Vincent Lambert, dix ans dans l’impasse: la procédure d’arrêt des soins est validée

Le sort de Vincent Lambert, dans un état végétatif depuis dix ans, semble être enfin fixé. La procédure d’arrêt des soins vient d’être validée par la justice.

Le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne (Marne) a confirmé, ce jeudi 31 janvier, «l’obstination déraisonnable» faite à Vincent Lambert, ouvrant la voie à la procédure d’arrêt des soins voulue par le CHU de Reims. 

«Il résulte […] que le maintien des soins et traitements constitue une obstination déraisonnable» et «que la volonté de Vincent Lambert de ne pas être maintenu en vie dans l’hypothèse où il se trouverait dans l’état qui est le sien depuis dix ans, est établie», affirme la décision dont l’Agence France presse a obtenu copie.

Vincent Lambert est hospitalisé avec un grave traumatisme crânien depuis 2008, suite à un accident de voiture. L’homme âgé de 32 ans à l’époque, était plongé dans un coma végétatif, dont il est cependant sorti pour atteindre un état de conscience minimale.

Depuis 2011, Vincent Lambert est immobilisé en état de conscience minimale, il n’est relié à aucune machine, mais ne pouvant pas déglutir correctement, il est nourri artificiellement. En 2013, des proches de Vincent ont déjà demandé un arrêt des soins, une tentative qui a échouée.

Ses parents, des pratiquants catholiques, sont pour le maintien en vie de Vincent, tandis que sa femme, Rachel Lambert, et quelques proches ont demandé l’arrêt des soins.

L'état «irréversible» du patient tétraplégique, père de famille, a été souligné par deux expertises judiciaires, en 2014 puis en 2018. 

Les médecins mandatés par la justice en 2018 sont formels quant à son état de santé actuel. Ils confirment un «état végétatif chronique irréversible» qui se traduit par

«la limitation extrême ou totale de ses capacités d’accès à la conscience, de communication, de motricité, d’expression de sa personnalité, l’altération irréversible de son image, lui porte atteinte à un point qui n’est pas acceptable par lui-même et par son épouse et tutrice» Rachel Lambert.

Dans le dernier rapport, ils indiquent que Vincent Lambert est dans un état irréversible aujourd’hui; et que son état de santé n’a fait que se dégrader depuis 2014.

Dans ces conditions, la décision du médecin n'est «pas contraire aux prescriptions» posées par la loi Claeys-Leonetti sur la fin de vie, reprises dans le Code de la santé publique, a souligné le tribunal administratif dans un communiqué dans l'après-midi. détaille Ouest-France.

UNE AUTRE AFFAIRE EN JUSTICE D'UN JEUNE HOMME PLONGE DANS LE COMA

En Espagne, un jeune homme de 23 ans a été plongé dans le coma suite à un arrêt cardiorespiratoire en cours d'opération de routine. La justice locale interdit à ses proches de faire subir un traitement homéopathique à leur fils.

Les postes connexes
Feb 01, 2019
L'arrêt des soins de Vincent Lambert validé : Son histoire tragique depuis le commencement
Parentalité Mar 06, 2019
"J'ai offert la mort à mon fils" : une mère avoue un meurtre prémédité après 30 ans
Dec 28, 2018
Un juge interdit à la famille de faire subir un traitement homéopathique à leur fils de 23 ans plongé dans le coma
Actu France Apr 03, 2019
Une femme retrouvée inconsciente à côté de son fils mort de 4 ans à Mérignac : la mère a avoué