Meurtre du petit Jonathan enlevé dans une colonie : le jour où le tueur en série est passé aux aveux

En 2004, le corps de Jonathan Coulom, 10 ans et demi, est retrouvé dans un étang à Guérande. Quatorze ans plus tard, un tueur en série allemand a avoué son meurtre.

L’affaire non résolue depuis plusieurs années a connu un nouveau rebondissement en avril 2018. Selon les faits rappelés par Femme Actuelle, Jonathan Coulom, est disparu du centre de loisirs de Saint-Brévin-les-Pins dans la nuit du 6 au 7 avril 2004.

Le corps de l'enfant a été retrouvé plus d’un mois plus tard dans un étang de Guerande, à 30 km du lieu de sa disparition.

La mise en scène macabre de la disparition du corps rélévait aussi d’un certain rituel : corps en position fœtale, cordelettes en nylon reliant les chevilles, les poignets et le cou et serrées par un nœud marin, écrit Le Parisien.

LA PISTE DU TUEUR EN SERIE ALLEMAND

Dans un premier temps, les enquêteurs pensent que Jonathan a été tué sur place et orientent donc leurs recherches dans le voisinage autour de Guérande, où le corps a été retrouvé.

Mais les enquêteurs français seront orientés vers une autre piste par la justice allemande, troublée par les similitudes avec plusieurs d’autres affaires de l'époque dans leur pays, suspect un tueur en série n’hésitant pas à franchir les frontières.

La piste du meurtrier allemande se confirme avec un signalement dans le dossier d'une voiture immatriculée en Allemagne.

ARRESTATION DE L’HOMME EN NOIR

Les années passent mais l’enquête n’aboutit pas. En 2007, la police allemande a identifiée l’auteur de plusieurs meurtres d’enfants et d’agressions sexuelles.

Martin Ney, ancien éducateur pour enfant est bien le prédateur qui avait sévi outre-Rhin entre 1992 et 2001.

Celui que l’on appelle « l’homme en noir » a avoué le viol et le meurtre de trois enfants dans le nord de l’Allemagne. Il a été condamné à perpétuité en 2012. Cependant le tueur avait toujours nié devant la police et la justice le meurtre du jeune Français.

LE DENOUEMENT DE L’ENQUETE EN AVRIL 2018

Mais en avril dernier le juge d’instruction chargé de l’affaire lançait un appel à témoin. Un sac à dos « en cuir marron de type besace » est recherché, possiblement égaré en Loire-Atlantique au mois d’avril 2004.

Quelques jours plus tard, le journal Le Parisien révélait, que ce sac, le suspect allemand aurait confié l’avoir « égaré en France avec des documents à l’intérieur », avouant ainsi le meurtre de Jonathan Coulom à un co-detenu.

Les postes connexes
Dec 12, 2018
La mère de Jonathann Daval ne pouvait plus voir les mensonges de son fils: elle commente ses aveux
Actualités Feb 28, 2019
Salut, je suis Linda.... "J'ai été assassinée" : La police utilise l'histoire d'une fillette de 11 ans pour attraper son meurtrier
Actu France Apr 02, 2019
Alain Bessière, 48 ans, porté disparu depuis dix jours dans les Ardennes a été retrouvé mort et enseveli dans la terre
Feb 01, 2019
La disparition inexpliquée de Martine Escdeillas en 1986: le suspect avoue