logo
twitter.com/famifeminicides  + youtube.com/AFP
La source: twitter.com/famifeminicides + youtube.com/AFP

Féminicide de Julie Douib : accusé nerveux, le père ravale ses larmes - détails du procès

Mahatony Rajaofera
10 juin 2021
22:09
Partager
FacebookFacebookTwitterTwitterLinkedInLinkedInEmailEmail

Le procès de Bruno Garcia-Cruciani pour le meurtre de Julie Douib, sa femme, s’est ouvert à Bastia le 10 juin 2021. Découvrez les détails de l'affaire.

Annonces

Cela fait plus d’une année déjà que Bruno Garcia-Cruciani est accusé du meurtre de sa femme Julie Douib. D’ailleurs, l’affaire avait tellement fait du bruit que cela a suscité la prise de quelques mesures, en Corse, comme le Grenelle sur les violences conjugales.

RAPPEL DES FAITS

Le drame a eu lieu le 3 mars 2019 à l'île-Rousse lorsqu'une voisine de Julie Douib avait découvert le corps sans vie de cette dernière sur son balcon.

Lucien et Violette, les parents de Julie. | Photo : Twitter/ Fondation des Femmes

Lucien et Violette, les parents de Julie. | Photo : Twitter/ Fondation des Femmes

Annonces

Selon sa déclaration auprès de l’AFP, elle a été intriguée par des bruits qu’elle trouvait suspects, se rendit dans l’appartement de la victime et avait constaté les faits.

Ce qui est étonnant est que l'ex-compagnon de la victime s’était rendu à la brigade de la gendarmerie pour avouer le crime dont il était accusé quelque temps après avoir commis l’acte. Par la suite, il a été placé provisoirement à la maison d'arrêt de Borgo en attendant son jugement.

Pour rappel, avant de se séparer en 2018, le couple vivait ensemble pendant plus d’une dizaine d’années. À noter qu’ils sont les parents de deux enfants.

ZOOM SUR LE PROCÈS EN COURS

Annonces

Le procès, ouvert le 10 juin 2021, oppose à la barre les familles de Julie Douib contre Bruno Garcia-Cruciani.

Le but de l’audience est de faire la lumière sur la déclaration de l’accusé selon laquelle son acte n’était, en aucun cas, prémédité.

Quant à l’accusation, celle-ci affirme le contraire. En effet, les enquêteurs avaient prétendu détenir des preuves qui contestent les propos de l’ancien compagnon de la victime.

Ces derniers ont en effet dévoilé que l’accusé avait fait pas mal de recherches l’incriminant sur Internet. Du genre, “partir vivre en Thaïlande"​ ou encore “peine pour homicide avec arme”.

Annonces
Le martyre de Julie Douib devant la cour d'assises de Bastia. | Photo : Twitter/Corse-Matin

Le martyre de Julie Douib devant la cour d'assises de Bastia. | Photo : Twitter/Corse-Matin

De leur côté, les proches de la victime avaient affirmé que cette dernière se sentait en danger après sa rupture avec le père de ses enfants. D'ailleurs, pas mal de plaintes ont été déposées auprès des autorités compétentes.

Annonces

Pour l’instant, aucune déclaration n’a été faite par la Cour. Apparemment, le procès est prévu pour durer jusqu'au 16 juin.

Lire aussi : De deux coups de poing et d’une claque: Le rappeur RK accusé de violences contre une femme

UN PAPA EN SOIF DE JUSTICE

Très touché par l’assassinat de sa fille, le papa de Julie Douib espère obtenir gain de cause pour le procès en cours. D’ailleurs, lui et sa femme ont revendiqué la peine maximale, voire la perpétuité pour l’ex-compagnon de leur fille.

"Devant son cercueil je lui ai promis qu'il paiera pour ce qu'il a fait”,

Annonces

a-t-il déclaré. À cela s’ajoute, sa promesse de prendre soin de ses petits-enfants.

Les parents de Julie Douib. | Photo : twitter/ Le Parisien | 77

Les parents de Julie Douib. | Photo : twitter/ Le Parisien | 77

D’autre part, avec le nombre de violences sur la gent féminine qui a connu une hausse assez considérable ces dernières années, l’assassinat de Julie Douib avait mené à la création des associations qui regroupent les proches des victimes. Le but est d’apporter plus de sécurité pour les personnes à risque.

Annonces

Du coup, le Grenelle qui a été organisé en septembre 2019 avait abouti à la mise en place de plus d’une quarantaine de mesures parmi lesquelles on peut citer le développement des bracelets anti-rapprochement.

Des décisions qui ont été prises face à un taux de féminicide qui ne cesse de s'accroître avec 90 cas constatés rien qu'en 2020.

AFFAIRE MAGALI BLANDIN

Dans la plupart des cas, les violences conjugales mènent souvent à des meurtres si des mesures ne sont pas prises au préalable. Comme ce fut le cas de l’assassinat de Magali Blandin dont le mari a été le principal suspect. Découvrez les détails de l’affaire.

Annonces
Magali Blandin mère de quatre enfants, massacrée par son mari. | Photo: Twitter/Ségolène Royal

Magali Blandin mère de quatre enfants, massacrée par son mari. | Photo: Twitter/Ségolène Royal

N’oubliez-pas de vous abonner à AmoMama sur Google News !

Annonces
info
Veuillez nous indiquer votre adresse e-mail afin que nous puissions partager avec vous les meilleures de nos histoires !
En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité
Articles connexes

Coline Berry perd le combat contre son père Richard pour abus et est condamnée pour diffamation : elle s'exprime

15 avril 2022

"J’ai bien tué Delphine, je l’ai enterrée dans le travers" : une femme a montré un message de son ex, Cédric Jubillar, à la police

18 mars 2022

“Je ramassais son vomi” : Richard Berry se souvient de la mère de Coline qui était tout le temps soûle durant sa grossesse

05 avril 2022

Coline Berry, enfant souffrant de troubles : après avoir été "mise de côté", elle se bat pour sa fille contre son ex

10 avril 2022