Après 3 ans d'arrestation, l'ex-infirmier avoue enfin avoir tué 100 personnes

Ce mardi 30 octobre, c’est un serial killer un peu particulier qui a passé devant le juge. Il s’agit d’un ex-infirmier allemand qui a avoué avoir tué au moins 100 personnes en leur injectant de la drogue à dose mortelle.

Ce mardi 30 octobre s’est tenu un procès un peu particulier dans un tribunal en Allemagne. L’accusé: Niels Hoegel, un ex-infirmier de 41 ans qui est détenu pour meurtre sur plus de 100 personnes.

Comme nous le rapporte ABC News, ce ne serait pas la première fois que cet infirmier passe devant un juge.

En 2005, alors qu’il a été surpris par un collègue en train d’injecter de la drogue sur un patient, il a déjà été emprisonné pour meurtre en 2008.

source: edition.cnn.com

source: edition.cnn.com

Sauf que le meurtrier n’était pas sur son coup d’essai. Bien avant 2005, il avait déjà administré des drogues à dose mortelle sur plusieurs de ses patients et d’ailleurs il sera condamné à vie en 2015 pour deux autres accusations de meurtre et de tentative de meurtre.

source: edition.cnn.com

source: edition.cnn.com

Mais ce 30 octobre, les chiffres s’alourdissent. Interrogé par Sebastian Buehrmann, le chef du tribunal, Niels Hoegel a avoué avoir tué au moins 100 patients entre 2000 et 2005 en leur injectant de la drogue.

source: edition.cnn.com

source: edition.cnn.com

Et selon ABC News, il y en aurait encore plus.

Le suspect «serait responsable de la mort de plus de 130 patients», mais la crémation des corps rend «presque impossible la détermination du nombre exact de victimes»,

peut-on lire le site du magazine.

source: edition.cnn.com

source: edition.cnn.com

Toujours selon ABC News, le procès sur cette affaire se terminera en mai 2019 et c’est là qu’on saura la sentence réservée à Niels Hoegel. Mais puisqu’il est déjà condamné à une détention à perpétuité, il n’a plus rien à perdre.

source: edition.cnn.com

source: edition.cnn.com

UN HOMME PASSANT A L’IRRÉPARABLE POUR L’EXPÉRIENCE

En juillet dernier, c’est en France qu’un tueur à sang froid a fait la une des médias. Certes, lui n’avait pas tué autant de personnes que Niels Hoegel, mais la raison pour laquelle il est passé à l’irréparable est des plus troublante.

Il s’appelle Mathieu D, il a 23 ans et il a tué une jeune femme d’à peu près «30-35 ans, de type européen».

S’étant lui-même rendu à la force de l’ordre, il a avoué avoir tué sa victime juste «pour l'expérience, le fait de savoir ce que cela fait d'ôter la vie».

Et selon les policiers qui ont recueilli les aveux du meurtrier, le meurtrier s’est confié avec un détachement déstabilisant.