Attaque à la Préfecture de police : l'opposition réclame la démission de Castaner

Le jeudi 3 octobre 2019, un agent administratif de la police de Paris a poignardé à mort quatre de ses collègues, puis un policier lui a tiré dessus. Deux jours plus tard, quelques opposants ont réclamé la démission du ministre de l'Intérieur.

Un officier de police, assistant administratif, informaticien au service de la Direction du renseignement de la Préfecture de Police (DRPP), a commis le meurtre de quatre de ses collègues dans la journée du jeudi 3 octobre 2019 à la préfecture de Police de Paris. La question est de savoir si cela affectera Christophe Castaner.

Selon les informations fournies par BFMTV, le ministre de l'Intérieur est interpellé par quelques personnalités de l'opposition qui lui demandent de démissionner ou de répondre à leurs questions. 

 Christophe Castaner, ministre français quitte le Palais de l'Elysée après la réunion à Paris, France. | Photo : GettyImage

Christophe Castaner, ministre français quitte le Palais de l'Elysée après la réunion à Paris, France. | Photo : GettyImage

Parmi les politiciens qui réprimandent le ministre, Guillaume Larrivé, député des Républicains (LR) de l'Yonne et candidat à la présidence du parti, a dit quelques mots.

"Est-ce que Christophe Castaner a choisi de dissimuler la vérité ou fait-il preuve une nouvelle fois d'incompétence? (...) J'appelle aujourd'hui Christophe Castaner à cesser ses fonctions, je considère qu'il n'est pas capable d'assurer sa mission au service de la sécurité des Français, je le dis avec beaucoup de gravité, il en va aujourd'hui de la sécurité nationale",

a-t-il déclaré à l’antenne.

Pour sa part, le député des Alpes-Maritimes, Éric Ciotti, a également tenu à se faire entendre sur cette situation tout en attaquant Christophe Castaner. Il a indiqué que “la question de sa présence au gouvernement (était) posée.”

“Soit il savait et il a voulu dissimuler des faits extrêmement graves et là il s'agit d'un scandale d'État, soit il ne savait pas et c'est le signe d'une incompétence totale”,

a précisé le parlementaire.

BFMTV rapporte que l'ouverture d'une commission d'enquête à l'Assemblée aura peut-être lieu à la demande du groupe des députés LR.

Pour sa part, le sénateur LR Bruno Retailleau, président du groupe au Palais du Luxembourg, n'a pas réclamé concrètement la démission du "premier flic de France" mais l'a quand même interpellé sur Twitter concernant cette tuerie.

En effet, il lui a seulement demandé "comment un individu présentant un tel profil (...) a-t-il pu occuper un poste dans un service sensible de la préfecture de police?".

Marine Le Pen a déclaré à BFMTV qu'elle souhaitait  aussi voir Christophe Castaner se retirer du service tout en exprimant son soutien aux députés Les Républicains dans leur demande d'ouvrir une commission d'enquête parlementaire à l'Assemblée nationale.

Ce n'est pas la première fois que le ministre de l'Intérieur est appelé à quitter son poste. Comme pour la suite de l'affaire du décès de Steve Maia Caniço, ce dossier s'est considérablement intensifié et est devenu une affaire nationale. Les sénateurs avaient donc réclamé la démission de Christophe Castaner.

Les postes connexes
GettyImages
Actu France Jul 31, 2019
Décès de Steve : des élus de gauche demandent la démission de Castaner suite à l'affaire
GettyImages
Actu France Jun 18, 2019
Christophe Castaner : un technicien du son a été licencié après une question inappropriée
Getty images
Actualités Jul 20, 2019
Selon Mediapart, François de Rugy démissionne car il ne peut pas justifier ses dépenses
Actualités Jul 12, 2019
Réactions de François de Rugy sur les attaques contre sa femme après les dîners fastueux