L'épouse de Philippe, en état de mort cérébrale après une agression à Bayonne : "On nous a détruits en quelques secondes".

Philippe, un chauffeur de bus de Bayonne, a été violemment agressé le dimanche 5 juillet 2020 par plusieurs usagers à un arrêt de bus. La victime, âgée d’une cinquantaine d’années, est actuellement en état de mort cérébrale.

Le conducteur de bus du réseau Chronoplus de Bayonne a été frappé et blessé à la tête parce qu’il a refusé de transporter des personnes sans masque. Le dimanche 5 juillet 2020, Le Parisien a rapporté que l’homme de 58 ans est maintenu en vie artificiellement. Une terrible nouvelle pour la famille du chauffeur.

UNE AGRESSION VIOLENTE CONTRE UN CHAUFFEUR DE BUS

Le jour de l’incident, un homme dans la trentaine a été interpellé par les policiers à la suite de l’agression, et quatre autres personnes ont été mises en garde à vue le lundi 6 juillet 2020.

Selon le procureur de Bayonne, Philippe a été frappé violemment et s’est grièvement blessé à la tête le dimanche 5 juillet 2020. Si les raisons véritables de l’agression n’ont pas encore été éclaircies, les policiers pensent qu’il a été roué de coups pour avoir refusé d’admettre un homme ne portant pas de masque.

Le chauffeur aurait également exigé que quatre autres passagers déjà présents dans le bus et ne portant pas de masque, de descendre du véhicule.

Après l’agression dont il a été victime, l’homme de la cinquantaine a perdu connaissance et les secours l’ont transporté d’urgence dans un état critique à l’hôpital de la Côte basque, à Bayonne.

"On nous a détruits en quelques secondes"

La triste nouvelle qui a été annoncée à Véronique, la femme de Philippe par appel téléphonique. Lorsqu’elle est arrivée à l’hôpital, la quinquagénaire a compris que l’état de son mari était particulièrement critique.

Le père de trois filles a été opéré d’urgence et branché à une machine pour le maintenir en état de mort cérébrale. Désemparée, la famille de Philippe a l’impression de vivre un cauchemar.

Philippe était censé prendre sa retraite en septembre 2020 et il avait l’intention de s’acheter un camping-car.

En colère, son épouse s’est exprimée dans les colonnes du Parisien le dimanche 5 juillet 2020 :

"On voulait encore profiter. On nous a tout détruits en l'espace de quelques secondes. On nous a détruits oui…"

Véronique, comme les autres collègues de son mari, déplore l’insécurité grandissante dans les bus. Pour le moment, l’enquête reste en cours, les témoignages sont recueillis et les informations rassemblées pour éclaircir cette tragique affaire de violence gratuite.

UNE ADOLESCENTE DISPARUE DANS L'ISÈRE

Une autre nouvelle inquiétante a secoué l'Isère. Allyssa, une jeune fille de 16 ans et demi, a disparu depuis le lundi 29 juin 2020. Une enquête a été ouverte par les policiers et l’adolescente a été filmée par des caméras de surveillance à proximité des arrêts de bus.

Les postes connexes
shutterstock
Actu France Jul 02, 2020
Disparition inquiétante d'Allyssa, 16 ans : l'adolescente a été filmée par des caméras de surveillance
twitter.com/franceinfo
Actu France May 19, 2020
Franceinfo : Éric Drouet, ancien des "gilets jaunes", arrêté pour avoir violenté un ado
shutterstock.com
People Jun 09, 2020
Un homme a perdu sa femme, sa fille et sa mère en quelques mois : l'histoire de Benoît
GettyImages
Parentalité May 29, 2020
Adoption, maladie de Huntington : les combats de la vie de Philippe - fils décédé de Guy Bedos