Shutterstock
La source: Shutterstock

Un vieil homme trouve une enfant dans une forêt glaciale et apprend qu'il s'agit de sa petite-fille qu'il ne connaît pas - Histoire du jour

Nkongo Odile Carine
07 mai 2022
19:00
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Lorsque Peter a perdu son fils et sa femme au cours de deux années consécutives, il s'est installé dans les montagnes, pour y vivre paisiblement. Un jour, alors qu'il se promenait sur les sentiers avec son chien, il a vu une petite fille qui pleurait et lui a proposé de la ramener chez elle. Il est parti à la recherche des parents de la fillette, et a découvert une chose à laquelle il ne s'attendait pas.

Annonces

"Viens, Buddy. Allons-y", a dit Peter à son chien, Buddy. Le gros cabot adorait faire des promenades dans les bois qui entouraient la maison de son propriétaire, à Decorah, dans l'Iowa.

Selon Buddy, son chien affectionne peut-être tant ces balades parce que c’était de cette manière qu’il l’avait trouvé un soir, alors qu'il n'était qu'un chiot. Depuis, ils sont inséparables, et le chien semble être la seule raison pour laquelle Peter continue à se promener.

Il y a des années, Peter et sa femme, Lauren, vivaient à Des Moines, dans l'Iowa. Leur fils était aventureux et voulait voyager dans le monde entier, escalader toutes les montagnes, faire du rafting dans des rivières dangereuses.

Annonces

Ses parents ne comprenaient pas ses ambitions, mais ils le soutenaient toujours. Malheureusement, un câble s'est détaché lors d'une escalade délicate, et leur fils y est décédé. Lauren était inconsolable, et elle est morte de dépression, seulement un an plus tard.

C'est alors que Peter a décidé de déménager à Decorah et de vivre à l'écart de la plupart des habitants de la ville. Il avait choisi un endroit entouré par la nature. C'était parfait, et ce paysage semblait avoir guéri son âme pendant de nombreuses années. Mais Buddy avait été d’un grand soutien dans sa nouvelle vie très solitaire.

C'était l'heure de leur promenade nocturne dans la forêt, et Buddy sautait déjà d’excitation. Peter lui a mis la laisse et ils sont partis.

Annonces

Au bout d'un moment, Buddy a commencé à tirer sur la laisse de manière trop brutale. "Wow, mon grand, calme-toi", a dit Peter, mais Buddy a continué. C'était un comportement étrange pour lui. Ses oreilles étaient dressées, et il semblait suivre quelque chose. Peter a décidé de le laisser faire et de le suivre, afin de voir ce qui l'animait autant.

Alors qu'ils s'éloignaient, Peter réalisa qu'il y avait un bruit étrange dans l'air. Des cris. "Pourrait-il y avoir un autre chiot abandonné là-bas ? Comment les gens peuvent-ils être aussi cruels et laisser leurs animaux de compagnie dans le froid de la forêt ?", se demanda-t-il en suivant Buddy.

Buddy les a ramenés chez eux. | Source : Pexels

Annonces

Puis ils sont tombés sur une silhouette assise près d'un arbre. C'était une petite fille. Peter a couru et s'est agenouillé devant elle. "Coucou, petite. Qu'est-ce que tu fais ici ?", a-t-il gentiment demandé.

"Je me suis perdue", a répondu la fillette, les lèvres tremblantes. Peter a enlevé sa veste et l'a recouverte de celle-ci. "Pouvez-vous m'aider ?", a-t-elle demandé. 

"Bien sûr !", a-t-il répondu, en se levant. "Viens avec moi."

Il a pris la fragile enfant dans ses bras, et Buddy les a conduit chez lui. Il l'a fait asseoir devant le feu, et son chien se pelotonnait à côté d'elle.

Annonces

Il avait commencé à préparer de la nourriture et du chocolat chaud pour elle, quand elle a parlé. Elle ne tremblait plus. "Merci, monsieur", a-t-elle dit en le regardant avec les plus grands yeux du monde.

Peter a attrapé deux mugs remplis de chocolat chaud et lui en a donné un. "Appelle-moi Peter, petite. Comment t'appelles-tu ?"

"Daisy."

