Getty Images
La source: Getty Images

Régine "vivait douloureusement" avant son décès : sa petite-fille l'a laissée dans une maison de retraite

Kalina Raoelina
05 mai 2022
16:00
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Depuis le 1er mai 2022, les proches de Régine pleurent sa disparition. À 92 ans, celle qu'on surnommait la "reine de la nuit" est partie faire danser les cieux. À noter que ses dernières heures, elle les a passées aux côtés de ses proches, dont sa petite-fille.

Annonces

La vie de Régine a été jalonnée de moments merveilleux. Toutefois, comme beaucoup, elle a également des périodes sombres comme le décès de son unique enfant. Un drame qui l'a profondément touchée. Fort heureusement, avant de mourir, le défunt lui a laissé un immense présent : Daphné, sa petite-fille.

Grâce à cette dernière, Régine a repris goût à la vie. Très proches, les deux femmes se sont soutenues dans le deuil. Hélas, la vie a décidé de les séparer. La reine de la nuit s'en est allée à son tour. Pour information, c'est dans une maison de retraite qu'elle a rendu son dernier souffle. Elle y a été placée à l'initiative de Daphné.

ABANDONNÉE PAR SA MÈRE, D'UNE DÉPORTATION ÉVITÉE À UNE "REINE DE LA NUIT"

Annonces

Venue au monde le 26 décembre 1929 dans un foyer juif polonais, Régine n'avait pas connu une enfance facile. Deux ans seulement après sa venue au monde, la chanteuse avait été abandonnée par sa mère qui est partie vivre en Argentine.

La chanteuse Régine lors du 39ème festival du film américain de Deauville le 1er septembre 2013 à Deauville, France. | Photo : Getty Images

Annonces

Elle a donc été élevée seule par son père. Si ce dernier avait promis à la mère de Régine de la rejoindre en Argentine, il a fini par épouser une femme d’origine polonaise.

Bien qu'au départ, l’interprète de “La Grande Zoa” n’aimait pas vraiment l’épouse de son père, elle a fini par avoir de l’affection pour sa belle-mère qui, selon ses dires, enlevait “tous les poux” sur sa tête.

Quant à sa véritable mère, Régine n’a jamais voulu la revoir “à cause du bourrage de crâne” de son papa qui lui disait qu’elle l’a abandonnée. Par ailleurs, à part le fait de grandir sans une figure maternelle, la “reine de la nuit” a aussi connu d’autres moments sombres, surtout lors de La Seconde Guerre mondiale.

Annonces

La comédienne et chanteuse Régine assiste, le 23 mars 2006 à Paris, à la remise du Prix Raymond Devos 2006 de la langue française au comédien Pierre Palmade, dans le cadre de la "Semaine de la langue française". | Photo : Getty Images

Régine a échappé de près à la déportation et fera par la suite la rencontre de son “grand amour”. Une histoire d’amour de courte durée puisque Claude, son premier amour, a été arrêté et n’est plus jamais revenu.

Annonces

Battante, elle ne s'est jamais laissée abattre par les coups durs de la vie. Cela ne lui a jamais empêché de réussir. Rappelons que de son vivant, Régine était à la tête de 22 discothèques portant chacune son prénom. Ce qui lui a valu d'être considérée comme “l'emblème des nuits folles jusqu’au petit matin”.

Régine à Paris le 26 novembre 2015, France. | Photo : Getty Images

Annonces

Celle qui dansait sur les pistes de ses boîtes de nuit était également chanteuse et a sorti plusieurs titres célèbres comme “Les P’tits papiers”, “Azzurro” et bien sûr “La grande Zoa”. Cette emblématique femme de la nuit était également apparue plusieurs fois au cinéma.

RÉGINE SE SENTAIT MAL : SA SOUFFRANCE ET SON ÉTAT AVANT LA MORT

C’est donc le 1er mai 2022, à 11 heures, que Régine a tiré sa révérence à l’âge de 92 ans.

Dans un numéro de Gala en kiosque le 5 mai 2022, on apprend que la chanteuse “vivait douloureusement” ses derniers jours sur terre, en raison de son âge avancé. Bien qu'elle ne s'en est pas plainte tout le temps, il lui arrivait quand même d’évoquer ce sujet avec ses proches.

Annonces

Regine assiste à la cérémonie de remise des prix "War Dogs" à Deauville, France. | Photo : Getty Images

Et si elle était entourée des siens, Régine avait également été hantée par “les fantômes du passé” avant sa disparition, notamment celui de sa mère qui ne l’avait jamais vu grandir.

