"Menteur incompétent" : Mélenchon accuse grossièrement Castaner après l'attaque de la Pitié-Salpêtrière

La manifestation du 1er mai a engendré plusieurs réactions, des internautes, des manifestants et des politiciens. À ce sujet, Jean-Luc Mélenchon a accusé le ministre de l’intérieur Christophe Castaner, de menteur.

Ce jeudi 2 mai, suite à la manifestation que le mouvement des Gilets jaunes a baptisée “l’acte ultime” de ce 1er mai, un des pionniers du mouvement a accusé Christophe Castaner, le ministre de l’intérieur, d’être “un menteur” et “un incompétent”.

Effectivement, il aurait divulgué de fausses informations disant que les manifestants auraient “attaqué” l’hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière durant la manifestation du 1er mai.

Le député de Marseille, Jean-Luc Mélenchon, a alors expliqué, lorsqu’il a été interrogé dans la cité phocéenne :

“Christophe Castaner “s’est précipité hier soir sur les plateaux de télévision pour faire croire à une attaque d’un hôpital. Le mot ‘attaque’, c’est très grave, ça veut dire que des gens délibèrent de prendre d’assaut un hôpital.”

Cependant, il dément catégoriquement :

“Naturellement, ce n’est pas vrai”

Poursuivant, il a déclaré :

“Le ministre de l’Intérieur “invente” des informations pour discréditer les gens, pour créer du trouble, des tensions, un mauvais état d’esprit.”

Il s’agit notamment des affirmations pour lesquelles une enquête avait été ouverte, ce mercredi 1er mai, par le parquet de Paris. Elle a mené à découvrir l’intrusion de plusieurs dizaines de personnes, perçues de l’extérieur comme des manifestants, à l’hôpital Pitié-Salpêtrière.

“Personne n’a attaqué cet hôpital”

Accusés d’attroupement en vue de commettre des dégradations ou des violences, trente-deux personnes ont été placées en garde à vue.

Face aux dires du ministre de l’intérieur, Jean-Luc Mélenchon a alors expliqué la raison de cet incident :

“Il y a eu des gens qui ont couru à l’endroit où ils pouvaient se réfugier”,

fuyant sans doute aux agitations de l’extérieur, ajoutant :

“Les gens se sont précipités là où ils pouvaient aller” et “la police a reçu l’ordre de pourchasser les gens dans l’hôpital.”

Mais, pour répondre aux propos de Christophe Castaner, il déclare fermement :

“Personne n’a attaqué cet hôpital. Le ministre a donc menti sciemment, délibérément, pour salir les manifestants qui étaient des braves gens.”

Le chef de file des Insoumis réitère une seconde fois “l’incompétence” du ministre de l’intérieur en lançant sans détour :

“M. Castaner ferait bien de faire autre chose au gouvernement. Ministre de ce qu’il veut, mais pas de l’Intérieur parce que c’est vraiment pas son truc. Depuis qu’il est là, 20 éborgnés, cinq mains arrachées, 2000 blessés, 1000 parmi les policiers... Il n’y a pas de pire bilan d’incompétence que le sien.”

Ce n’est pas la première fois que Christophe Castaner s’en prend personnellement aux Gilets jaunes.

Effectivement, en novembre de l’année dernière, alors que le mouvement connaissait ses débuts, le ministre de l’intérieur a accusé les manifestants de s’être introduit chez lui, en Province. Découvrez les suites de l’incident.

Les postes connexes
Actu France May 02, 2019
Pitié Salpêtrière : des soignants racontent leur version des faits
Actu France May 02, 2019
1er mai : un hôpital du 13ème arrondissement attaqué durant les manifestations par des individus cagoulés
Macron Mar 20, 2019
Le Parisien : Castaner sait qu'il n'a plus droit à l'erreur, le dernier avertissement de Macron
Politique Apr 12, 2019
"L’amour en politique" : Christophe Castaner a été récompensé pour une phrase sur Emmanuel Macron