"Ok, Daisy. Que faisais-tu là-bas dans la forêt ?"

Daisy a parlé de sa mère. | Source : Pexels

Annonces

"Ma mère me laisse tout le temps seule à la maison. Je m'ennuyais, et je suis sorti. Je pensais que je vivrais une aventure. Mais ce n'était pas le cas. Tout est devenu noir. J'avais si peur. Et j'avais froid", expliqua la petite fille tandis que Peter l'écoutait.

Il pouvait comprendre celle-ci, car son fils avait vécu une situation similaire. Il s'était égaré de nombreuses fois pendant son enfance. Il avait souvent des ennuis, surtout dans la nature. Cela le faisait rire. Mais c'était différent cette fois, parce qu'avec son fils, ils avaient toujours été proches. Cette fille par contre, ne semblait avoir personne pour la surveiller.

"Sais-tu où tu vis, Daisy ?", a demandé Peter.

Annonces

"Ma maison est à côté du nouveau grand magasin. Elle est couverte de plantes", a-t-elle expliqué en buvant son chocolat chaud.

La cloche du four de Peter a sonné, signalant que leur dîner était prêt, et il s'est levé. "Ok, petit. Nous allons manger maintenant, et tu dormiras sur le canapé. Demain, j'irai chercher ta mère", a-t-il proposé, et Daisy a souri.

***

Le nouveau grand magasin dont Daisy parlait semblait être un tout nouveau supermarché en ville. Il y avait plusieurs maisons à côté, et l'une d'entre elles était couverte de lierre. La plante prenait toute la façade de la structure. L'endroit semblait avoir désespérément besoin de réparations, et le reste du jardin était envahi par la végétation.

Annonces

La maison semblait mal entretenue et était couverte de lierre. | Source : Pexels

Peter est allé à la porte et a frappé. Mais personne n'a répondu. Il a essayé de sonner, mais la sonnette était cassée, alors il a frappé plus fort. Il a secoué la poignée de la porte, et celle-ci s'est ouverte rapidement avec peu ou pas d'effort.

Annonces

Il est entré lentement dans la maison et a vu une femme ronflant sur le canapé. Ce devait être la mère de Daisy, et elle était encore dans son uniforme de supermarché, ce qui signifiait qu'elle s’était probablement endormie dès son arrivée à la maison.

Elle n'était pas riche, et Peter a deviné qu'elle était une mère célibataire, élevant sa fille du mieux qu'elle pouvait.

"Madame", a appelé Peter, essayant de la réveiller. Mais la femme n'a pas bougé. "Madame ! !"

"Quoi ? Quoi ?" Elle s'est réveillée en sursaut, et a levé les yeux vers lui, désorientée. "Qu'est-ce qui se passe ? Qui êtes-vous ? Que faites-vous dans ma maison ?"

Annonces

Peter a levé les mains, essayant de la calmer. "Mon nom est Peter. Je suis ici parce que j'ai trouvé votre fille perdue dans les bois la nuit dernière. Du moins, je pense que c'est votre fille. Est-ce que Daisy est votre fille ?", a-t-il expliqué.

La femme n'arrivait pas à croire que Daisy s'était enfuie dans les bois. | Source : Pexels

Annonces

"Quoi ? Daisy était dans les bois ?", s'est-t-elle exclamée en sautant du canapé et en se précipitant dans le couloir. Elle est revenue, se frottant les mains sur son visage. "Où est-elle ?"

"Encore une fois, elle est chez moi. Êtes-vous sûre que tout va bien ? Elle m'a dit que vous la laissiez tout le temps seule", a dit Peter avec hésitation, essayant d'évaluer la situation.

"Qu'est-ce que vous voulez dire ? Daisy va bien ! Elle est juste... aventureuse ! Elle a dû s'éclipser quand j'étais encore au travail", a répondu la femme.

"Quel est votre nom ?"

Annonces

"Margaret", répondit-elle. "S'il vous plaît, emmenez-moi auprès de ma fille."

Peter a accepté de l’amener auprès de Daisy, mais seulement après avoir appelé les services sociaux. Margaret a acquiescé, prête à tout pour récupérer sa fille.