Annonces

Au fil du temps, ces pensées occupaient de plus en plus de place dans la tête de la chanteuse et à la fin, elle avait fait part de son désir de partir pour “retrouver ceux qui l’avaient déjà quittée, rejoindre son frère Maurice”.

Notons que l’interprète de la chanson “Azurro” est décédée dans “un tailleur marin et blanc”, “un béret sur la tête” et “une paire de lunettes sur le nez”. Son incinération est prévue le 9 mai 2022.

La propriétaire du club Regine Choukroun et le comédien Michael Youn assistent à La Fête des Tuileries 2019 le 21 juin 2019 à Paris, en France. | Photo : Getty Images

Annonces

SA PETITE-FILLE A DÉCIDÉ DE LAISSER LA CHANTEUSE À LA MAISON DE RETRAITE : CONDITION DE VIE

Avant de mourir, Régine a eu la chance de découvrir la maternité grâce à sa relation avec Paul Rotcage, son premier mari. Lionel, son fils unique, est mort d’un cancer en 2006, la laissant dans le deuil.

Heureusement, la comédienne pouvait compter sur l’affection de sa petite-fille pour combler le vide laissé par son enfant. Lors d’une interview, Daphné Rotcage était notamment revenue sur les derniers moments de sa grand-mère et les problèmes de santé de celle-ci.

Annonces

Daphné a expliqué qu’à l’été 2021, elle a dû prendre une décision suite au “pépin de santé” de la “reine de nuit”. 

“Elle ne pouvait plus rester chez elle”,

a-t-elle dit.

Ainsi, la petite-fille de la chanteuse a décidé de l’emmener vivre à la “Maison des artistes”, un établissement qui s’occupe des personnes âgées, située dans le 17e arrondissement de Paris.

Annonces

Comme l’a révélé Daphné pendant son interview, tous les amis de Régine se sont relayés lors du séjour de celle-ci dans l’établissement. Elle a notamment précisé que l’état de santé de sa grand-mère “a commencé à se dégrader en début d’année”.

ELLE A COMMENCÉ UNE NOUVELLE VIE AVEC SA PETITE-FILLE APRÈS LA MORT DE SON FILS

Régine avait souffert de la mort de son unique fils. N'ayant pas le sentiment d'être une mère parfaite pour Lionel, “la reine de la nuit” avait avoué avoir eu des regrets vis-à-vis de cela.

“Il souffrait énormément de devoir me partager. On ne s'entendait pas tout le temps, mais on s'aimait beaucoup”,

Annonces

disait-elle en 2018.

La propriétaire du club Regine Choukroun assistent à La Fête des Tuileries 2019 le 21 juin 2019 à Paris, en France. | Photo : Getty Images

Et si la chanteuse a porté avec elle cette douleur pendant longtemps, elle a quand même pu “recommencer” à vivre avant de mourir et tout cela grâce à sa petite-fille. En effet, Daphné lui a offert le plus beau des cadeaux en lui permettant de devenir arrière-grand-mère.

Annonces

D’ailleurs, de son vivant, l’interprète de “Azurro” avait affirmé que son petit-fils, Léo, était son “nouvel amour”.

SA RELATION AVEC SON DERNIER MARI, APRÈS SON PREMIER MARIAGE À 15 ANS

Après son mariage avec le père de Lionel, Paul Rotcage, que Régine a épousé en 1947, celle-ci a dit “oui” une nouvelle fois. Son deuxième mari n’est autre que Roger Choukroun, qu’elle a rencontré dans les années 60.

La chanteuse récompensée par Le Grand Siecle 2018 Regine (Regine Choukroun) assiste au dîner "La Femme Dans Le Siecle" le 5 juillet 2018 à Paris, France. | Photo : Getty Images

Annonces

Le couple s’est marié en 1970 et a mené une vie commune pendant plus de trente ans avant de se séparer en 2006.

“Sur les trente-quatre années d'union avec mon dernier mari, nous avons dû en partager vraiment trois”,

a-t-elle confié à Gala.

À noter que Régine a également eu des histoires d’amour avec d’autres hommes tels que Robert Mitchum, Steve McQueen ou encore Claude François.

Lire aussi : Avant son décès, Régine avait enfin trouvé la paix, après la perte de son fils unique Lionel, il y a 16 ans : "Ma vie recommence"

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News.

Annonces