Aïssatou, 21 ans, tuée par “jalousie” : ses amies disent tout au procès de son meurtrier

Aïssatou était une jeune femme de 21 ans, tuée en 2016. L’auteur n’est autre que son ancien petit-ami Gianni D. Le jeune homme a violemment frappé Aïssatou jusqu’à ce qu'elle succombe à ses blessures, le 30 octobre 2016, après six semaines de coma.

Avant d'être frappée à mort par son compagnon, la jeune femme est allée à une soirée entre copines. C'est justement cette soirée que ses amies ont racontée durant le procès de l'assassin.

TUÉE PAR JALOUSIE

Le soir du 17 septembre 2016, Aïssatou a décidé de faire une petite soirée entre copines. Une fois arrivées dans la boîte de nuit, la jeune femme et ses amies ont croisé trois des copains de son compagnon. Les copines d’Aïssatou ont supposé plus tard que ce sont ces trois jeunes hommes qui ont mis au courant Gianni D. 

Par la suite, ce dernier décide alors d’attendre son ancienne petite amie chez elle après l’avoir insultée par messages. Une fois qu'Aïssatou arrive dans son appartement, qui se situe à Valenton, Gianni D. l’a tabassée et l’a traînée jusqu’au 3e étage.

Alertés par les cris de la jeune femme, ses voisins ont décidé d’appeler la police qui est intervenue vers 6 h 30. Aïssatou a été découverte à terre, près d’un ascenseur. Puis, après six semaines de coma, la jeune femme a succombé à ses blessures, le 30 octobre 2016.

Interrogé par le juge, le meurtrier a expliqué qu'il avait frappé la jeune femme parce qu’il était “jaloux”.

SES AMIES RACONTENT TOUT

Gianni D est détenu en prison depuis 2016. Lors de son procès, les amies d’Aïssatou ont raconté la vie de la jeune femme en étant en couple avec le jeune homme. D’après les dires de celles-ci, la défunte a vécu un amour mélangé à de la violence pendant cette relation.

L’une d’elle avait même révélé que sa regrettée amie lui avait montré, le soir du 17 septembre 2016, une vidéo du jeune homme, muni d’un revolver, menaçant de la tuer. 

“Elle m'a dit qu'elle n'avait pas peur parce qu'il avait fait ça bourré”,

a-t-elle déclaré.

Une autre a aussi déclaré que “ce n’était pas pensable qu’elle sort sans lui”.

CARINE, TUÉE PAR SON EX

Tout comme Aïssatou, Carine a été tuée, en 2016, mais par son ex, policier. Le pire dans l'histoire est que la jeune femme de 24 ans est décédée sous les yeux de son fils. C'est un drame qui s’est déroulé à Alès.

Les postes connexes
Getty Images
Célébrités Sep 18, 2020
Fred Cauvin, ex de Loana sur l'"unique fois depuis 2013 qu’il a levé la main sur elle"
twitter.com/ladepechedumidi
Actu France Oct 08, 2020
La mère d’Amandine Estrabaud, disparue il y a 7 ans, parle du suspect
Getty Images
Célébrités Sep 18, 2020
Loana et Fred Cauvin dans la controverse : rupture, retrouvailles, leur romance orageuse
shutterstock
Actualités Oct 14, 2020
Fusillade à Marseille : L’une des jeunes femmes victimes de l’attaque a rendu l’âme