu'elle avait été blessée dans un attentat", a déclaré la mère de Sophie à Paris Match.

Catherine avait déjà eu un contact avec Sabrina Kouider par téléphone et elle s'était rendu compte que quelque chose n'allait pas: "Elle répétait que Sophie était paresseuse, qu'elle traînait avec des hommes plus âgés, qu'elle était sale. Il y avait cette histoire de maison avec des enfants agressés, c'était soi-disant la faute de Sophie qui refusait d'avouer... Je ne comprenais rien de son charabia !"

Les postes connexes
Jan 16, 2019
Dure sentence pour la mère qui a tué son fils de 8 ans car elle pensait qu'il était gay
Parentalité Mar 01, 2019
Sophie Davant est mère de deux enfants : découvrez ses enfants, Nicolas et Valentine
Jan 22, 2019
La mère de Julen, le garçon espagnol pris au piège dans le puits, parle encore a son autre enfant décédé avant
Célébrités Mar 13, 2019
La fille de Luke Perry partage un message franc à sa mère après la mort tragique de l'acteur