Décès d’Evaëlle, 11 ans : qu’a dit la professeure pour être poursuivie pour harcèlement ?

On ne saurait ne pas se rappeler de la petite écolière Evaëlle qui s’était suicidée sur son lit en 2019. Elle n’en pouvait plus du harcèlement scolaire qu’elle subissait de la part de son professeur. De quoi est-il question exactement ? Nous revenons sur ce dossier.

Ce délicat sujet refait surface à la suite de la mise en examen d’une enseignante le 4 septembre 2020. Elle est accusée d’avoir harcelé une élève de 15 ans.

CE QUI S’EST RÉELLEMENT PASSÉ

Dès le premier trimestre de 2019, la petite fille est prise à partie par la professeure de français. La raison ? Simplement parce qu’elle n’utilisait pas de cahier, mais plutôt un classeur. Ceci était une recommandation de son orthopédiste pour alléger son sac à dos, car elle avait une blessure à la cheville.

À partir de ce moment-là, elle était régulièrement la cible de remarques humiliantes de la part du professeur. Certains de ses camarades ont d’ailleurs avoué que l’enseignante ʺcriait sans raisonʺ sur elle.

LES ÉLÈVES SONT AUSSI RESPONSABLES

Les camarades de la petite Evaëlle avaient alors alerté ses parents sur le fait que leur fille prenait cher durant le cours de français. Ces derniers ont eu deux entretiens avec la direction du collège Isabelle-Autissier, qui n’ont malheureusement abouti à aucune mesure spéciale.

De leur côté, certains élèves n’ont pas non plus épargné la jeune fille. Quand ce n’était pas des insultes et des moqueries, elle recevait quotidiennement des tapes sur la tête. Ils avaient eu à forcer son casier et à prendre son journal intime pour le lire ensuite en public.

ELLE S’EST SUICIDÉE

Une accumulation de harcèlements et d’humiliations que la jeune fille n’a pas pu supporter bien longtemps. Elle a fini par se pendre sur son lit le vendredi 21 juin 2019. Ses parents avaient déposé une plainte contre l’enseignante. Cette dernière avait été gardée à vue en novembre 2019, pour être libérée peu de temps après.

Finalement après plusieurs recours, la justice a condamné l’enseignante à ne plus exercer un métier lié à l’enseignement, ainsi qu’à recevoir des soins psychologiques. Elle compte faire appel de cette décision le 1er octobre 2020.

UN PROFESSEUR ENTIÈREMENT TATOUÉ, CRÉE LA POLÉMIQUE

Sylvain est professeur des écoles dans l’Essone. Il a la particularité d’être entièrement tatoué, de la tête aux pieds. C’est un fait extrêmement rare qui suscite la controverse.

En effet, son apparence physique particulière choque les parents d’élèves. Ces derniers, d’après les dires de l’enseignant, l’auraient menacé à maintes reprises. C’est une polémique qui fait beaucoup parler aussi bien à la télévision que dans les médias. Retour sur cette histoire insolite.

.
Les postes connexes
Twitter/BFMTV
Actu France Sep 24, 2020
L'homme entièrement tatoué sur son travail d'enseignant : "Mon apparence pose problème"
twitter.com/komonews
Relation Jul 10, 2020
Le professeur Mary Kay Letourneau est morte : Retour sur son histoire d'amour avec son élève
Getty Images
Macron Sep 09, 2020
Brigitte Macron : Zoom sur son premier mariage avec André-Louis Auzière
facebook.com/kaela.johnstone
Histoires Aug 22, 2020
À 27 ans, elle promet de s'occuper de ses frères : elle élève maintenant 4 enfants seule