Jacqueline Huet, après une maladie, une fracture et un séjour dans une maison de repos, a été retrouvée sans vie chez elle à 56 ans

Cathya Harena Raoelina
17 déc. 2021
20:10
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail
Annonces

Voilà plus de trente ans que Jacqueline Huet nous a quittés pour toujours. Speakerine célèbre de sa génération, la défunte femme a dû faire face à moultes difficultés. Des problèmes qui sont apparus lorsqu’elle était tombée dans l’anonymat.

Au cours de sa carrière, Jacqueline Huet a connu d'énormes succès, mais toute sa vie a basculé en l’espace de quelques instants seulement. En plus de sa maladie, la belle blonde avait également perdu sa mère ainsi que son père. Zoom sur la vie de la regrettée speakerine.

SA VIE AVANT LA PERTE DE LA GLOIRE

Le nom de Jacqueline Huet figure parmi les plus premières et grandes speakerines de France.

Annonces

Née le 20 octobre 1929, Jacqueline a été élevée par sa mère. Et elle était d'ailleurs très proche d'elle.

À seulement 16 ans, celle qui avait partagé sa vie aux côtés d’Yves Vincent s’est inscrite au Conservatoire et avant même de finir son concours de fin d’année, la belle blonde a obtenu plusieurs petits rôles au cinéma. On l’a aperçu dans des fictions telles que “Mission à Tanger” ou encore “Dix de der”. 

Annonces

En même temps, elle entame une carrière sur les planches avec “Oscar”, dans laquelle elle joue aux côtés de l'incontournable Jean-Paul Belmondo. Notons que c’était l'une des pièces les plus célèbres des années 50.

Au-delà de son métier d’actrice, Jacqueline Huet était également une figure emblématique de la télévision. Elle est entrée dans cet univers le 13 mai 1958 en travaillant en tant que speakerine de l'ORTF.

Annonces

Jacqueline Huet a très vite acquis une certaine notoriété, non seulement grâce à son talent, mais aussi grâce à sa beauté.

La regrettée animatrice a, en effet, eu énormément de succès auprès des hommes. Et cela lui a souvent causé des soucis. Le fait est qu'elle recevait fréquemment des remarques désobligeantes de la part d'autres femmes jalouses.

Portrait de la présentatrice Jacqueline Huet. | Photo : Getty Images

Annonces

Et bien qu’on la voyait toujours souriante à la télévision, les choses qui se disaient sur elle ont aussi beaucoup affecté la comédienne. Catherine Langeais, patronne des speakerines, a d’ailleurs dit une fois que son amie “a beaucoup souffert d’avoir été trop belle”.

UNE AFFECTION RÉNALE ET UNE FRACTURE DU PÉRONÉ : CE QUI S'EST PASSÉ

Alors qu’elle était à l'apogée de sa carrière, Jacqueline Huet a vu ses fans l’oublier petit-à-petit à partir des années 70. Mais pour éviter de disparaître complètement des radars, elle a continué de faire des petites apparitions dans des programmes télévisés de Michel Drucker ou Jean-Pierre Foucault.

Annonces

Mais les mésaventures de la star ne se sont pas arrêtées là. En plus d’avoir été victime d’une agression physique en 1982, la belle blonde a dû faire face à la mort de sa mère, deux ans plus tard. Un an après, c’est son père qui l’a quitté.

Jacqueline Huet. | Photo : Getty Images

Annonces

Puis, pour couronner le tout, Jacqueline Huet a été hospitalisée à cause d’une maladie rénale et une fracture du péroné. L’accumulation de tous ces problèmes a conduit l’animatrice à consommer beaucoup d'anxiolytiques et de somnifères.

Et comme si tout cela ne suffisait pas, l’ex-compagne d’Yves Vincent a été placée dans une maison de repos. Se sentant trop seule, la speakerine a refusé l’aide de ses proches.

POURQUOI A-T-ELLE PERDU SA POPULARITÉ ?

Jacqueline Huet a mal vécu le fait que ses fans l'ont peu à peu oublié. Mais que s'est-il passé exactement ?

Annonces

Jacqueline Huet. | Photo : Getty Images

En fait, la descente aux enfers de l’amie de Mike Brant a commencé le 5 janvier 1975. Ce jour-là, elle a quitté son poste de speakerine à l’ORTF, avec beaucoup de tristesse.

Annonces

Un changement qui a complètement chamboulé sa carrière. Pour tenter de rattraper le coup, la défunte animatrice a tout de même fait plusieurs apparitions à la télévision. Elle a notamment animé un programme sur l’accordéon chez TF1, mais en vain.

Lorsqu’elle a pris conscience qu’elle a réellement perdu son public, Jacqueline a dit qu’elle s’est faite boycotter. Selon elle, cela avait un lien avec le fait qu'elle soutenait Valéry Giscard d’Estaing.

Annonces

La speakerine avait, en effet, soutenu l’homme politique lorsque celui-ci s'est présenté à l’élection présidentielle en 1981.

LE JOUR DE SA MORT À 56 ANS : CE QUI S'EST PASSÉ

Bouleversée par toutes ses difficultés, Jacqueline est tombée dans la solitude. Le 7 octobre 1986, soit deux ans après la disparition de celle qui l’a mise au monde, l’actrice avait été attendue à une fête, mais ne s’y est jamais rendue.

Vers 3 h du matin, les pompiers ont reçu un appel et se sont rendus dans la demeure de l’ami de Mike Brant. Cependant, ils n’ont pu y entrer qu'une heure après leur arrivée. À l'intérieur, c'est le corps sans vie de Jacqueline Huet qu’ils ont aperçu dans la baignoire. La regrettée femme s’est ôtée la vie avec des barbituriques.

Annonces

Avant de s’en aller pour toujours, la speakerine avait écrit quelques mots. Dans sa lettre, elle a demandé à ne pas être réanimée. Elle a aussi écrit :

“Les vedettes du show-bizz délaissées sont comme des canards sans tête qui continuent à marcher”.

Annonces

Des derniers mots très profonds et bouleversants.

LA VIE ACTUELLE DE DENISE FABRE

Tout comme Jacqueline Huet, Denise Fabre a, elle aussi, été speakerine durant les années 70. C'est au début des années 2000 qu'elle a commencé à peu à peu disparaître des radars.

L'animatrice de télévision Denise Fabre | Photo : Getty Images

Désormais, l’ancienne animatrice est dans le domaine de la politique. Elle s’était même présentée aux élections municipales il y a quelques années. 

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News !

Annonces