Célébrités

02 juillet 2019

Confidences de Marilou Berry, mère sur sa dépression et les kilos en trop qu'elle a eus

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail
Chargement...

Annonces

Ce mercredi 3 juillet, le deuxième film de Marilou Berry Quand on crie au loup sort sur le grand écran. Un projet cinéma que l’actrice et la réalisatrice a mené jusqu'à ses huit mois et demi de la grossesse ! La femme raconte pour Télé-Loisirs son histoire personnelle et expérience de maternité, sa dépression et sa prise de poids.

L’actrice et la réalisatrice Marilou Berry confie d’avoir eu une grossesse pas facile, avec plein de petites choses ennuyantes, comme tension, œdèmes, surpoids, celle qui  "était loin de la grossesse de papier glacé." C’est justement dans le travail qu’elle a trouvé le moyen d’éviter sa dépression.

Chargement...
Chargement...

Annonces

"Diriger une équipe sur un film ça permet d’arrêter de se regarder le nombril. Évidemment, c’est plus rude parce que c’est fatiguant de travailler enceinte mais en même temps ça m’a permis de passer ces étapes", témoigne l’actrice.

Au début de la réalisation du film, afin de cacher ses formes d’une femme enceinte de 7 mois, Marilou a rajouté un bourrelet en bas de son ventre et un peu de seins.

Chargement...

Annonces

À la base le personnage qu’elle devait interpréter avait été pensé comme une sorte d’Anna Wintour, très à la mode. Pourtant, ses kilos supplémentaires rendaient impossible cette description. Donc, il était nécessaire d’optimiser ce qu’elle était, qu’elle soit bien dans ses baskets, sans devoir cacher son double menton…

Chargement...

Annonces

Pour la sortie du film Joséphine s'arrondit Marilou Berry a perdu 25 kilos. Ce qui a provoqué le mécontentement de "la communauté des femmes rondes ou grosses." Pourtant, selon l’actrice elle-même,

"il n’y a aucun plan de carrière là-dessus, je n'ai jamais pris ou perdu du poids en me disant que ça pouvait m’apporter des rôles."

Chargement...

Annonces

Aujourd’hui la femme se sente heureuse d’avoir son fils à côté d’elle. Elle espère être une maman détendue. Pourtant, elle est plutôt stressée et fatiguée à devoir gérer énormément de choses à la fois.

"On est toujours bourré de bonnes intentions, mais maintenant il ne faut pas qu’elles se retournent contre moi et savoir les mettre en pratique", déclare Marilou.

Chargement...
Chargement...

Annonces