Le scandale du night-club de Christophe Castaner : Le grand brochet d'un ex-ministre Brice Hortefeux

Face à la publication par Closer de photos d'une folle nuit en boite au Noto du ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, l'ancien ministre de l'intérieur entre 2009 et 2011, Brice Hortefeux  a manifesté sa position auprès du quotidien Le Parisien.

Le vendredi 15 mars, le député européen Brice Hortefeux a réagi auprès du quotidien Le Parisien et a donné son opinion à la révélation de photos et vidéos inédites sur lesquelles apparaît Christophe Castaner en charmante compagnie.

Pour rappel, samedi 9 mars dernier dans une discothèque branchée du 8ème arrondissement de Paris, l'actuel ministre de l'intérieur a été filmé en train d'embrasser une inconnue.

En réalité, le politicien a été convié  à un dîner privé organisé par Teddy Riner, qui se tenait en ses lieux.

Mais au cours de la soirée, le lieu de la festivité s'est imprévisiblement transformé en un lieu de rencontre. Christophe Castaner s'est incrusté au sein d'un autre groupe présent au Noto, et dans lequel il n'était originellement pas invité. Il a été photographié et filmé en train d'embrasser Clara.

PLACE A LA SOLIDARITE

L'ancien locataire de la Beauvau, Brice Hortefeux contrairement à plusieurs internautes, a prêté main forte à son successeur.

"Solidarité des 'premiers flics de France' oblige"

soulignent nos confrères.

Toutefois, il n'hésitait pas à lancer une pique à son confrère de son comportement quand il a occupé encore ce poste.

"Quand j'étais au ministère de l'Intérieur, je ne suis allé qu'une fois en boîte de nuit. C'était pour les vœux du syndicat SGP-FO. Et j'étais avec le patron de FO de l'époque, Jean-Claude Mailly"

a-t-il expliqué.

Face à cet incident, Christophe Castaner est outré que sa vie privée est étalée en place publique.

"Il s’agit de ma vie privée et de ma famille, qui peut être respectée. J’ai rejoint une soirée, dans un cadre totalement privé, entre 23h30 et deux heures du matin."

"Être ministre de l'Intérieur, c'est l'être 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, ajoute-t-il. Mais cela ne m'empêche pas de répondre à une invitation à un anniversaire dans un restaurant, et de pouvoir m'y rendre librement. Le reste relève de la vie privée."

Le premier ministre soutenait également son membre du gouvernement sur le plateau de l'émission d'Europe 1.

"Je n'ai aucun commentaire à faire sur la vie privée de Christophe Castaner et le ministre de l'Intérieur a toute ma confiance."

Si ces deux hommes politiques n'ont pas porté jugement sur ce comportement, certains n'étaient pas de même avis. Sur Twitter, Guillaume Larrivé, secrétaire général délégué des Républicains ne s'abstient pas de livrer son commentaire.

"Le vrai problème, ce n'est pas que M. Castaner s'amuse en discothèque, mais qu'il occupe le bureau du ministre de l'Intérieur, en France, en 2019",

écrit-il.

Le responsable de policier, indigné, a fait de son propos.

"C’est une faute professionnelle quand vous êtes premier flic de France. Samedi, on demandait aux policiers et aux gendarmes une mobilisation sans précédent sur les Gilets jaunes et nous allons être la risée de tous !"

Un conseiller de l'exécutif a souligné que le monde a changé avec le développement de la technologie.

"On a changé de monde, il y a des appareils photos partout et des réseaux sociaux, on ne peut plus faire ce genre de choses".

Plusieures personnes ont réagi face aux photos divulgués de Christophe Castaner en compagnie d'une jeune femme mais jusqu'à présent sa femme a préféré gardé silence. Mais qui est la femme de cet homme politique?