Si vous rencontrez une femme avec un point noir dans la paume de sa main, c'est qu'elle est en danger

C’est un signe qui a déjà été adopté par les Anglais depuis longtemps, mais qui commence juste a touché le français. Il s’agit du point noir sur la paume de la main, code de détresse pour les victimes de violences conjugales.

Le 9 novembre dernier, c’est Paris Match qui nous rapporte une information capitale qui pourrait sauver des vies. Il s’agit d’un code de détresse inventé spécialement pour les victimes de violences conjugales.

Le signe se traduit par un point noir dans la paume de la main. Le but étant de dessiner un point avec un crayon à maquillage ou autre pour dire qu’on est en danger sans que le gourou ne s’en aperçoive.

Toujours selon Paris Match, cette campagne est originaire d'Angleterre et a été baptisée «Black Dot Campaign».

Inventé en 2015, elle aurait touché plus de cinq millions d'internautes en cinq semaines et a déjà permis de sauver plus de 50 victimes.

C’est Alice Lepers qui emmènera la campagne en France en la rebaptisant «Le Point Noir». Elle a été soutenue par le Planning familial, l’association PARLER et le secrétariat d’État chargé de l’Égalité entre les femmes et les hommes. Et d’après l’instigatrice:

«ce geste est encore trop méconnu dans l’Hexagone

Et pourtant, il peut sauver des vies.

Ainsi, pour démocratiser ce code de détresse, la campagne «Le Point Noir» a invité tous les internautes qui ont connaissance de ce signe de poster une photo d’une main avec le fameux point noir à l’occasion de la journée internationale contre les violences faites aux femmes qui a s’est tenue le 25 novembre dernier.

source: dropbox.com

source: dropbox.com

La compagnie a également insisté à ce que les gens accompagnent leur post par des hashtags «lepointnoir» et «blackdotfrance».

D’après Paris Match, certaines personnalités françaises se sont déjà jointes à cette cause. Le magazine évoque notamment la nageuse Laure Manaudou, l’actrice Muriel Robin ou encore la chanteuse Olivia Ruiz.

UNE MÈRE DE 21 AN TUÉE PAR SON COMPAGNON SOUS LES YEUX DE SA FILLE

Le jeudi 25 octobre dernier, c’est une mère de famille de 21 ans qui a perdu la vie à huis clos. Le père de famille, lui, était un jeune homme de 23 ans.

source: pexels.com

source: pexels.com

Il a, en effet, tué son épouse à coup de poing devant les yeux de sa fille. Ce drame aurait bien pu être évité si la victime avait eu connaissance de la campagne «Le Point Noir».