Présidentielle de 1981 : la raison du renoncement de Coluche est enfin dévoilée

Le secret d'une aventure politique d'il y a presque quarante ans a été révélé par le magazine le Monde. Coluche explique dans une lettre manuscrite la raison de son renoncement à l'élection présidentielle de 1981.

Michel Colucci, dit Coluche, est un humoriste franco-italien né le 28 octobre 1944, et qui a rendu son dernier souffle en 1986. De son vivant, la personnalité s'était intéressée à la vie politique du pays.

Au départ, sa candidature à l'élection présidentielle de 1981 n'était qu'une plaisanterie. Mais voyant le nombre de voix qui s'intéressait au "coluchisme", sa présentation au présidentiel était devenue de plus en plus sérieuse.

" Jusqu’à présent la France est coupée en deux, avec moi elle sera pliée en quatre ! ",

telle était son slogan de campagne.

Son idéologie visait à conquérir les abstentionnistes et de redonner la parole à ceux qui on ne la donnait plus.

Après quatre mois de campagne électorale, au mois de mars 1981, Coluche avait annoncé son retrait à l'élection présidentielle.

UNE LETTRE INÉDITE

Même si Coluche n'était pas arrivé à bout de la présidentielle de 1981, son idéologie politique influence encore du monde aujourd'hui. Il est même une figure emblématique de la mobilisation des Gilets jaunes.

En effet, Coluche s'était engagé en faveur des plus démunis, il était anti-élite et ne cessait de défier les gouvernants.

Le Monde a publié le 1er mars dernier, la lettre manuscrite inconnue de Coluche. Cette lettre explique les raisons pour lesquelles le candidat avait renoncé à l'élection présidentielle.

" J’arrête. Je ne suis plus candidat. (...)

Je suis interdit à la radio, à la télé, tous ceux qui ont essayé de me soutenir se sont fait virer, la grande presse fait le silence. "

La lettre était adressée à M.

Coluche y explique clairement qu'il avait été contraint de ne pas aller jusqu'au bout de l'élection présidentielle.

"J’espère qu’un jour la France aura un gouvernement qui s’occupe des Français plus que des intérêts de sa famille et de ses copains. J’espère qu’un jour les jeunes pourront se promener dans les rues sans que la police ne les agresse."

Coluche explique même dans cette lettre qu'il a été victime de plusieurs menaces de mort.

UNE FIGURE EMBLÉMATIQUE DES GILETS JAUNES

En cette période de crise, les manifestants s'inspirent de Coluche, et plusieurs de ses citations sont évoquées par les Gilets jaunes.

Coluche se révoltait en effet contre l'élite et les inégalités, un sentiment que partagent les manifestants Gilets jaunes aujourd'hui.