Getty Images
La source: Getty Images

Nino Ferrer : zoom sur sa maison dans le village où il a vécu et où il s'est ôté la vie

Michael Markus Mvondo
06 sept. 2021
13:47
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Nino Ferrer est un chanteur que le monde artistique n’oubliera pas de sitôt. Le chanteur qui a fait danser de nombreuses générations s’est donné la mort en 1998. Zoom sur le lieu où le chanteur a passé ses dernières années.

Annonces

Le 13 août 1998, une terrible nouvelle secouait le monde de la musique. En cette funeste journée, le chanteur Nino Ferrer avait décidé de s’ôter la vie d’un coup de fusil. Retour sur le lieu où l'artiste s'est donné la mort il y a 23 ans. 

Malgré les années, l’on n’a jamais oublié le chanteur à Montcuq, le village où il s’était installé, des décennies plus tôt.

UNE MAISON DÉDIÉE À L’ART

En 1977, Nino Ferrer avait décidé de se chercher un point de chute, une résidence bien à lui. Son choix s’était porté sur une maison du 15ème siècle, située au sommet d’une colline. Avec son épouse Jacqueline Monestier et leur fils Pierre, le chanteur s’était installé dans ce charmant village du Lot.

Annonces
Annonces

Si Nino Ferrer avait pu s’offrir cette résidence de charme, c'était en grande partie grâce à sa chanson "Le Sud". Le single qui s’était vendu à près d’un million d’exemplaires avait permis au chanteur d’atteindre la célébrité. C’est dans ce décor de rêve que le chanteur s’était aménagé un studio, qui est encore fonctionnel.

La Taillade, comme on a surnommé cette magnifique demeure, est construite principalement de poutres apparentes et de pierres blanches. Le sol de la maison est recouvert de coco. La bâtisse est complètement dédiée à la musique. Seules deux chambres sont prévues pour le repos.

Nino Ferrer interprétant "Ordonne des travaux temporaires" | photo : Getty Images

Annonces

À cet effet, la maison dispose de patchs sur lesquels on peut brancher des casques ou des micros. Il n’est pas rare que dans le salon, on y organise des concerts. En plus des spots qui diffusent une douce lumière, un petit orgue qui donne un air de fête à cette pièce de la maison.

Partout dans le grand salon, on peut apercevoir des peintures surréalistes que Nino Ferrer affectionnait. En effet, le chanteur n’avait pas seulement du talent pour la musique, il était aussi un excellent peintre. Du vivant de l’artiste, la Taillade était le lieu de rassemblement des artistes. Ce qui n’a pas tellement changé depuis son départ.

UN FORMIDABLE HÉRITAGE

Annonces

De son véritable nom Nino Agostino Arturo Maria Ferrari, Nino Ferrer naquit en août 1934 en Italie. Les premières années de sa vie, le chanteur les passa en Amérique du Sud. De retour en Europe, l’artiste fit des études en archéologie et en ethnologie, mais l’appel du monde artistique était trop fort.

À la fin de ses études, il se dirigea vers la musique. En 1959, il exerça ses talents de contrebassiste pour les Dixies Cats. C’est en 1963 qu’il sortit son premier disque intitulé "Pour oublier qu'on s'est aimé". Bien qu’à l’international, le disque remporta du succès, ce ne fut malheureusement pas le cas en France.

Le chanteur Nino Ferrer | photo : Getty Images

Annonces

La sortie de "Mirza" deux ans plus tard, répara cette injustice. À partir de 1970, le chanteur décida de faire une pause dans sa carrière musicale. Il consacra alors son temps à faire de l’élevage des chevaux.

Lire aussi : Le décès tragique de Nino Ferrer : À 63 ans, son corps sans vie a été retrouvé dans un champ.

En 1971, il revint dans le monde de la musique qu’il ne quitta plus jusqu’à sa mort en 1998, quand il se tira une balle dans le cœur. Son fils Arthur Ferrari a repris son œuvre. Dans la maison où son père avait conçu ses plus beaux tubes, il compose désormais ses propres titres.

Les fils du chanteur, Arthur et Pierre ont décidé d’honorer la mémoire de leur père. Pour les 20 ans de sa mort, ils avaient monté trois expositions à Montcuq, le village de prédilection de Nino Ferrer.

Annonces

Nino Ferrer avait 63 ans au moment de sa mort. Il s'est suicidé deux jours avant ses 64 ans, qu'il devait célébrer le 15 août 1998. Le chanteur avait mal vécu la disparition de sa maman, quelques mois plus tôt. Aussi, il ne voulait pas vieillir, ce qui pourrait expliquer son acte désespéré.

LA DERNIÈRE INTERVIEW DE NINO FERRER

Nino Ferrer en 1968. Photo : Getty Images

Peu avant son suicide, Nino Ferrer semblait se porter pour le mieux. Le chanteur, qui faisait en réalité une terrible dépression, cachait très bien son mal-être. Il a même donné une interview inédite à un célèbre magazine, quelques semaines avant de commettre l'impensable. 

Annonces