Fortune de Louis de Funès : sa famille n'a pas vraiment tout reçu

Les grands artistes continuent de générer de l'argent après leur mort, comme c’est le cas avec Louis de Funès. En revanche, sa famille ne reçoit pas tout l’argent généré après son décès.

Bien qu’il soit décédé en 1983, Louis de Funès demeure vivant dans les mémoires. Et pour cause, il s’est imposé comme étant un grand acteur, et ce, depuis les années 50.

Indémodables, ses films régalent toujours autant les téléspectateurs. Si ses films sont soumis à des droits qui devraient normalement revenir à sa famille, et bien, il n’en est rien.

Louis De Funes et sa femme. | Photo : Getty Images

Louis De Funes et sa femme. | Photo : Getty Images

UNE BRILLANTE CARRIÈRE

Il semblerait que la carrière post-mortem de Louis de Funès soit florissante. Ayant fait ses preuves de son vivant, le regretté acteur est devenu une référence en termes de films comiques français. En 2020, la diffusion de ses films continue d’être très appréciée par les téléspectateurs.

C’est en 1953 que Louis de Funès rencontre un premier succès en jouant dans une pièce intitulée “Ah, les belles bacchantes”. Cela dit, ce n’est que trois ans plus tard, en 1956 qu’il s'affirme réellement sur les écrans dans “La Traversée de Paris”.

Par la suite, son succès n’a fait que s'accroître. Ce dernier a d’ailleurs brillé par son génie dans les films qui ont suivi “Pouic-Pouic”, “le gendarme de Saint-Tropez”, “La grande Vadrouille” ainsi que “La Soupe aux choux”.

 Louis de Funes et Jeanne Barthélémy de Maupassant assistent à la première du film L'Homme Orchestre, écrit et réalisé par Serge Korber. | Photo : Getty Images

Louis de Funes et Jeanne Barthélémy de Maupassant assistent à la première du film L'Homme Orchestre, écrit et réalisé par Serge Korber. | Photo : Getty Images

Au total, il a joué dans plus de 100 films. Auréolé de gloire, tout au long de sa carrière, il a été primé à de nombreuses reprises.

SA FAMILLE NE TOUCHE PAS LES RECETTES

Toujours est-il que l'héritage artistique laissé par l’illustre acteur continue de rapporter de l’argent. Il faut savoir que la rediffusion des grands classiques de Louis de Funès à la télévision rapporte des millions d’euros par an.

Seulement, il semblerait que les droits n’aillent pas dans les poches de sa famille, mais dans celles des sociétés d'exploitation cinématographique, à l’instar de Gaumont.

Un portrait de l'acteur de Funes. En 1950-1980. | Photo : Getty Images

Un portrait de l'acteur de Funes. En 1950-1980. | Photo : Getty Images

Et la faute revient à une mauvaise habitude de Louis De Funès. Alain Kruger, le commissaire de l'exposition à la cinémathèque française, s’est notamment expliqué à ce sujet

“Quand Louis de Funès a enfin connu le succès, après 50 ans, il a toujours demandé du cash plutôt que des pourcentages sur les recettes à venir."

Alain Kruger a également révélé que l'acteur avait été mis en garde contre ce genre de désagrément, mais visiblement, il a campé sur ses positions.

TRÈS MÉFIANT ENVERS LA BANQUE

Quoi qu’il en soit, sa préférence pour le cash se répercute sur ses trois héritiers à savoir la veuve de son fils Daniel ainsi que ses fils Olivier et Patrick.

L'acteur français Louis de Funes sur le tournage du film "L'aile ou la cuisse". | Photo : Getty Images

L'acteur français Louis de Funes sur le tournage du film "L'aile ou la cuisse". | Photo : Getty Images

Cela dit, ses proches ne se sont pas non plus retrouvés sans rien puisque l’acteur s’était fait suffisamment d’argent pour pouvoir s’acheter le château de Clermont près de Nantes. 

Si les principaux concernés à savoir ses héritiers ne tiennent pas à aborder ce sujet. D’autres ont livré quelques informations sur sa méfiance vis-à-vis des institutions financières.

Bertrand Dicale, l’un de ceux qui ont rédigé la biographie du défunt acteur, avait déjà émis le même son de cloche en affirmant qu'il avait tellement peur de se faire arnaquer qu’il aurait préféré s’en tenir aux chèques, au lieu de devoir s'inquiéter en permanence pour son argent, placé à la banque. Tout cela ne fait que confirmer sa méfiance pour la banque.

Louis de Funes et son fils Olivier. | Photo : Getty Images

Louis de Funes et son fils Olivier. | Photo : Getty Images

Son biographe a d’ailleurs émis quelques hypothèses sur les raisons de cette grande méfiance

“Comme tous les gens qui ont connu la pauvreté, il a toujours fait attention à être bien rémunéré.”

Pour l’heure, ces déclarations ne tiennent que des hypothèses émises par le biographe puisque ni les membres de sa famille, ni ses proches n’ont réagi à ces déclarations.

UN CREUX APRÈS SA DISPARITION

C’est indéniable, Louis de Funès a marqué le milieu du cinéma français. Durant le confinement, la rediffusion de ses films a d’ailleurs rencontré un grand succès auprès des téléspectateurs.

L’acteur était véritablement très apprécié de ses fans et de sa famille. Au cours d’une interview avec Paris Match, son fils a d'ailleurs parlé du creux qu’il a eu après sa disparition.

"Spécial Louis De Funes" sur Vivement Dimanche. Le 26 novembre 2003 à Paris, France. Olivier De Funes. | Photo : Getty Images

"Spécial Louis De Funes" sur Vivement Dimanche. Le 26 novembre 2003 à Paris, France. Olivier De Funes. | Photo : Getty Images

Les postes connexes
Getty Images
Célébrités Jul 13, 2020
Louis de Funès : retour sur la disparition de son père qui a marqué son enfance
Twitter/TeleLoisirs
Célébrités May 20, 2020
Louis de Funès : sa petite-fille se plaint de "trop" de rediffusions de ses films
Getty Images
Célébrités Jul 08, 2020
Décès de Christian Marin en 2012 : zoom sur la vie et la mort du cancer de l'acteur
GettyImages
Célébrités May 11, 2020
Henri Guybet, le premier des seconds rôles : retour sur la vie et la carrière de l’acteur