Vincent Lambert : le traitement est interrompu

Le lundi 20 mai 2019 est un jour sombre pour la famille Lambert. Après 10 années passées dans un lit dans un état végétatif, les médecins de Vincent Lambert ont commencé l'arrêt des soins de ce dernier.

Plus d'une semaine déjà que le CHU de Reims a annoncé à la famille de Vincent Lambert qu'il allait arrêter les traitements prodigués à l'homme de 42 ans.

La mère de Vincent Lambert, une semaine avant la date fatidique annoncée par les médecins avait arrangé un rassemblement devant l'hôpital pour le 19 mai 2019. Le but de cette manifestation pacifique était de révoquer la décision des responsables sur l'arrêt des soins.

Malgré les supplications des parents pour garder les soins, la décision de l'hôpital est toujours maintenue. Le chef de service du CHU de Reims a prévenu la famille que rien de ce qui a été planifié ne va changer.

Le médecin en charge du patient a donc envoyé un courriel pour les avertir de la situation actuelle.

"L'arrêt des traitements (...) la sédation profonde et continue ont été initiés ce matin",

peut-on lire dans le mail envoyé par le Dr Sanchez qui est actuellement à la tête du service des soins palliatifs. Dans son communiqué, le médecin ajoute un message pour que la famille et les proches se préparent pour l'accompagner dans ses derniers instants :

"Dans cette période douloureuse, j'espère pour Monsieur Vincent Lambert que chacun saura ouvrir une parenthèse et se rassembler, auprès de lui, afin que ces moments soient les plus paisibles, intimes et personnels possible",

a-t-il déclaré.

Pour la famille de Vincent Lambert et ceux qui le soutiennent c'est un coup dur et extrêmement outrageux.

Au micro de BFMTV, Jean Paillot, l'avocat engagé par les parents de Vincent Lambert a témoigné longuement de son indignation :

"C’est tout à fait scandaleux, c’est invraisemblable, ça me semble absolument inhumain et contraire au devoir du médecin que d’adresser un mail en disant "j’ai sédaté votre fils"",

a-t-il déclaré.

L'avocat,  a même qualifié la situation d'être "dans le très grand n'importe quoi".

Pour lui, un médecin "qui est respectueux et qui accompagne la famille d'un patient" ne devrait pas mettre la famille dans une situation où les parents doivent faire leurs adieux à une personne encore consciente.

La France est carrément en train de violer les droits de l'homme selon l'avocat :

"Aujourd'hui la France viole devant les yeux de tout le monde une convention internationale portant sur les droits de l’homme, c’est gravissime et c’est absolument scandaleux",

s'est-il indigné.

Les parents de Vincent Lambert et l'avocat ont décidé de saisir la cour de Paris pour inverser la situation. Ils s'appuient notamment sur la décision du comité de l'ONU de maintenir les soins du patient.

Les parents de Vincent Lambert et leur avocat réclament toujours le maintien des soins sur leur fils. Le tribunal a répondu à la demande : le tribunal " n'a aucune obligation de respecter " la demande du parent.

Les postes connexes
Actu France May 17, 2019
Vincent Lambert : le tribunal " n'a aucune obligation de respecter " la demande du parent
Jan 31, 2019
Vincent Lambert, dix ans dans l’impasse: la procédure d’arrêt des soins est validée
Twitter/titrespresse
People May 15, 2019
Vincent Lambert est sur le point d'être euthanasié, sa mère veut sauver son fils
Feb 01, 2019
L'arrêt des soins de Vincent Lambert validé : Son histoire tragique depuis le commencement