Décès de Lilian, 2 ans, étouffée par une saucisse Knacki: la dangerosité du produit est à expertiser

Rebondissement dans le procès de Lilian, le petit garçon de 2 ans qui aurait trouvé la mort en ingérant une saucisse fabriquée par la société Herta. Le tribunal correctionnel de Dax a ordonné une expertise sur les saucisses incriminées.

L’affaire pendante devant le tribunal correctionnel de Dax fait froid dans le dos. Le petit Lilian, âgé de 2 ans et demi, est mort en 2014, après avoir avalé une saucisse Knacki, de marque Herta. Les parents du jeune garçon ont intenté un procès contre l’entreprise estimant le produit trop dangereux.

UNE MORT DRAMATIQUE

Tout a commencé au cours de l’été 2014. La famille Lerby passait alors des vacances paisibles à Messanges, sur la côte landaise. Accompagnés de leurs deux enfants, Vincent et Florence étaient loin d’imaginer que leurs vacances tourneraient rapidement au cauchemar. En effet, le 11 août restera dans l’esprit des deux parents comme la plus horrible journée de leur vie.

Au cours d’un repas composé de haricots verts et de saucisses Knacki, Lilian, se tient subitement la gorge. Au grand désarroi des parents qui se mettent à appel à l’aide, un bout de saucisse est bloqué au fond de la gorge de l’enfant, l’empêchant de respirer. Avec l’aide d’une infirmière, les parents tentent d’expulser le corps étranger.

Grâce à une pince de Magill, l’infirmière anesthésiste réussit à enlever le morceau de saucisse. Toutefois, il est un peu tard pour sauver l’enfant qui décédera quelques minutes plus tard, malgré l’arrivée des secouristes.

 Lilian décédé, après s’être étouffé avec un bout de saucisse Knacki | source: Getty Images

Lilian décédé, après s’être étouffé avec un bout de saucisse Knacki | source: Getty Images

Les parents, fortement éprouvés, ont donc décidé de porter plainte contre Herta pour homicide involontaire. Selon l’avocat des parents, Maître Philippe Courtois, la plainte des parents a une visée principale, la prise de conscience de la société quant à la dangerosité de leur produit pour les petits œsophages.

Il faut dire que la situation de la famille Lerby a soulevé une vive inquiétude dans la communauté parentale, d’autant plus que la mère de famille déclare avoir coupé la saucisse telle que spécifiée sur l’emballage. Une indication que les parents de Lilian jugent insuffisante.

UN PROCÈS POUR HERTA

Les parents du petit Lilian souhaitent que la société Herta soit plus consciente que leurs produits, notamment les saucisses ne sont pas adaptées aux enfants de moins de 4 ans. S’il est bien vrai qu’après la mort de leur fils, la société avait pris quelques précautions, les parents de l’enfant continuent à estimer que la société peut encore mieux faire.

En 2015, Herta avait rajouté sur son emballage, une nouvelle alerte, demandant aux parents de couper les saucisses, d’abord dans le sens de la longueur, ensuite en petits morceaux. Mais, selon Florence et Vincent Lerby, les parents de Lilian, nombreux sont encore les parents qui ne savent pas comment s’y prendre pour éviter tout risque d’étouffement pour leurs bambins.

un procès en cours | photo : Getty Images

un procès en cours | photo : Getty Images

Le 25 janvier 2021, Arnaud de Belloy, le président de la société Herta était à la barre dans le cadre de cette affaire. À la fin de l’audience, le substitut du procureur, avait demandé la relaxe pour le fabricant. Elle avait estimé que la société Herta n’avait pas enfreint la loi, car l’entreprise n’avait aucune obligation légale afin de mettre un message de prévention à l’adresse des consommateurs.

Toutefois, le tribunal correctionnel de Dax qui devait délibérer le 8 février 2021, a repoussé sa décision au 11 octobre. Le temps pour l’expert nommé par le tribunal de déterminer le degré de dangerosité du produit commercialisé par Herta.

YANIS, TUÉ POUR UN PETIT AU LIT : LE BEAU-PÈRE CONDAMNÉ

C’est un soulagement pour ceux qui ont assisté au procès de Julien Masson. Ce dernier a été jugé par le tribunal du Pas-de Calais et il a écopé de 28 ans de prison. Il faut rappeler que Julien Masson avait causé la mort de beau-fils, Yanis, parce qu’il avait mouillé son lit.

Les postes connexes
Getty Images
Actu France Feb 05, 2021
Affaire du petit Tony : un des jurés écarté du procès à la veille du verdict
twitter.com/fbleuchampagne
Actu France Feb 02, 2021
Tony, 3 ans, tué : "C’est la première fois que je gère une procédure aussi douloureuse"
Twitter/closerfr
Actu France Nov 23, 2020
Jallal Hami décédé lors d’un bizutage : 7 ex-militaires jugés 8 ans après sa noyade
twitter.com/VDNSaintOmer
Actu France Nov 20, 2020
Yanis, 5 ans, tué pour un "pipi au lit" : 28 ans de prison pour son beau-père