Rapports intimes après 50 ans : conseils et erreurs à ne pas faire

La cinquantaine d’années s’accompagne de certains changements comportementaux notamment sur le plan sexuel, qu’il faut être à même de comprendre et de maîtriser. Chose qui n’est pas toujours facile.

Même après 50 ans, on a le droit d’être sexuellement satisfaite peu importe la fréquence. Mesdames, cette tâche devient quelque peu complexe à un certain âge. Nous vous parlons ici des erreurs à ne pas commettre qui vous empêcheront de vivre normalement votre sexualité à plus de cinquante ans.

Un couple âgé heureux | Source : Shutterstock

Un couple âgé heureux | Source : Shutterstock

AVOIR PEUR DE REPRENDRE LES RAPPORTS SEXUELS APRÈS LA MÉNOPAUSE

La ménopause est une étape par laquelle toute femme est amenée à passer. Elle s’accompagne de changements hormonaux qui varient selon les femmes. Toujours est-il que beaucoup de femmes choisissent de la traverser dans une abstinence qui peut être plus ou moins longue.

Une fois la période passée, les femmes craignent souvent de reprendre une activité sexuelle normale par peur d’éventuelles lésions vaginales. Cette crainte est en partie fondée, car la ménopause entraîne un rétrécissement et un raccourcissement du vagin.

Des amoureux à la plage | Source : Shutterstock

Des amoureux à la plage | Source : Shutterstock

En s’abstenant davantage, les femmes s’exposent à des reprises sexuelles encore plus douloureuses, certes, mais plus elles tardent, plus la douleur s’intensifiera. Pour éviter cela, elles ne doivent donc plus avoir une période abstinente trop longue, ménopause ou non.

CROIRE QUE VOUS EN SAVEZ DÉJÀ TROP

Certaines personnes pensent que leurs âges leur confèrent la sagesse infinie au point où elles n’ont plus rien à apprendre de la vie y compris sur le sexe, pourtant c’est une erreur.

Vous ne devez pas hésiter à vous informer auprès des sources dignes de confiance. Une fois que vous comprendrez parfaitement votre corps et ses zones les plus sensibles, vous pourrez l’explorer sans aucune difficulté.

À titre d’exemple, une femme qui connaît bien son clitoris sera à même de savoir avec exactitude ce qu’il faut pour la stimuler et le temps nécessaire pour y arriver. Cette durée peut aller jusqu’à 40 minutes chez certaines femmes, mais une fois que l’érection interne est au rendez-vous, le chemin de l’orgasme est tout ouvert

La connaissance de tous ces détails peut être partagée avec votre conjoint afin que le plaisir lors de l’acte sexuel soit pleinement réciproque si cela n’était pas encore le cas.

NE PAS DIALOGUER SEXE AVEC SON CONJOINT

Ce point est assez similaire que le précédent. C’est une erreur de penser qu’en ayant un certain âge, on connaît forcément tout, y compris dans le domaine du sexe.

Un couple âgé heureux | Source : Shutterstock

Un couple âgé heureux | Source : Shutterstock

Une fois que vous en avez appris davantage, n’hésitez pas à partager votre expérience avec votre compagnon. Expliquez-lui ce qui a changé et parlez-lui des expériences que vous aimeriez tenter avec lui.

Il est préférable de commencer cette discussion hors de la chambre, dans un espace où aucun de vous n’est vulnérable et se sente en sécurité. Et qui sait ? En ouvrant cette discussion, votre compagnon aura peut-être également des expériences à partager avec vous dans ce sens-là.

PENSER QUE LES HOMMES AUSSI NE SUBISSENT PAS DE CHANGEMENTS DANS LEUR APPROCHE DE LA SEXUALITÉ

Certaines femmes pensent à tort que dans un couple, elles sont les seules à subir des changements sexuels du fait de l’avancée de l’âge. Sachez dorénavant que c’est totalement faux !

Les hommes également traversent des quarts de travail à partir d’un certain âge, généralement entre 50 et 60 ans. Leur éjaculation n’est plus aussi solide et longue que dans leur jeunesse, du coup ils éprouvent plus de difficultés pour la maintenir. Ils envisagent donc des façons différentes d’assouvir leurs pulsions sexuelles.

Un couple âgé avec de jolies fleurs | Source : Shutterstock

Un couple âgé avec de jolies fleurs | Source : Shutterstock

Sachez donc que vous pouvez être dans la même situation que votre homme et ne la considérez pas comme un échec, mais plutôt comme une période d’exploration. Vous pourrez par exemple décider de travailler tous les deux ensembles pour savoir comment vous satisfaire sexuellement parlant.

Ne vous mettez pas la pression si chacun de vos rapports ne se termine pas forcément par un orgasme. Au contraire, concentrez-vous sur les voies et moyens qui vous permettront d’augmenter votre libido commune et de vous satisfaire mutuellement autant que possible.

LES SIX MYTHES À NE PAS CROIRE SUR L’AMOUR AU-DÉLÀ DE 50 ANS

Les quinquagénaires abandonnent rapidement l’idée d’avoir encore une vie sexuelle épanouie, surtout lorsque leurs motivations reposent sur des mythes.

Deux personnes âgées. | Photo : Pixabay

Deux personnes âgées. | Photo : Pixabay

Nous vous le disons d’entrée de jeu, vous avez absolument tort ! Vous êtes loin de devoir abandonner l’espoir d’une libido optimale. Nous nous proposons de détruire les six mythes autour de l’amour au-delà de 50 ans.

Les postes connexes
Shutterstock
Beauté Jul 27, 2020
Coiffure pour visage rond : trois erreurs à éviter
Shuttertock
Conseils Jul 23, 2020
Faire l'amour après 50 ans : six mythes auxquels il ne faut pas croire
pexels
Mode Jul 21, 2020
Mode après 50 ans : trois types de coupes de cheveux à éviter
Shutterstock.com
Conseils Jul 23, 2020
Ménopause : les erreurs à éviter pour ne pas prendre de poids après 50 ans