Deux Gilets jaunes racontent ce qui s'est réellement passé lors des manifestations et du pillage du Fouquet's

Le samedi 16 mars dernier, dans le cadre de la manifestation des Gilets jaunes, un couple a été soupçonné d’avoir participé au saccage et au pillage du Fouquet's sur les Champs-Elysées à Paris. Finalement, la cour de Tours les a libérés et ils ont témoigné librement pour la première fois.

Le 23 mars dernier, Ambre et Franck ont été présentés devant le tribunal de Tours et ont finalement été libérés sans avoir à se prononcer sur les faits.

Ils ont bénéficié tous les deux de nombreux vices au niveau de la procédure. Pour ces deux Gilets jaunes, c'est un répit depuis le début.

Le couple participe au mouvement chaque Samedi, à Tours mais aussi dès fois à Paris. Ils disent qu'ils manifestent de façon pacifique.

"On était en bas des Champs-Elysées. C’est quand on a entendu dire que le Fouquet’s avait été pillé qu’on a décidé d’aller voir. Y’avait plus rien. Tout avait été pillé. Tous les produits de valeur étaient partis",

ont-ils déclaré.

Franck a vu des gens qu'il considèrait comme "les agents de sécurité" du célèbre restaurant parisien.

"J’ai demandé si on pouvait prendre le tabouret qui se trouvait dehors sur le trottoir, si ça dérangeait pas. Et ils nous ont dit mot pour mot : "Vu dans l’état où c’est maintenant, allez-y, prenez ce que vous voulez",

a-t-il raconté.

Ambre et Franck ont pris le tabouret avec eux ainsi que des couverts.

EXCLU FR3 : les gilets jaunes tourangeaux interpellés pour le pillage du Fouquet's témoignent | Photo : Youtube/ France 3 Centre-Val de Loire

EXCLU FR3 : les gilets jaunes tourangeaux interpellés pour le pillage du Fouquet's témoignent | Photo : Youtube/ France 3 Centre-Val de Loire

"Pour moi c’était un souvenir du Fouquet’s parce que j’imagine que dans quelques mois, il sera complètement diffèrent, ils vont changer tout le mobilier (..) Ce n’est pas symbolique, c’est juste un souvenir personnel",

a déclaré Franck.

Ce jeudi, les gendarmes ont débarqué chez Ambre. Le couple a été emmené à Paris où ils ont été mis en garde à vue. Ils sont accusés d'avoir volé ces objets, mais ils sont également soupçonnés d'avoir participé au saccage de Fouquet's.

C'est une géolocalisation qui aurait permis de prouver leur impossibilité de participer au saccage du restaurant, puisqu'ils étaient de l'autre côté à ce moment-là.

EXCLU FR3 : les gilets jaunes tourangeaux interpellés pour le pillage du Fouquet's témoignent | Photo : Youtube/ France 3 Centre-Val de Loire

EXCLU FR3 : les gilets jaunes tourangeaux interpellés pour le pillage du Fouquet's témoignent | Photo : Youtube/ France 3 Centre-Val de Loire

"Merci la géolocalisation ! Mais de quel droit on se permet de géolocaliser mon téléphone, alors que je suis une citoyenne comme tout le monde.

Est-ce que pour quelques fourchettes et un tabouret, que toutes les forces de l’ordre m’ont vu transporter toute la journée, ça méritait trois jours de garde à vue et une enquête aussi poussée ?",

a dit Ambre.

Ambre et Franck ont été libérés le 23 mars après une courte période de comparution immédiate, mais la cour s'est réservée le droit pour la poursuite de ces deux Gilets jaunes.

LE FOURQUET'S ENDOMMAGÉ

L'acte XVIII de mobilisation des Gilets jaunes à Paris a engendré beacoup de violence.

Des manifestants ont dressé des barricades sur les Champs-Élysées avant d'attaquer plusieurs boutiques et restaurants sur la célèbre avenue. Parmis celles-ci, le célèbre restaurant, le Fouquet's a été endommagé. 

Les postes connexes
Gilets jaunes Mar 17, 2019
Gilets jaunes : les dégâts lourds de l'Acte XVIII à Paris, 11 blessés, le Fouquet's incendié
Gilets jaunes Mar 21, 2019
"Il allait se faire tuer" : un homme raconte comment il a risqué sa vie pour sauver un policier lors de la dernière manifestation
Gilets jaunes Mar 18, 2019
À Paris, un policier a été surpris en train de ranger des maillots du PSG dans son sac lors des manifestations (vidéo)
Dec 24, 2018
Provocation ou légitime défense: les gilets jaunes se battent avec la police sur les Champs-Élysées