Peu après, une assistante sociale est venue chez Peter avec Margaret, et la mère et la fille se sont réunies en se serrant fort dans les bras. Margaret a pris Daisy dans ses bras. La petite fille a regardé Peter et lui a dit : "Au revoir, grand-père !".

Peter a ressenti ces mots profondément dans son cœur. Ce serait tellement bien d'avoir une petite-fille. Alors il a passé un accord avec Margaret et l'assistante sociale. Comme il était à la retraite, il a proposé de garder Daisy chaque fois qu'elles en auraient besoin. 

Annonces

Peter a invité Margaret à prendre un café et lui a demandé des choses importantes. | Source : Pexels

La dame du CPS a pensé que c'était une excellente idée et les a autorisés à prendre les dispositions nécessaires. Elle ne voyait aucun danger pour Daisy. Margaret était très reconnaissante envers Peter, car elle pouvait enfin travailler sans s'inquiéter pour sa fille, et mieux dormir.

Annonces

***

Lorsque Margaret est venue chercher sa fille un soir, Peter l'a invitée à s'asseoir et à prendre un café avant. Daisy était encore en train de jouer avec Buddy, donc tout allait bien.

"Comment vous êtes-vous retrouvée seule avec un enfant ?", a demandé Peter au milieu de leur conversation.

"Mon petit ami est mort subitement. J'étais enceinte de deux mois et je ne le savais pas. C'était un accident tellement bizarre, bien que j'aie dit à Giles que ses hobbies étaient dangereux", a expliqué Margaret, causant un choc dans la poitrine de Peter.

C'était une drôle de coïncidence. Son fils s'appelait Giles. Il devait y avoir beaucoup de Giles dans le monde, mais était-ce possible ? "Comment est-il mort, Margaret ?", a-t-il demandé, stoïque.

Annonces

"Il faisait de l'escalade et sa corde s'est rompue ou quelque chose de bizarre comme ça. Nous vivions dans le Montana, mais je rendais visite à ma grand-mère ici. Quand ils m'ont annoncé la nouvelle, j'ai décidé de rester ici pour toujours. Ma grand-mère est morte peu de temps après, et j'ai découvert ma grossesse... Peter, tu vas bien ?" Margaret s'est arrêtée, inquiète pour Peter, qui s'était mis à pleurer.

Peter a aidé Margaret avec Daisy. | Source : Pexels

Annonces

"Giles... était mon fils", a-t-il révélé en regardant Daisy qui caressait Buddy.

"Quoi ? C'est impossible", a soufflé Margaret, en fixant sa fille.

Margaret avait encore plusieurs photos de Giles sur son téléphone, et Peter a confirmé qu'il était son fils. Par conséquent, Daisy était sa vraie petite-fille.

Ils ont tous été choqués par cette révélation, sauf Daisy, qui avait commencé à voir Peter comme son grand-père même si elle ne connaissait pas la vérité. Ou peut-être l'avait-elle senti d'une certaine façon, comme les enfants peuvent voir et sentir des choses que les adultes ne voient pas.

Annonces

À partir de ce moment-là, Peter a aidé Margaret autant que possible, et ils sont devenus une famille.  

Que pouvons-nous apprendre de cette histoire ?

  • Les enfants peuvent sentir des choses que les adultes ne sentent pas. Certains enfants peuvent repérer des choses que les adultes négligent, et quelque chose a peut-être dit à Daisy que Peter était son véritable grand-père.
  • Aidez les gens autant que vous le pouvez. Peter aurait pu appeler la police pour dénoncer les conditions de vie de margarete et de sa fille, mais il a fait ce qu'il fallait et les a aidées avec l'aide d'une assistante sociale.

Lire aussi : Aux funérailles de son mari, une femme remarque un morceau de papier qui dépasse de la poche du défunt et le retire discrètement

Annonces

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News ! 

Cette histoire est inspirée par l'histoire d'un de nos lecteurs et écrite par un rédacteur professionnel. Toute ressemblance avec de véritables noms ou lieux est une pure coïncidence. Toutes les images sont utilisées uniquement à des fins d'illustration. Partagez votre histoire avec nous ; elle changera peut-être la vie de quelqu'un. Si vous souhaitez partager votre histoire, envoyez-nous un mail à info@amomama.com.

Annonces