ActualitésInternational

29 septembre 2021

Affaire Sabina : l'affaire qui choque le Royaume-Uni, y compris la famille royale

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Annonces

La mort de Sabina Nessa dont le corps a été retrouvé le 25 septembre 2021 à Londres a bouleversé toute l'Angleterre et la famille royale britannique elle-même a été affectée.

Une enseignante de 28 ans a été assassinée à Londres au cours de la semaine dernière, un drame qui ne laisse personne indifférent de l'autre côté de la Manche et qui a donné lieu à de nombreux hommages et de nombreuses discussions.

La jeune femme avait disparu le vendredi 24 septembre 2021 alors qu'elle se rendait à un bar non loin de chez elle. Son corps a été découvert dans un jour plus tard par un passant qui l'a découvert sous un tas de feuille dans un parc en fin de journée. Tous les anglais ont été émus par la nouvelle tragique et même le prince William et sa compagne Kate Middleton ont réagi à ce crime déchirant.

Annonces

Annonces

UNE GRANDE TRISTESSE PARTAGÉE PAR TOUT L'ANGLETERRE

Des centaines de personnes se sont réunies afin de rendre hommage à Sabina Nessa à l'aide de bouquets de bougies au cours d'une veillée funèbre organisée pour honorer sa mémoire.

Face à l'ampleur de l'émotion que ce décès a suscité, même la famille royale britannique a réagi et c'est sur Twitter que Kate Middleton et le prince William se sont exprimés pour partager leur douleur. Ils écrivent ainsi :

"Je suis attristé de la perte d'une autre jeune femme innocente dans nos rues. Mes pensées vont à la famille et aux amis de Sabina, ainsi qu'à tous ceux qui ont été touchés par cet événement tragique"

Annonces

Annonces

 UN SUSPECT ET UN APPEL AU RENFORCEMENT DE LA LOI

Conscients de l'importance de cette enquête, les forces de l'ordre ont travaillé d'arrache-pied afin de trouver le meurtrier de l'enseignante pour s'assurer qu'il soit traduit en justice. La police annnce a ainsi annoncé dimanche dernier :

Annonces

"Un homme de 36 ans a été arrêté pour suspicion de meurtre vers 3 heures le dimanche 26 septembre, à une adresse dans l'East Sussex. Il a été placé en garde à vue."

Cette affaire sordide rappelle aussi celle de Sarad Everard survenue il y a de cela seulement quelques mois. Cette jeune femme de 33 ans rentrait chez elle quand elle a été agressée en pleine rue, un incident choquant qui avait choqué le public et avait lancé une discussion sur la sécurité des femmes dans les rues de la capitale anglaise. Sadiq Kahn, le maire de Londres, avait déclaré :

"La misogynie devrait être considérée comme une incitation à la haine, au même titre que le racisme, et être sanctionnée. Quant au harcèlement dans l'espace public, il devrait être considéré comme un délit passible d'une lourde peine."

Annonces

Une discussion importante et un véritable problème qu'il faudrait pouvoir régler au plus vite mais qui semble malheureusement bien compliqué à éradiquer.

Annonces