On a demandé à une mère de quitter la CAF parce qu'elle donnait le sein

On a demandé à une mère qui se trouvait à la CAF d'Amiens avec son compagnon et sa fille de sortir parcequ'elle donnait le sein.

Courrier Picard nous parle des parents de Louane, une petite fille de 4 mois, qui ont été choqués de l'accueil qu'ils ont reçu jeudi dernier à la caisse d’allocations familiales de la Somme, à Amiens.

C'était le jeudi 19 juillet aux environs de 15h30 que l'incident s'est produit. La petite Louane âgée de quatre mois commençait à avoir faim et soif, ce que l'on peut comprendre au vu de la chaleur écrasante qu'il faisait ce jour-là.

Grégory Cosnier, son père qui est âgé de 31 ans avait garé la voiture tout près de la Caisse d’allocations familiales (CAF) d’Amiens à laquelle la petite famille se rendait afin de "mentionner un changement de situation" comme l'a expliqué Mélanie Wavrant, sa maman âgée de 27 ans.

Mais voilà, Louana avait faim et au vu de la chaleur, les jeunes parents ont décidé de ne pas la nourrir dans la voiture mais dans les locaux de la CAF. Ils ne pensaient pas cependant déclencher un tel incident.

"On est entré dans l’espace d’accueil, et on n’a pas pris de ticket tout de suite. Je me suis mis sur le côté, un peu à l’écart, pour allaiter. J’étais debout. J’ai pris un bavoir pour que l’allaitement puisse être discret, mais je n’ai même pas eu le temps de mettre correctement ma fille au sein," raconte Mélanie. 

C'est là que l'agent de sécurité ainsi que le conseiller de la CAF qui s'occupe de l'accueil se sont précipités vers elle: "Ils m’ont dit :' vous devriez avoir honte de faire ça devant tout le monde. Il y a des enfants, ça ne se fait pas  !'" Et ils ont demandé à la jeune maman de sortir: "J’étais choquée, mais je ne suis pas sortie. Je suis restée. J’ai répondu que j’avais le droit d’allaiter ma fille, que je n’allais pas la laisser mourir de faim".

Mais rapidement, des gens interviennent: "Ils sont venus me voir en disant que ça ne les dérangeait pas que j’allaite, que c’est eux qui devraient avoir honte".

Grégory qui était, comme on peut le comprendre, "très en colère" est allé chercher le ticket et la petite famille a finit ses démarches sans rien dire.

Source: Pixabay

Source: Pixabay

"Nous avons été presque humiliés. Je me suis sentie discriminée," déclare cependant aujourd'hui Mélanie. Grégory quant à lui est outré: "C’est complètement anormal. Comment c’est possible de réagir comme ça, surtout à la CAF, un lieu symbolique de la famille  !" 

Source: Pixabay

Source: Pixabay

La CAF quant à elle n'avait pas été mise au courant de l'incident avant d'être contactée par le Courrier Picard. Elle se dit très "surprise" par ce qui s'est passé : " Bien sûr que nous n’avons pas de politique visant à exclure les mamans voulant allaiter dans nos locaux", explique Anne Upravan, directrice adjointe.

Apparemment, les employés de la CAF n'ont aucune consigne si ce n'est d'emmener les mamans dans un lieu adapté.

Source: Pixabay

Source: Pixabay

On parle donc d'un "malentendu" du côté de la CAF et d'un "réflexe peut-être malheureux" des deux hommes qui ont accueilli le jeune couple.

Les postes connexes
Conseils Feb 12, 2019
Cette femme de 51 ans a perdu sa fille: "J'avais deux options, me jeter sous un tram ou continuer à vivre"
People Apr 06, 2019
Cette mère a immortalisé deux jeunes fils qui sont morts dans un accident de voiture en nommant des jumelles en leur honneur
Dec 21, 2018
On se moque d'une mère adoptive à Walmart, mais les intimidateurs grossiers reçoivent une bonne leçon
Relation Apr 25, 2019
Renaud : Pourquoi son ex-femme Romane Serda lui a demandé de quitter leur foyer