L'enseignante atteinte d'un cancer doit payer le salaire de son remplaçant

En Californie, une enseignante est tombée malade et fait face à une situation qui se trouve au centre des débats.

L'institutrice souffre d'un cancer du sein, et elle doit payer son remplaçant. Il s'agit d'une somme de 200 dollars, équivalant à 180 euros, par jour.

Mme Solomon, porte parole de l'école primaire Glen Park de Californie, a expliqué certaines règles dans un communiqué.

Elle affirme que c'est un accord conclu, entre les organisations syndicales et le district, qui stipule le cas.

Chaque instituteur a en effet droit à dix jours de congés maladie en une année. Cependant, au-delà de ces jours prescrits, les jours d'absence maladie peuvent se cumuler d'année en année.

"Une fois ces jours épuisés, les enseignants malades peuvent encore bénéficier de 100 jours de congés prolongés, durant lesquels ils reçoivent cependant "l'intégralité de leur salaire moins le coût de leur remplaçant",

a expliqué la porte-parole dans un communiqué.

Une enseignante au tableau | Photo : Pixabay

Une enseignante au tableau | Photo : Pixabay

Donc, l'enseignante malade doit payer le salaire de la personne qui la remplace, car la disposition de remboursement est applicable dans toutes les écoles de Californie depuis 1976.

"Cela reflète le libellé du Code de l'éducation de la Californie relatif aux congés de maladie prolongés qui s'applique à tous les autres districts scolaires de la Californie. Ce n'est pas unique à San Francisco. Ce n'est pas une règle de district seulement",

dit également le communiqué.

Une enseignante avec ses éléves | Photo : Pixabay

Une enseignante avec ses éléves | Photo : Pixabay

RÉACTIONS DES PARENTS

L'enseignante de l'école maternelle est vue par les parents d'élèves comme l'une des meilleures de l'établissement. Ils trouvent que la situation dont elle fait face est injuste.

Non seulement elle doit régler ses frais médicaux mais elle est également en charge du paiement d'un membre du personnel de l'établissement.

"C'est une enseignante super, ce n'est pas juste. C'est fou ! ",

a réagi une parent d'élèves.

Elle est enseignante en deuxième année de maternelle depuis dix-sept ans. Une collecte de fonds sur internet a été lancée pour lui venir en aide, à l'initiative des parents d'élève. La cagnotte a atteint une somme équivalant à 12 450 euros.

AUTRE SITUATION DANS UNE ÉCOLE PRIMAIRE

Il arrive souvent qu'il y ait un cas jugé injuste dans une école primaire. À Mers-les-Bains (Somme), des triplés ont fait l'objet d'une disposition prise par l'établissement scolaire.

L'école primaire refuse qu'ils aillent ensemble en classe, ils doivent être emmenés à tour de rôle sous prétexte qu'ils sont difficiles à gérer.

 
Les postes connexes
Jan 11, 2019
La lettre déchirante d'une enseignante mourante à ses élèves, leur annonçant qu'elle va bientôt mourir
People Apr 08, 2019
Les enseignants obligent un garçon autiste de 7 ans à porter un gilet à haute visibilité sur le terrain de jeu
International Apr 02, 2019
Les parents dévastés exigent des réponses après que leur fille de 10 ans est morte des suites d’un combat de classe
Santé Apr 01, 2019
Un enfant de 2 ans atteint d'une maladie cérébrale rare est dans un état critique après avoir contracté la grippe