Calais : Une centaine de migrants clandestins se sont introduits dans le port dont 44 interpellés

Dans la soirée de ce samedi 2 février, une centaine de migrants voulant rejoindre le Royaume-Uni sont entrés en cachette dans l'enceinte du port de Calais. Une cinquantaine d'entre eux se sont échappés à bord d'un ferry et environ 44 autres ont été interpellés.

Selon la préfecture, ces migrants se sont introduits illégalement dans le port de Pas-de-Calais entre 21 h 15 et 21 h 30 et pour échapper aux autorités. Une cinquantaine d'entre eux sont montés à bord d'un bateau en direction de l'Angleterre à l'aide d'une échelle d'entretien.

Jean-Philippe Vennin, sous-préfet de permanence pour le Nord et le Pas-de-Calais, a déclaré qu' :

"Une cinquantaine d'entre eux ont réussi à monter dans un ferry de la compagnie DFDS, en provenance de Douvres et qui venait d'accoster."

Les forces de l'ordre et les sapeurs-pompiers sont intervenus sur place pour régler la situation.

Malgré leur témérité, et sans doute dans la précipitation, quelques migrants sont tombés à l'eau lors de cette fameuse "escapade".

"Deux des migrants sont tombés à l'eau et ont été rapidement repêchés par les sapeurs-pompiers",

a ajouté le sous-préfet.

Mais l'opération ne s'est pas arrêtée là.

Les forces de l'ordre se sont introduites directement à bord du bateau pour interpeller ces migrants. Elles ont ratissé tout le ferry, allant même jusqu'à organiser "la sortie des véhicules, voitures et poids-lourds" pour trouver ces fameux "aventuriers".

Après cette intervention, plusieurs ont été placés en garde à vue.

"44 migrants ont ainsi été localisés et interpellés, puis conduits à l'aide d'un bus au commissariat de Calais",

a dit M. Jean-Philippe Vennin.

L'opération a duré jusqu'au petit matin. Vers 00 h 45, les forces de l'ordre étaient toujours en train de continuer leur investigation à bord du bateau.

"L'opération était toujours en cours et une dizaine de migrants se trouvaient toujours à bord du ferry, près des cheminées dans une zone difficile d'accès."

Au vu de la situation, le trafic des bateaux a été temporairement perturbé. Au moins deux ferries ont été obligés de patienter au large "le temps de sécuriser" la zone. Ils ont tout de même pu reprendre leur route juste après. La compagnie DFDS a signalé des perturbations sur Twitter.

TRAITEMENT DES MIGRANTS EN FRANCE

Toujours concernant les migrants, leur situation financière a déclenché une polémique en France.

Il y a quelques jours, la militante, Marine Le Pen, affirmait "qu'un migrant gagnait plus qu'un retraité". Une information qui a très vite été démentie.

Les postes connexes
Histoires virales Feb 21, 2019
Une migrante qui a sauté le mur alors qu'elle était enceinte de 8 mois a eu un bébé trisomique et demande de l'aide
Gilets jaunes Mar 23, 2019
Gilets jaunes : la "revue des troupes" du nouveau préfet de police n'empêche pas les manifestants, 51 personnes interpellées
Politique Mar 12, 2019
Marine Le Pen soutient fortement les retraités Français : "Il faut réserver la solidarité nationale"
Feb 08, 2019
Toulouse: des photos terrifiantes du feu qui a fait 22 blessés dont 2 en "urgence absolue"