youtube.com/LDcultura
La source: youtube.com/LDcultura

Carmen Maura ("Un village presque parfait") : "On m'a retiré mes enfants"

Tsiry Rakotomalala
22 avr. 2021
19:55
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Figure emblématique du cinéma espagnol, Carmen Maura a traversé des périodes compliquées avant de connaître le succès qu’on lui connaît.

Annonces

En 2006, à l’occasion de la sortie de “Volver”, Pedro Almodóvar et Carmen Maura ont accordé une interview au magazine Télérama. 

Avec émotion, l’actrice est revenue sur une période particulièrement difficile de sa vie et de sa carrière. Zoom sur ses confidences.

Carmen Maura à la conférence de presse des Actor's Union Awards à la Fondation AISGE le 27 février 2020 à Madrid, Espagne. | Photo : Getty Images

Annonces

UNE HÉROÏNE ALMODOVARIENNE 

Entre Carmen Maura et le célèbre réalisateur, c’est une longue amitié marquée par de nombreuses collaborations au grand écran. 

Effectivement, la comédienne a souvent été la muse de Pedro Almodóvar dans la plupart de ses œuvres comme “Femmes au bord de la crise des nerfs”, “Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça ?” et tant d’autres encore.

Une collaboration qui jadis portait préjudice à Carmen Maura. Pour cause, le cinéaste qui a souvent mis les femmes et le genre au cœur de ses œuvres, était, pendant longtemps, considéré par beaucoup comme un marginal à cause de son univers fantasque. 

Annonces

Carmen Maura reçoit le prix "Donostia" le 22 septembre 2013 à San Sebastian, en Espagne. | Photo : Getty Images

Étant souvent la cible des critiques, travailler sous sa direction était donc mal vu comme en témoignent les propos de la star de “Pepi, Luci, Bom et autres filles du quartier” dans les colonnes de Télérama.

Annonces

“(...) Tout le monde me déconseillait de travailler avec toi. (..) Nous étions méprisés. (..) Dans ma famille (...), on ne pouvait pas prononcer le nom d’Almodovar. C’était comme une maladie honteuse”,

avait-elle notamment déclaré

Carmen Maura le 7 octobre 2006 à la première de "Volver" au Lincoln Center à New York City, New York. | Photo : Getty Images

Annonces

Admirative et reconnaissante du travail de Pedro Almodóvar, l’interprète de Tina Quintero dans la “La loi du désir”, avait profité de cet entretien pour lui faire une petite de déclaration. 

Selon les dires de la septuagénaire, rencontrer le réalisateur est l’une des choses qui lui ont le plus fait du bien lorsqu’elle s’est lancée dans le métier d’actrice.   

“Tu me faisais rire et, à cette époque-là, rire c'était mieux pour moi que d'avoir un oscar.”,

avait-elle également souligné par la suite.

Carmen Maura, actrice Animatrice de l'émission télévisée "This Night" en 1981. | Photo : Getty Images

Annonces

SA CARRIÈRE AU DÉTRIMENT DE SA FAMILLE

En effet, les débuts de Carmen Maura au cinéma qui furent dans les années 70, sous l’Espagne Franquiste, n'ont pas été sans sacrifices. 

À 25 ans, après avoir exercé des métiers comme chanteuse de cabaret, galeriste, mannequin de romans-photos ou encore animatrice télé, celle qui joue le rôle d’une grand-mère atteinte d’un cancer dans “Ma famille et le loup” d’Adriàn Garcia, décide de devenir comédienne.

Un choix difficile puisque son mari de l’époque s’y opposait. D’après son récit, après avoir lui avoir annoncé sa décision, l’homme l'a obligé à divorcer et ensuite, il est parti avec leurs enfants. 

Annonces

Carmen Maura lors du photocall pour La Vanite, le 13 août 2015 à Locarno, en Suisse. | Photo : Getty Images

Une dure période qui, malgré tout, n’a fait que renforcer son amour pour son travail. Toujours dans les colonnes de Télérama, elle avait notamment confié

Annonces

“J'avais perdu ma famille, mes amis, je n'avais plus d'argent, mon métier était tout ce que j'avais.” 

CARRIÈRE, SOLITUDE ET ENVIES SUICIDAIRES

À l’instar de Carmen Maura, Michèle Bernier avait également vécu des moments durs au début de sa carrière. Invitée sur “Buzz Tv” le 23 mars 2021, l’actrice s’est confiée à ce sujet. Pour l’occasion, elle a également parlé des problèmes qui l’ont fortement marquée sur le plan personnel. 

La comédienne Michèle Bernier. | Photo : Getty Images

Annonces