Ses parents se sont mis à le détester car il est homosexuel !

Anthony, un jeune homme de 21 ans, raconte la terrible réaction de sa famille lorsqu'il leur a annoncé son homosexualité et la manière dont il a dû apprendre à se débrouiller seul.

Le jeune homme fait aujourd'hui de son mieux pour reprendre le cours de sa vie après avoir été mis à la porte par sa famille  à l'âge de 17 ans seulement. Lorsqu'il leur a révélé être homosexuel, ses proches se sont retournés contre lui.

Ce vendredi 17 mai 2019 était la journée internationale contre l'homophobie, un problème qui est malheureusement toujours d'actualité. Aujourd'hui encore, des enfants sont reniés par leur famille simplement à cause de leur orientation sexuelle.

Anthony est un jeune homme de 21 ans qui a subit ce terrible rejet de la part de ses proches. Habitant aujourd'hui à Nice, il a pu trouver du soutien auprès de l'association "Le Refuge" quand il s'est retrouvé à la rue il y a un an de cela. Il raconte :

"À l'age de 17 ans et demi, j'ai dit à mes parents 'j'ai quelque chose à vous dire' et je leur ai avoué que j'étais homosexuel. Je le savais depuis que j'avais 15 ans, mais j'avais peur de le leur avouer. À partir de ce moment là, ma vie a basculé."

À l'époque, il vivait encore chez ses parents, à Perpignan, avec son frère. Leur grande soeur avait déjà pris son envol et était partie de la maison familiale. Mais après cette révélation, l'harmonie au sein de la famille vole en éclats :

"Ils me traitaient de sale pédé, de tapette. Mon frère de 18 ans ne voulait plus que je l'approche car il avait peur des attouchements"

Subissant des violences et des humiliations au quotidien, Anthony finit par craquer et s'enfuit, trouvant refuge auprès de sa tante pendant un certain temps. Un événement lui donne cependant l'espoir que les choses pourraient rentrer dans l'ordre :

"Après le décès d'un oncle, on s'est rapproché et je suis revenu à la maison. Tout s'est bien passé pendant une semaine et après ç'a été pire"

En effet, sa famille décide de le pousser à bout et commence à le mettre à l'écart, transportant toutes ses affaires dans le garage, insalubre :

" Tous mes vêtements étaient jetés sur le canapé qui me servait de lit. Il faisait humide dans le garage où la fenêtre était cassée. Le matin j'avais honte car je partais au travail avec des habits qui sentaient mauvais. Je suis tombé malade à cause du froid. Je n'ai jamais osé dire au médecin que je vivais dans un garage."

Après avoir perdu son emploi, Anthony se retrouve mis à la porte par ceux qui étaient censés le soutenir envers et contre tout. Il se tourne alors vers l'association "Le Refuge" qui lui offre des places dans plusieurs centres différents. Le jeune homme fini par choisir celui de Nice qui lui permet de partir le plus loin possible des horreurs qu'il a vécu pendant des années.

Aujourd'hui, il reconstruit sa vie petit à petit, depuis un peu plus d'un an et il a retrouvé un travail, possède son propre appartement et cherche à retrouver confiance en lui. Il n'oublie cependant pas ce qui s'est passé :

"Si je sais un jour que mon père, malade, n'en a plus pour longtemps, j'irai le voir pour lui dire que je suis là et que je l'aime... malgré tout. Et après, je partirai."

Des confidences déchirantes qui permettent d'imaginer ce que certaines personnes subissent lorsqu'elles révèlent leur homosexualité.

Les postes connexes
Twitter/SelligOfficiel
Célébrités Jun 19, 2019
L'histoire inédite de Coluche, mort il y a 33 ans
Célébrités Jun 19, 2019
La beauté naturelle d'Iris Mittenaere : À quoi ressemble Miss Univers sans maquillage (Photos)
Twitter/le_Parisien
Actu France Jun 19, 2019
La lettre de Killian, le chauffeur de Lorient
Twitter/lavoixdunord
Actu France Jun 19, 2019
Une marche est organisée pour rendre hommage à Ayden