Brigitte Macron a défini ses propres conditions avant d'accepter une interview pour ne pas gêner son mari

Brigitte Macron sera l'une des principales personnalités dans la lutte contre le harcèlement scolaire. C'est du moins ce qu'elle a déclaré durant son entretien sur RTL en novembre, une entrevue pour laquelle elle a posé ses conditions afin de ne pas nuire son mari, le chef de l'état.

Tandis qu'Emmanuel Macron voit sa côte de popularité s’effondrer depuis plusieurs semaines, étant pris de toutes parts par les gilets jaunes, l'opposition et même le président américain, son épouse Brigitte Macron est une première dame bien appréciée.

Etant aujourd'hui considérée comme « Marie-Antoinette qui vit dans sa bulle » par les gilets jaunes, la première dame veut être présente pour son époux et elle s'assure que ce dernier ait tout son espace pour évoluer dans ses fonctions. Et ce, aux dépens même de projets plus personnels qu'elle entretient dans son cœur.

Récemment, Brigitte Macron figurant désormais parmi les visages de la lutte contre le harcèlement scolaire, était invitée pour une interview à Marc-Olivier Fogiel, sur RTL.

Source : Getty Images

Source : Getty Images

Et si celle qui a participé activement dans le nouveau plan autisme, accompagnée de Mika qui a été victime de harcèlement alors qu'il grandissait, a déclaré ce 7 novembre sur la radio qu'elle mettra la main à la pâte auprès du ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer, elle a longtemps hésité à prendre la parole au micro de l'animateur Fogiel.

Ayant accepté d'accorder l'interview que sous la condition que celle-ci soit préenregistrée quelques heures avant sa diffusion, c'est pour ne pas gêner son mari, d'après ce que rapporte Journal de France.

Source : Getty Images

Source : Getty Images

De cette manière la première dame s'assure d'éviter de tomber dans des pièges médiatiques et de nuire à son mari dans son agenda.

Emmanuel Macron attaqué par ses proches

Ce lundi 10 décembre, Emmanuel Macron s’adressait aux Français dans une allocution pour tenter de clamer les nerfs par rapport à la situation qui règne en France et qui a sévit ce samedi 8 décembre a Paris.

Donald Trump a dit que "l’accord de Paris ne fonctionne pas si bien que ça pour Paris", se référant aux manifestations et émeutes de ce weekend. Il n'est pas le seul à se prendre à la politique de Macron car, des célébrités ont aussi fait entendre leurs opinions sur la politique actuelle.

Selon Béatrice Dalle qui soutient les mouvements de protestations dans la capitale, "on ne fait pas une révolution en mangeant des brioches", comme elle l'a indiqué sur son compte Instagram.

Quant à Anny Duperey, la colère des gilets jaunes ne la surprend pas. Invitée a 20h30 le dimanche ce 9 décembre, elle a déclaré:

"Je n’ai pas une analyse poussée […] mais je pense que le personnage d’Emmanuel Macron a appelé ça d’une certaine manière", a expliqué l'actrice tout en condamnant d’« impardonnables » la manière dont le président a formulé certains de ces propos, a l'instar de la phrase suivante : "Des gens qui ne sont rien et que des gens qui ont réussi".

Le Parisien a cité un membre du parti de Macron : "S’il n’arrive pas à désamorcer les choses, ça va repartir et il devra céder les clés en nommant à Matignon un Premier ministre qui incarne l’union nationale. Ce serait une capitulation!", disait ce dernier.

Et selon des collaborateurs de l’Élysée, Macron "ne peut plus être Jupiter, Dieu sur terre qui concentre tous les pouvoirs" car sa personne subit "un rejet viscéral" à cause du côté mépris de classe.

Ce lundi 10 décembre au soir, Emmanuel Macron a pris la parole pour faire des annonces officielles concernant la situation tendue actuellement en France. Les gilets jaunes et l’opposition politique se disent non convaincus de cette allocution du président.

Les postes connexes
Macron Feb 26, 2019
La comparaison "écrasante" de Brigitte Macron à Lady Diana qui l'a mise mal à l’aise
Dec 22, 2018
Coincée à l'Élysée à cause des Gilets jaunes, Brigitte Macron a décidé de parler
Jan 15, 2019
«Gilets jaunes»: un confort auquel Brigitte Macron doit renoncer pour sa propre sécurité
Dec 11, 2018
Opposition et gilets jaunes expriment leur opinion sur le discours d'Emmanuel Macron