Nouveau combat du père de Maëlys contre Nordahl Lelandais : "Il l'a obligée à monter"

Le père de Maëlys, une fillette assassinée en 2017 réclame justice pour sa fille. Joachim de Araujo demande que le “meurtre” de sa fille soit requalifié en assassinat.

Joachim de Araujo a récemment accordé une interview au quotidien Le Parisien. Il a notamment demandé à ce que celui qui a tué sa fille, c'est-à-dire Nordahl Lelandais, soit jugé en tant que "assassin” au lieu de “meurtrier”.

En effet, il y a généralement matière à confusion entre les deux termes pour le commun des mortels. Par contre, en termes de droit, il y a une grande différence entre ces deux termes.

Légalement, on entend par “assassinat”, tout meurtre commis avec préméditation. Le “meurtre” est quant à lui un homicide commis volontairement, mais sans préméditation. 

Il est important de bien distinguer les deux termes parce qu'effectivement si l'individu est jugé en tant que “assassin”, la peine sera plus lourde et surtout plus drastique. 

Par contre, s’il est jugé en tant que “meurtrier”, il fera sans doute de la prison pour une longue période mais la peine sera moins drastique que pour un assassinat.

Lors de son fameux entretien avec le magazine Le Parisien, Joachim de Araujo a demandé à ce que Nordahl Lelandais soit condamné à la prison à vie, avec une période de sûreté illimitée. Autrement dit, sans possibilité de réduction de peine.

Effectivement, si Nordahl Lelandais est jugé en tant que “assassin”, il est très probable qu’il écope d’une condamnation à perpétuité.

D’ailleurs, le père de la petite Maëlys soupçonne Nordahl Lelandais d’avoir aussi violé sa fille avant de l’avoir tuée. Mais faute de preuve, l’accusation de viol n’a pas été retenue car le corps était en trop mauvais état quand on l’a retrouvé. En plus, Nordahl a toujours nié avoir violé la fillette.

LA THÈSE DU VIOL

Rappelons que le corps de la petite Maëlys n’a été retrouvé que 6 mois après son décès suite aux aveux de Nordahl Lelandais. 

C’est le 27 août 2017, lors d’un mariage à Pont-de-Beauvoisin dans l'Isère que Nordahl Lelandais a enlevé la fillette de 8 ans.

Pour Joachim de Araujo, Nordahl a assurément violé sa fille avant de la tuer sauvagement. Selon ses propos au Parisien, l’acte était prémédité sans nul doute possible “car personne n’enlève par accident une fillette au petit matin”. 

La version de viol a d’ailleurs été corroborée par un ex-codétenu de Nordahl qui a immédiatement alerté l’administration pénitentiaire dans laquelle il se trouvait. Selon ce codétenu, au cours de leurs nombreuses promenades, il lui aurait avoué avoir “violé la petite fille avant de la frapper et de la battre à mort”. 

Au cours de leur conversation, Nordahl lui aurait également avoué avoir tué le caporal Arthur Noyer après que ce dernier ait refusé ses avances.

Par la suite, une source du pénitentiaire s’est confiée auprès du magazine Libération. Le codétenu en question a été mis sous protection car en prison les “balances” ne font pas long feu.

C’est en décembre 2018 que ce codétenu en a fait part à l’administration pénitentiaire, compte tenu du fait qu’il n’a pas pu taire des confessions aussi horribles.

D’ailleurs, ce codétenu était condamné pour des faits de droit commun et il doit normalement être libéré en avril d’après Le parisien.

UN DOCUMENTAIRE SUR L'AFFAIRE

D’ailleurs, au vu d’un documentaire diffusé sur RTL en 2018, RTL a demandé l’avis des psychiatres sur l’état psychologique de Nordahl.

Dans les détails sordides qu’il a délivrés aux psychiatres lors de son évaluation, notamment pour le meurtre de la petite fille, il a déclaré que le fait d’avoir tué la petite fille était pour lui “comme se retrouver dans un jeu vidéo”.

Selon RTL, les psychiatres sont formels et ont assuré que ce dernier “ne souffrait pas de psychose ni d’altération du discernement et avait une extrême dangerosité criminologique”.

Cette affaire a ému beaucoup de personnes. En hommage à la petite Maëlys, les chanteurs Slimane et Vitaa ont écrit une chanson à son intention.

Pour en revenir sur la situation actuelle, le père de la petite fille demande donc à ce que Nordahl soit condamné à une plus lourde sanction pénale. Autrement dit, à ce qu’il soit jugé comme “assassin” et qu’il écope d’une peine de prison à perpétuité avec sûreté illimitée.

Il est  très fréquent de voir la presse relater des histoires de meurtre. Cela montre à quel point il est difficile de faire baisser le taux de criminalité malgré tous les avancés modernes dont on dispose.

Prenons le cas de Geoffroy Henry, un jeune pompier décédé le 4 septembre 2018 après avoir été poignardé par un déséquilibré mental, cet incident continue d’ailleurs à beaucoup marquer les proches du défunt encore aujourd’hui.

Les postes connexes
Twitter/bleusavoie
Actu France Aug 27, 2019
Affaire Lelandais : il a raconté à son codétenu comment Maëlys et Arthur Noyer sont morts
Twitter/le_Parisien
Actu France Aug 30, 2019
Affaire Nordahl Lelandais : le témoignage de son codétenu soulève des questions sur ses crimes
twitter.com/lavoixdunord
Actualités Sep 02, 2019
Affaire Maëlys : Comment sa mère Jennifer Maeco De Araujo a vécu ces 2 ans ?
facebook.com/Jennifer Maeco De Araujo
Actu France Aug 27, 2019
Affaire Lelandais : la maman éplorée de Maëlys rend un hommage déchirant à sa fille décédée