Un garçon de 10 ans est mort dans les circonstances mystérieuses après avoir dit à sa famille qu'il aimait les garçons

Quelques semaines avant sa mort, tout semblait indiquer qu'Anthony Avalos serait homosexuel. Les autorités sont donc en train d'étudier si la mort de l'enfant, âgé de 10 ans, est associée à l'homophobie, a déclaré un responsable du comté.

Le corps d’Anthony été découvert dans sa maison en juin dernier. Il avait de graves blessures à la tête et des brûlures faites par des cigarettes sur tout le corps, rapporte Los Angeles Times.

Avant sa mort, Anthony avait "dit qu'il aimait les garçons," révèle Brandon Nichols, le directeur adjoint du Département des services aux enfants et aux familles du comté de Los Angeles.

Par peur qu'Anthony n'ait été maltraité à cause de sa sexualité Nichols a déclaré que l'enquête criminelle avait été ouverte.

La source a rapporté que ni la mère d'Anthony, Heather Barron, ni son petit ami, Kareem Leiva, ont été accusés de la mort d'Anthony, mais il a été déterminé que ce dernier est probablement décédé à cause de maltraitance. Le couple n’a pas répondu aux demandes de commentaires.

Cependant, une nouvelle garde à vue de Kareem Leiva, 32 ans, a conduit à son arrestation, a indiqué le département du shérif du comté de Los Angeles.

"Au cours de son audition, le suspect Leiva a fait des déclarations qui ont conduit les enquêteurs à l'arrêter pour le meurtre d'Anthony Avalos", ajoute le porte-parole du département.

Une proche de la famille avoue qu'elle a commencé à s’alerter en 2015, quand elle avait remarqué des ecchymoses et d'autres blessures que les enfants lui ont dit avoir été causées par Leiva. Selon elle, les enfants ont également déclaré qu'il les enfermait dans de petits espaces où ils devaient uriner et déféquer sur le sol.

Leiva a déjà été condamné en 2010 pour violence domestique. Le fait que le garçon soit parti dans les circonstances pareilles "montre à quel point Anthony était courageux.", a déclaré sa tante, Maria Barron.

Heather Barron et Leiva ont fait l'objet d'au moins 16 appels depuis 2013 du personnel scolaire, des membres de la famille en rapport à la maltraitance des enfants.

Dans une interview à The Times Bobby Cagle, le directeur de DCFS, a confirmé que ceux qui appelaient disaient qu'Anthony ou ses six frères et soeurs étaient privés de nourriture et d'eau, abusés sexuellement, battus, enfermés dans de petits espaces sans accès à la salle de bain, forcés de se battre entre eux, et de manger à la poubelle.

La nuit du drame, les Sheriffs du comté de Los Angeles ont répondu à un appel au 911 de sa mère disant que son fils était inconscient. L'enfant est décédé le lendemain dans un hôpital.

Barron aurait apparemment dit que les blessures d'Anthony seraient liées à une chute. Les autorités du comté ont retiré sept autres enfants de la maison pendant que l'enquête se poursuivait.

Les postes connexes
Dec 15, 2018
Après la "sieste", un enfant de 3 ans décède à la garderie et la police enquête sur de mystérieuses circonstances
International Apr 02, 2019
Les parents dévastés exigent des réponses après que leur fille de 10 ans est morte des suites d’un combat de classe
Histoires virales Apr 04, 2019
Le garçon a dit à la police qu’il est un enfant qui a disparu il y a sept ans après le suicide de sa mère
Actu France Mar 13, 2019
Un garçon de 17 ans, disparu durant le weekend, a été retrouvé mort après avoir prétendument été percuté par une voiture