Jean-Jacques Bourdin : « j’avais même une double autorisation" concernant son amende

Après que le journaliste du CMR Jean-Jacques Bourdin ait été arrêté par la police le dimanche 24 mai 2020, en raison d'une infraction pour un excès de vitesse, celui-ci a tenu à faire quelques clarifications sur ce qui s'était réellement passé, sur son compte Twitter.

Jean-Jacques Bourdin a assumé son erreur, mais souhaite tout de même apporté quelques précisions sur Twitter, concernant l’événement du jeudi 28 mai 2020.

ARRÊTÉ POUR EXCÈS DE VITESSE

Selon les informations relayées par le journal La Montagne, le présentateur a été arrêté par les gendarmes de la brigade mobile de la Gendarmerie de Saint-Flour pour excès de vitesse.

Jean-Jacques Bourdin, vice-président de Nîmes, lors du match de Ligue 1 entre Nîmes et Monaco le 11 mai 2019 à Nîmes, France. | Photo : Getty Images

Jean-Jacques Bourdin, vice-président de Nîmes, lors du match de Ligue 1 entre Nîmes et Monaco le 11 mai 2019 à Nîmes, France. | Photo : Getty Images

Avec sa voiture, une limousine Audi A6, il a été rapporté que Jean-Jacques Bourdin a atteint les 186 Km/h au lieu des 130 Km/h autorisés. Un excès de vitesse qui a entraîné l'immobilisation de sa voiture et la confiscation de son permis. 

Mais ce n'est pas tout, apparemment l'animateur a également enfreint l'un des règlements imposés à la suite des mesures de déconfinement. Ainsi, il aurait dépassé les 100 Km de déplacement autorisé autour de son domicile. 

Conséquence, il a reçu une amende de 135 euros. Jean-Jacques Bourdin a déjà abordé ce sujet dans l'émission "Bourdin direct" sur RMC le jeudi 28 mai 2020.

Le journaliste français Jean-Jacques Bourdin lors de la conférence de presse de l'émission NextRadio TV à Paris le 6 septembre 2016. | Photo : Getty Images

Le journaliste français Jean-Jacques Bourdin lors de la conférence de presse de l'émission NextRadio TV à Paris le 6 septembre 2016. | Photo : Getty Images

“Je roulais trop vite, j'en suis parfaitement conscient (...) l'autoroute était absolument vide, à l'horizon il n'y avait pas une voiture (...) le temps magnifique. Je ne risquais que pour moi...”,

a-t-il expliqué.

“Interdiction de déplacement non”

Depuis que l’événement est apparu dans les médias, Jean-Jacques Bourdin a reçu des leçons de morale. Prêt à assumer son erreur, il tenait néanmoins à clarifier les choses sur son compte Twitter.  

Photo du journaliste français Jean-Jacques Bourdin prise le 5 mai 2018 à Nîmes. | Photo : Getty Images

Photo du journaliste français Jean-Jacques Bourdin prise le 5 mai 2018 à Nîmes. | Photo : Getty Images

“À tous les donneurs de leçons : excès de vitesse oui et j’assume. Interdiction de déplacement non, j’avais même une double autorisation.”,

a-t-il exprimé.

SA RENCONTRE AVEC SA FEMME

En ce qui concerne sa vie intime, Jean-Jacques Bourdin est un homme amoureux et heureux avec sa femme, la journaliste Anne Nivat.

Invités sur le plateau de l'émission "Touche Pas à Mon Post", le lundi 27 janvier 2020, les deux tourtereaux ont profité de l'occasion pour parler de leur première rencontre.

Les postes connexes
Youtube.com/RMC
Célébrités May 27, 2020
Jean-Jacques Bourdin reçoit une amende pour excès de vitesse à plus de 100km de chez lui
twitter.com/Le_Figaro
TV Jan 29, 2020
Jean-Jacques Bourdin raconte son coup de foudre pour Anne Nivat
Getty Images
Santé May 20, 2020
Déçu, Jean-Jacques Bourdin s'insurge contre Didier Raoult
Getty Images
TV Jan 28, 2020
Jean-Jacques Bourdin : un journaliste évoque la "relation extra-conjugale" de Kobe Bryant