À propos AM
MediaTV

15 février 2020

"Diabolo menthe" : découvrez les actrices Éléonore Klarwein et Odile Michel

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail
Chargement...

Annonces

Eleonore Klarwein et Odile Michel ont été rendue célèbre par le film "Diabolo Menthe", sortie en 1977. 40 ans après la sortie de la série, nous vous disons ce qu’elles sont devenues.

L’histoire se passe au sein du lycée Jules Ferry à Paris lors de la rentrée 1963. Deux sœurs, Frédérique, 15 ans et Anne, 13 ans vont y découvrir l’amour, la politique ou la vie tout simplement.

Le succès du film "Diabolo Menthe" leur a propulsé sur le devant de la scène. La bande originale écrite par Yves Simon renforce le succès du film qui a attiré plus de 3 millions d’entrées.

Chargement...
Chargement...

Annonces

ODILE MICHEL ALIAS FRÉDÉRIQUE

Odile Michel est l’ainée de la famille Weber. La jeune femme a fait ses débuts sur les planches à l’âge de 13 ans.

Son succès était tel que de nombreuses perspectives s’est offert à elle après le film. Elle s’est même fait remarquer en acceptant un rôle assez osé dans “Brigade Mondaine”.

Chargement...

Annonces

Odile Michel réside actuellement dans le sud de la France. Elle continue de travailler au théâtre et organise régulièrement des ateliers artistiques de découvertes dans les collèges et lycées.

ELEONORE KLARWEIN ALIAS ANNE

Eleonore Klarwein a débuté au cinéma à l’âge de 14 ans dans des films tels que : "Vas-y maman", "La Clé sous la porte" et "Le temps des vacances".

Elle à même une chanson intitulée :

"Je ne suis plus une gamine".

Chargement...

Annonces

À seize ans, elle mesure déjà 1 m 78 et son physique “trop grande” l’empêche de décrocher les rôles.

À 17 ans, elle entame une carrière de mannequin. Elle continuera sur cette voie jusqu’à l’âge de 26 ans. La jeune femme avait notamment travaillé pour Chanel avant d’ouvrir sa propre agence, Studio KLRP.

Chargement...

Annonces

ELLE A ACTUELLEMENT 56 ANS

Eleonore Klarwein travaille actuellement dans l'hôtellerie en Normandie. Elle, qui est désormais la mère de 4 filles, confie qu’elle reçoit encore des lettres parlant de "Diabolo Menthe" : 

“C'est comme une bulle de coton, une barbe à papa. C'est tendre. Tout le monde s'y retrouve. J'ai toujours fait attention à protéger la petite Anne”,

confie-t-elle.

Chargement...
Chargement...

Annonces