Valérie Bacot, au tribunal pour avoir tué son mari : "Je lui appartenais"

L’affaire Valérie Bacot a fait couler beaucoup d’encre en 2017. Quatre ans plus tard, celle qui a mis fin à la vie de son mari est revenue sur le drame. 

Lassée des violences et agressions de son époux, Valérie Bacot l’a tué avec une arme. Son livre qui retrace les calvaires qu’elle a endurés vient d'être publié. Pour cette occasion, Valérie a accordé une interview au journal Le Parisien. 

LE DÉBUT DU CALVAIRE

Le 12 mai 2021, Valérie Bacot a sorti son livre "Tout le monde savait" qui parle du calvaire que lui a fait subir son mari.

Valérie Bacot. | Photo : Twitter/ Sept à Huit

Valérie Bacot. | Photo : Twitter/ Sept à Huit

Tout a commencé quand elle n’avait que 12 ans. Après avoir divorcé du père de Valérie, sa mère a fait la rencontre d’un homme qui répond au nom de Daniel. Il est, par la suite, devenu son beau-père, rendait heureuse sa mère et s’entendait beaucoup avec la jeune fille.

Mais tout a commencé à changer lorsque Daniel lui a proposé de l’apprendre à se laver. Selon elle, son beau-père avait insisté pour la savonner et pour lui passer de la crème.

“Puis, un samedi, il est entré dans la salle de bains sans un mot, et il a enfoncé ses doigts dans mon corps”,

a-t-elle confié au Parisien.

Ensuite, à l’âge de 14 ans, Valérie Bacot a décidé de tout raconter aux gendarmes et Daniel a, alors, été enfermé en prison pendant 33 mois.

ELLE EST TOMBÉE ENCEINTE DE LUI

La quadragénaire poursuit l’histoire en révélant que pendant que son beau-père était derrière les barreaux, sa mère, qui a mal vécu son absence, buvait de plus en plus et devenait agressive envers elle.

Se sentant coupable, et afin de rendre sa mère moins malheureuse, Valérie a alors suivi tout ce qu’elle lui demandait, impliquant le fait qu’elle visite son agresseur en prison.

Le calvaire a très vite recommencé une fois que Daniel est sorti de bagne. La quadragénaire a même avoué avoir eu envie de fuir avec son petit-frère, mais n'a pas pu le faire à défaut d’argent et d’un toit.

Valérie a donc été contrainte de rester vivre avec sa mère et son beau-père, qui a continué à l’agresser. À 17 ans, elle est tombée enceinte de ce dernier et est partie vivre avec lui. Elle est, par la suite, devenue maman de trois autres enfants.

LA FIN DE SON CALVAIRE

Après la naissance de leur premier fils, Daniel devenait de plus en plus agressif et donnait même régulièrement des coups à la mère de ses enfants. 

Valérie Bacot. | Photo : Twitter/ Sept à Huit

Valérie Bacot. | Photo : Twitter/ Sept à Huit

Valérie a également révélé au cours de son entretien avec Le Parisien qu’elle n’avait pas le droit de sortir sauf quand elle faisait les courses ou allait chercher ses enfants après l’école. 

“Il faisait comme si j’étais un objet qui lui appartenait”,

a-t-elle déclaré.

Plus le temps passait, plus les règles que lui avait imposés son mari devenaient pires. En effet, à part le fait qu’il a tout décidé de la vie de la quadragénaire, Daniel avait également obligé la mère de ses quatre enfants de se prostituer. 

C’est même lui qui organisait ses rendez-vous avec les clients ainsi que le tarif à payer. Valérie Bacot a également révélé que Daniel, qui regardait par un trou, disait à travers une oreillette tout ce qu'elle devait faire pour le client.

Cela a duré pendant longtemps jusqu’au 13 mars 2016. Ce jour-là, Valérie a, pour la première fois, refusé ce que lui avait ordonné un de ses clients. Ce qui n’a pas du tout plu à son époux qui lui avait promis qu’elle allait payer pour ce qu’elle a fait.

Lassée d’entendre les propos de Daniel, Valérie Bacot a pris l’arme cachée entre les sièges de la voiture et a tiré sur son agresseur. Ce dernier meurt sur le coup et avec l’aide de ses enfants, la quadragénaire l’a enterré dans une forêt.

Ce n’est qu’un an plus tard que le corps a été retrouvé par les policiers. De ce fait Valérie Bacot et ses enfants ont été interpellés. Elle a, par la suite, été incarcérée à la prison de Dijon où elle s’est sentie en sécurité pour la première fois.

La “nouvelle Jacqueline Sauvage” est, en ce moment, en liberté conditionnelle et en profite pour passer du temps avec ses enfants et ses amis. Son procès aura lieu en juin 2021.

SA LIBÉRATION SOUTENUE

Malgré le fait qu’elle ait tué son époux, l’histoire de Valérie Bacot a beaucoup touché de nombreuses personnes. La quadragénaire a, en effet, reçu 200 000 signatures de soutien pour sa libération.

Les postes connexes
Valérie Bacot, qui a tué son mari, reçoit 200 000 signatures de soutien pour sa libération
twitter.com/TF1LeJT
Relation May 11, 2021
Valérie Bacot, qui a tué son mari, reçoit 200 000 signatures de soutien pour sa libération
Valérie Bacot a tué son mari : les téléspectateurs de "Sept à huit" compatissent
twitter.com/TF1LeJT
Histoires May 10, 2021
Valérie Bacot a tué son mari : les téléspectateurs de "Sept à huit" compatissent
Disparition d'Anne-Frédéric, 41 ans, une joggeuse du Val-d'Oise : un corps a été découvert
Shutterstock
Actu France Feb 23, 2021
Disparition d'Anne-Frédéric, 41 ans, une joggeuse du Val-d'Oise : un corps a été découvert
Affaire Valérie Bacot : son comité de soutien mène une lutte acharné pour sa liberté
Twitter/BFMTV
People Jan 22, 2021
Affaire Valérie Bacot : son comité de soutien mène une lutte acharné pour sa liberté