Francis Cabrel parle de sa relation avec Jean-Jacques Goldman

Invité sur le plateau de Laurent Delahousse le 11 octobre 2020, Francis Cabrel se livre. Alors qu’il est dans une phase de promotion pour son nouvel album, le chanteur a accepté de se confier, et a parlé de sa relation avec Jean-Jacques Goldman. 

Cela fait déjà de nombreuses années, que Francis Cabrel exerce dans le monde de la musique. Après plusieurs albums parus, le chanteur semble toujours posséder la bonne inspiration, et ne compte pas s'arrêter. 

Au cours d’une séance de promotion pour son tout dernier projet, Francis est revenu sur la relation qu’il entretient avec Jean-Jacques Goldman

View this post on Instagram

T'as jamais eu mon âge, T'as travaillé trop dur pour ça Toutes les heures du jour à l'usine A l'entrée du village Le soir deux jardins à la fois Et tout ça pour que tes enfants mangent Ça je le sais bien j'étais là Ça en prenait du courage Pour se lever à ces heures là Bien avant le jour de partir Dans le pas d'éclairage A mains nues sur le guidon froid Et tout ça pour que tes enfants dorment Ça je le sais bien j'étais là J'aurais voulu te ressembler je le jure Mais voilà il suffit pas de vouloir, c'était pas dans ma nature T'as vraiment dû t'interroger je suis sûr Et un jour j'ai croisé une guitare, j'ai vécu comme on s'amuse T'avais les pieds sur terre Et j'étais tout le contraire On s'est pas dit "Je t'aime" On s'est pas serré dans les bras, Concernant l'amour il fallait Tout deviner nous même On nous laissait grandir comme ça Et tu vois on a grandi quand même Je le sais bien j'étais là D’avoir eu tant de chance

A post shared by Francis Cabrel Officiel (@franciscabrelofficiel) on

UN TEMPS BIEN UTILISÉ

“À l’aube revenant” est le titre du quatorzième album de Francis. Si vous êtes un fan, vous savez certainement que ce dernier sera disponible en kiosque vendredi 16 octobre 2020.

En effet, souvenez-vous, après une longue période loin des projecteurs, le musicien a fait un comeback remarqué. La première chanson de ce projet qui est déjà sortie, est connue sous le nom de “Te ressembler”. 

Lors de son entrevue dimanche 11 octobre 2020, Francis a expliqué qu’il ne regrette pas avoir pris son temps avant de revenir sur scène. Celui-ci disait que c’est du temps bien utilisé, qui lui permet de s’appliquer dans la création de meilleurs contenus, destinés à son audience :

“J'ai l'impression d'avoir fait un maximum pour eux, pour ne pas les décevoir.”

UNE AMITIÉ QUI DATE

Ce n’est pas la première fois qu’il le dit, mais Francis avait choisi de vivre loin de projecteurs. Dans ce cadre, il n’est pas le seul, car il faut le dire, Jean-Jacques Goldman fait aussi très peu parler de lui. 

Ils se connaissent assez bien du temps de leur passage sur les plateaux de tournage. Cependant, ils ne sont pas beaucoup resté en contactes ces dernières années. 

“On se voyait beaucoup, on était sur les mêmes plateaux de télé, les Enfoirés, c'était le grand directeur artistique du projet donc on se voyait.”

Cependant, il ne fait aucun doute qu’ils restent de bons camarades. C’est justement pour cette raison que Francis a souhaité un joyeux 69 ème anniversaire face au monde entier, à son vieux camarade.  

Si cette fois Francis se confiait sur son vieux camarade, il lui est déjà arrivé de parler de l'adoption de sa fille. Nous vous proposons d'en découvrir un peu plus sur cette confession

Francis Cabrel assiste à l'émission de télévision "Vivement Dimanche" au Pavillon Gabriel le 29 avril 2015 à Paris, France. | Photo : Getty Images

Francis Cabrel assiste à l'émission de télévision "Vivement Dimanche" au Pavillon Gabriel le 29 avril 2015 à Paris, France. | Photo : Getty Images

Les postes connexes
Getty Images
Parentalité Jun 19, 2020
Thomas Dutronc fait de rares confidences sur ses relations avec son père Jacques
Getty Images
Célébrités Jul 14, 2020
Jean-Jacques Goldman sort de sa retraite : Hugues Aufray témoigne
Getty images
Relation Jul 03, 2020
Sa fille Margaux, sa jeune partenaire Paola : Jean-Luc Lahaye fait un aveu rare
Getty Images
Parentalité Jun 23, 2020
"J’avais peur de laisser maman toute seule" : Thomas Dutronc parle de Francoise Hardy