facebook.com/GazetaKorrekte
La source: facebook.com/GazetaKorrekte

Des parents disent au revoir à leur fille et débranchent les appareils qui la maintiennent en vie avant d'entendre sa voix 30 minutes plus tard

Tsiry Rakotomalala
13 avr. 2022
12:00
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Des parents ont fait tout ce qu'ils pouvaient pour sauver leur petite fille après qu’on leur a dit trois fois qu'elle ne s'en sortirait pas. Ils ont senti leur enfant rendre son dernier souffle, puis un miracle s'est produit.

Annonces

La parentalité est une étape gratifiante dans la vie, et pour la plupart, c'est une étape immuable qui fait ressortir des sentiments et des instincts protecteurs. Cependant, que se passe-t-il lorsqu'un parent doit assister, impuissant, à la souffrance de son enfant ?

Le traumatisme est généralement inoubliable - demandez à Lee et Francesca Moore-Williams, un couple qui a vu avec effroi leur fille frôler la mort. 

Lee et Francesca Moore-Williams embrassant leur fille Bella, au revoir. | facebook.com/GazetaKorrekte

Annonces

LA PREMIÈRE ALERTE SANITAIRE

Francesca et Lee se sont mariés en 2012 et ont accueilli leur premier enfant, un garçon nommé Bobby. Quelques années plus tard, les deux ont accueilli leur deuxième enfant, une fille qu'ils ont nommée Bella.

Elle est née en bonne santé, mais à l'âge de deux ans, ses parents ont remarqué qu'elle perdait des touffes de cheveux ; puis ils ont remarqué qu'elle ne pouvait pas s'asseoir droit sur sa chaise sans s'affaisser. 

Ils se sont inquiétés et l'ont immédiatement emmenée à l'hôpital, mais les médecins n'ont pas réussi à trouver ce qui n'allait pas. Ils ont d'abord soupçonné de l'asthme, car Bella souffrait également d'infections thoraciques à l'époque, et on lui a prescrit un inhalateur. 

Annonces

Un bébé se rétablit miraculeusement après l'arrêt de l'assistance respiratoire. | Photo : Youtube / SNWS

Les choses devaient en fait s'améliorer, mais trois mois plus tard, alors que la famille de quatre personnes était en vacances à Gran Canaria, la santé de Bella s'est détériorée. Pendant les vacances, son niveau d'énergie a chuté et elle s'est accrochée désespérément à sa mère. 

Annonces

Dès leur retour à la maison, le couple a alors emmené Bella chez leur médecin, qui les a envoyés à l'hôpital de Colchester, dans l'Essex. Et à midi, ils avaient effectué un test qui a révélé que ses jambes n'avaient aucun mouvement. 

Un bébé. | Photo : Unsplash

Annonces

LE DIAGNOSTIC ET LES PRÉVISIONS

Bella s'est affaiblie tandis que les médecins s'efforçaient de trouver ce qui n'allait pas. N'ayant plus de force, elle a fini par perdre conscience.

Ils l'ont donc placée sous respirateur et l'ont transférée à l'hôpital Addenbrooke de Cambridge, où elle a été admise en soins intensifs. Puis, un IRM a révélé de graves anomalies dans les deux hémisphères de son cerveau.

Les experts ont dit à ses parents que Bella était très probablement atteinte d'une maladie mitochondriale en phase terminale. Ils auraient appris à trois reprises que leur fille ne s'en sortirait pas, si bien qu'ils se sont assis à ses côtés en priant chaque jour.

Annonces

Un bébé. | Photo : Unsplash

LE MIRACLE

Bella souffrait d'un déficit en biotinidase - une maladie génétique qui ne touche qu'un enfant sur 60 000 - mais, en raison de sa rareté, ils ne s'y attendaient pas. Heureusement, l'hôpital avait déjà eu affaire à un cas similaire six ans auparavant, et savait donc quoi faire. 

Annonces

Bella a d'abord reçu des injections de biotine pendant quelques jours, avant qu'on ne tente de la débrancher du respirateur pour voir si elle pouvait respirer toute seule. Elle n'y est pas parvenue et a été rapidement remise sous respirateur.

Les jours passèrent douloureusement et lentement dans l'attente des résultats, même si les médecins ont essayé de ne pas leur donner de faux espoirs. Francesca décrit cette période comme "très traumatisante", mais heureusement, toute la famille était à leurs côtés.

Annonces

Malgré tous leurs efforts, la santé de Bella se dégradait rapidement, et à 18 mois, on leur a demandé de faire leurs adieux, une situation pénible pour la famille. Francesca a dit :

"Je me sens maintenant très coupable d'avoir fait venir des membres de ma famille pour lui dire au revoir, mais je ne le savais pas à l'époque. Je n'oublierai jamais, jamais, ce moment où j'ai dû dire au revoir à ma fille. " 

Ils ont accepté l'offre de l'hôpital de prendre des empreintes de ses mains et de ses pieds en guise de souvenir, puis ils ont partagé une dernière photo avec la petite fille et l’a embrassée avant que le ventilateur ne soit éteint.

Annonces

Un bébé. | Photo : Unsplash

Après cela, Francesca a commencé à sentir que sa fille rendait son dernier souffle, mais 30 minutes plus tard, l'enfant a resserré son emprise juste un peu, et bientôt les machines se sont éteintes. 

Annonces

Cela a choqué les médecins, qui ont tout mis en œuvre pour sauver Bella, qui avait fait preuve d'une volonté inébranlable pour survivre. Son taux d'oxygène est remonté à 100 % et les parents ont appris par la suite que leur fille allait vivre. 

Après son réveil, Bella a été transférée dans le service des enfants, où elle a passé trois semaines avant de rentrer chez elle auprès de sa famille. 

Annonces

Bien sûr, il a fallu encore six semaines à la maison pour qu'elle soit sevrée des médicaments qui lui avaient été administrées, mais Bella s'est complètement rétablie, de sorte que quiconque la voit aujourd'hui ne pourrait jamais penser qu'elle a été dans une situation critique. 

Lire aussi : "Crise cardiaque à 6 mois" : le cœur de son fils a cessé de battre pendant 40 minutes

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News !

Annonces

Les informations délivrées dans cet article ne peuvent en aucun cas se substituer à un avis, diagnostic ou traitement médical professionnel. Tout le contenu, y compris le texte et les images contenues sur, ou disponibles à travers ce AmoMama.fr sont fournis à titre informatif. Le AmoMama.fr ne saurait être tenu responsable de l’usage qui pourrait être fait des informations à la suite de la lecture de cet article. Avant de commencer un traitement quelconque, veuillez consulter votre fournisseur de soins de santé.