Hélène de Fougerolles ("Balthazar") : Zoom sur son combat pour sa fille handicapée

L’autisme est une maladie terrible qui isole la personne qui en est atteint. L’actrice Hélène de Fougerolles en sait beaucoup sur le sujet. Elle a une fille qui souffre d’autisme. Zoom sur le combat de l’actrice.

 Hélène de Fougerolles est une actrice au palmarès impressionnant. Son passage dans la série "Balthazar" lui a valu d’accroître sa renommée. On pourrait donc croire que tout va bien dans le meilleur des mondes pour l’actrice.

Et pourtant, dans sa vie privée, l’actrice qui est une maman heureuse et fière de son enfant, ne cesse de se battre pour que sa fille ait une vie épanouie. Un combat de tous les instants.

L’actrice Hélène de Fougerolles. | Photo : Getty Images

L’actrice Hélène de Fougerolles. | Photo : Getty Images

DE GRAVES DIFFICULTÉS

La vie n’a pas fait de cadeaux à l’actrice Hélène de Fougerolles. Sa fille de 17 ans est atteinte de graves troubles handicapants. La joie que l’actrice avait éprouvée à la naissance de sa fille s’était bien vite transformée en inquiétudes permanentes lorsqu’elle s’était aperçue de la différence de celle-ci.

Shana, la fille de l’actrice n’avait que 15 ans lorsque ses parents avaient découvert que leur fille avait des gros problèmes. Le personnel médical n’avait pas été capable à l’époque de leur dire de quel problème, il s’agissait, aussi, on les avait dirigé vers un hôpital de jour, où étaient suivies les particularités associées au handicap mental.

Associer sa fille Shana à une handicapée mentale n’est pas une chose qu’Hélène de Fougerolles accepte. Pour elle, Shana est juste différente, mais son empathie, sa gentillesse, sa bonté et son intelligence émotionnelle font simplement d’elle, une personne géniale.

Du fait de son autisme, Shana souffre de troubles d’apprentissage. Elle est atteinte de dyspraxie, de dyslexie, de dyscalculie et de dysphasie. Aussi lui faut-il un suivi scolaire particulier.

L’actrice Hélène de Fougerolles. | Photo : Getty Images

L’actrice Hélène de Fougerolles. | Photo : Getty Images

Pour pallier à ces difficultés et lui permettre d’être scolarisée, Shana avait été inscrite à l’École Plus située dans le XIe arrondissement de Paris. Cette école associative avait ouvert ses portes en 1989 et accueillait des élèves atteints d’autisme.

L’école donnait surtout la possibilité aux élèves ne pouvant intégrer le système éducatif normal, de s’épanouir à leur rythme. Deux maîtresses veillaient à leur épanouissement en proposant des sorties au cinéma et dans les musées.

Malheureusement, à cause d’un effectif insuffisant, l’école menace de fermer au grand dam d’Hélène de Fougerolles qui ne sait plus où se tourner. En 2017, l’actrice avait lancé un cri d’alarme. Si elle avait eu gain de cause, cela n’avait été que pour une courte durée, car les deux fondatrices avaient décidé de mettre la clé sous la porte en mai 2020.

UN ESPOIR POUR L’AVENIR

L’actrice Hélène de Fougerolles. | Photo : Getty Images

L’actrice Hélène de Fougerolles. | Photo : Getty Images

Malgré la fermeture de cet établissement scolaire spécialisé, Hélène de Fougerolles est reconnaissante envers les responsables pour le formidable travail effectué auprès des enfants souffrants de handicap. La décision d’arrêter le fonctionnement de l’École Plus coïncidait d’ailleurs avec une perturbation majeure de tout le secteur de l’enseignement.

À l’instar d’autres parents, Hélène de Fougerolles est passée en mode maman pendant le confinement. L’actrice a pu passer un mois et demi en compagnie de sa fille de 17 ans, une période pendant laquelle Hélène de Fougerolles était très heureuse de s’occuper de sa petite Shana.

Portrait de l’actrice Hélène de Fougerolles. | Photo : Getty Images

Portrait de l’actrice Hélène de Fougerolles. | Photo : Getty Images

Habituellement, elle partage la garde de sa fille avec le producteur Eric Hubert, le père de Shana, dont elle est séparée. À l’approche du 18e anniversaire de sa fille, l’héroïne de "Arrête ton cinéma" est de plus en plus inquiète pour son avenir. Shana n’étant pas autonome, il a très peu d’instituts capables de l’accueillir.

Les seuls centres disponibles sont ceux prévus pour accueillir les handicapés mentaux. De fait, en association avec Hélène Médique, une actrice qui connaît les mêmes difficultés, Hélène de Fougerolles a eu l’idée de créer la Maison de Shana, un lieu pouvant servir de foyer à des adultes autistes où ils pourraient vivre jusqu’à la fin de leurs jours.

LA PEUR DE L'ACTRICE À  PROPOS LA GARDE DE SA FILLE

À la suite de l’interview qu’elle avait accordée à Audrey Crespo-Mara, Hélène de Fougerolles a éprouvé des regrets car elle avait peur qu’on ne lui retire la garde de sa fille Shana.

La comédienne Hélène de Fougerolles. | Photo : Getty Images

La comédienne Hélène de Fougerolles. | Photo : Getty Images

Les postes connexes
"Ce n’était pas ma décision" : Hélène de Fougerolles sur son départ de "Balthazar"
twitter.com/TeleLoisirs
Célébrités Feb 23, 2021
"Ce n’était pas ma décision" : Hélène de Fougerolles sur son départ de "Balthazar"
Hélène de Fougerolles : sa peur de perdre la garde de sa fille handicapée
Getty images
Parentalité Feb 23, 2021
Hélène de Fougerolles : sa peur de perdre la garde de sa fille handicapée
Reconnaître les symptômes autistiques chez l'enfant : l’expérience d’Hélène de Fougerolles
unsplash.com/Mateusz Miernikowski
Célébrités Feb 20, 2021
Reconnaître les symptômes autistiques chez l'enfant : l’expérience d’Hélène de Fougerolles
Hélène de Fougerolles répond aux commentaires sur l'autisme de sa fille
GettyImages
Célébrités Feb 17, 2021
Hélène de Fougerolles répond aux commentaires sur l'autisme de sa fille