La fille du chauffeur de bus en état de mort cérébrale : 'L'une des plus grosses parties de moi s'en est allée avec lui'

Deux jours après l'agression du chauffeur de bus de Bayonne, qui est en état de mort cérébrale en ce moment, ses trois filles Marie, Manon et Mélanie ont fait part de leur souffrance. Elles ont le sentiment d'être brisées.

Le dimanche 5 juillet 2020, Philippe Monguillot, un chauffeur de bus de 59 ans, a été violemment agressé à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques). Les membres de sa famille ont exprimé leur peine et leur rage, 48 heures après l'acte effroyable.

LA SOUFFRANCE DE SES FILLES

Elles se sentent "brisées". Depuis l'agression de leur père, le dimanche 5 juillet 2020, Marie, Manon et Mélanie sont traumatisées mais tentent de rester courageuses malgré tout. Le 7 juillet 2020, au micro de RTL, elles ont exprimé leurs sentiments à propos de cette épreuve.

"C'est mon père, on ne se le disait jamais mais on s'aime et aujourd'hui on nous l'enlève",

a déclaré l’une d’entre elles.

Une autre de ses filles déplore le fait que Philippe Monguillot ne connaîtra pas la joie d'être grand-père, qu'il ne sera pas présent à leurs côtés pour les voir vieillir et les accompagner à l'autel à leur mariage.

“Ce sont des choses qui me brisent et me tuent",

a-t-elle confié avant d’ajouter :

"L'une des plus grosses parties de moi s'en est allée avec lui."

LA SUITE DE L’AFFAIRE

Dès le jour où l'acte a été commis, les autorités ont arrêté et mis en garde à vue un homme de 34 ans. Le lundi 6 juillet 2020, quatre autres personnes ont été interpellées.

De son côté, Véronique Monguillot a déclaré qu'elle ferait appel au meilleur avocat possible pour que justice soit rendue à son mari agressé.

Par la suite, dans le cadre d'une enquête, un des suspects a été remis en liberté. Dans la soirée du mardi 7 juillet 2020, le parquet de Bayonne a demandé l'inculpation de quatre personnes, dont deux pour homicide volontaire, et leur placement en détention.

LE TÉMOIGNAGE DE VÉRONIQUE MONGUILLOT

Elle a appris la triste nouvelle par téléphone. À son arrivée à l'hôpital, la maman de Marie, Manon et Mélanie a compris que son mari était dans un état très grave. Le dimanche 5 juillet 2020, lors d'une interview accordée au Parisien, Véronique Monguillot s'est exprimée sur la situation.

Les postes connexes
Twitter/le_Parisien
Actu France Jul 07, 2020
L'épouse de Philippe, en état de mort cérébrale après une agression à Bayonne : "On nous a détruits en quelques secondes".
facebook.com/jean.castex
People Jul 03, 2020
Découvrez Jean Castex, le nouveau Premier ministre : sa femme Sandra, quatre enfants
Getty Images
Santé Apr 26, 2020
Décès de Christophe: pourquoi sa femme Véronique a refusé de parler du coronavirus
twitter.com/BFMTV
Célébrités Jul 08, 2020
L'histoire terrifiante de Tommy Recco, 86 ans, la plus longue peine de prison en France