Shutterstock
La source: Shutterstock

Une femme déclarée sans vie par erreur : l'Ehpad ne l'a pas sauvée avant son réel décès

Michael Markus Mvondo
31 mai 2021
19:20
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

 Une résidente d’un Ehpad a été déclaré morte, et pourtant, son cœur battait encore. Une erreur fatale qui lui a définitivement coûté la vie. Retour sur évènement tragique qui a indigné les habitants Vincennes.

Annonces

On croirait le récit d’un film Thriller, et pourtant, c’est un événement qui s’est déroulé à Vincennes dans le Val-de-Marne. Comme l’a rapporté le Parisien, une femme de 87 ans a été déclarée pour morte alors que son cœur battait encore. Une erreur du centre pour personne âgée qui a coûté la vie à l’octogénaire.

UNE MORT FORCÉE

Les événements remontent au 2 avril 2021. Alors que la journée se passait comme d’habitude en plein confinement, Sylvie Koikoui, a essayé à plusieurs reprises de joindre sa mère qui résidait dans un Ehpad à Vincennes, dans le Val-de-Marne.

Résidents d'un Ehpad | Photo : Getty Images

Annonces

Sans réponse à ses appels incessants, elle a donc décidé de contacter la réception de l’établissement. Et c’est ainsi que le personnel lui a alors annoncé la triste nouvelle, celui du décès de sa mère, tout en lui précisant de passer le lendemain récupérer le corps, comme l’a rapporté le Parisien.

Choquée, celle-ci s’y est rendue sans plus tarder au foyer pour personnes âgées accompagnée de deux personnes. Mais une fois dans la chambre de sa mère, celle-ci découvre que sa génitrice est encore en vie, car son pouls se faisait encore ressentir.

COURSE CONTRE LA MONTRE

Dans la foulée, la fille de l’octogénaire a très rapidement contacté le SAMU et les pompiers. Aussitôt, sur les lieux, ceux-ci n’ont malheureusement pas pu sauver la vieille dame. Son décès a été constaté vers 0 h 38.

Annonces

Résidents d'un Ehpad | Photo : Getty Images

Depuis ce drame, Sylvie ne cesse de se poser des questions. En effet, la jeune femme cherche à savoir si sa mère serait encore en vie si les secours étaient arrivés un peu plus tôt. Une idée dont elle est persuadée. Car la direction a décliné toute accusation de négligence sur cette affaire.

Annonces

UNE ENQUÊTE INTERNE A ÉTÉ OUVERTE

Comme l’a rapporté le Parisien, les sapeurs-pompiers ont ouvert une enquête interne, afin d’élucider le mystère qui planait sur ce drame. Dans un courrier envoyé à la fille de la défunte, ceux-ci se sont expliqués.

Résidents d'un Ehpad | Photo : Getty Images

Annonces

Ils ont déclaré qu’ils ont été appelés appelé à 0 h 03 pour une intervention d’urgence. Mais à l’arrivée des secours sur les lieux, le responsable de la patrouille a constaté l’arrêt cardiaque de l’octogénaire et celui-ci a très rapidement engagé la réanimation, mais malheureusement, elle est morte 30 minutes plus tard. 

À 19 ANS, ELLE MEURT DE COVID-19

À Evry-Courcouronnes, dans l’Essonne, une jeune femme âgée de 19 ans a été terrassée par la pandémie mortelle. Alors que la famille de l’adolescente a, à plusieurs reprises sollicité l’aide du SAMU de la commune, mais en vain, ceux sont arrivés bien trop tard. 

Abonnez-vous à AmoMama pour découvrir plus de choses sur les faits divers

Annonces