Getty Images
La source: Getty Images

Dominique Tapie, avec une pension de 450 euros, vend ses meubles, ayant du mal à payer la dette de son mari

Kalina Raoelina
10 mai 2022
12:00
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Décédé le 3 octobre 2021, Bernard Tapis a laissé derrière lui une dette importante que sa femme doit rembourser. Découvrez tous les détails ci-dessous.

Annonces

Tout au long de sa vie de couple, Dominique Tapis a toujours soutenu son époux contre vents et marées. Cependant, après sa disparition, elle s’est retrouvée en difficulté, ayant du mal à joindre les deux bouts. En ce jour, la mère de famille est contrainte de vendre ses biens pour pouvoir payer la dette du regretté homme d’affaires.

34 ANS D'AMOUR : DOMINIQUE L'A ACCOMPAGNÉ JUSQU'AU BOUT

Dominique Mialet-Damianos a rencontré Bernard Tapie pour la première fois à l'âge de 19 ans, lorsqu’elle travaillait comme secrétaire dans une des entreprises de l’homme d’affaires.

Elle était déjà fiancée à l’époque, tandis que le boss était marié et père deux enfants, dont Stéphane et Nathalie. Cependant, ils étaient très amoureux l’un de l’autre qu’ils ont chacun décidé de tout quitter pour être ensemble.

Annonces

Devenu inséparable, le couple a ainsi donné naissance à un fils, Laurent, en 1974. Puis, en mai 1987, ils ont décidé de nouer le nœud, à Corfou, en Grèce, au cours d’un somptueux mariage. Et ce, un an avant d'accueillir leur deuxième enfant, Sophie.

Entre Bernard et Dominique Tapis, c’était l’amour fou. Et cela, n’a pas changé malgré le temps et les dures épreuves qu’ils ont dû surmonter ensemble. 

"Quand on sait ce que la vie m'a réservé, je remercie Dieu de m'avoir fait rencontrer cette femme qui m'a fait traverser ces épreuves d'une manière inégalable",

avait confié l’ex patron de l’OM dans les colonnes du Parisien en 2010.

Annonces

Dominique Tapie, l'épouse de Bernard Tapie arrive au tribunal de Paris, à Paris, en France, le 4 avril 2019. | Source : Getty Images

En effet, pendant 34 ans de vie commune, Dominique Tapie a toujours été d’un soutien inconditionnel pour son cher mari. Elle ne l’avait jamais abandonné, malgré son incarcération à Luynes, son isolement à la prison de la Santé, ou encore sa bataille judiciaire avec le Crédit Lyonnais.

Annonces

“L'amour, c'est quelque chose qu'on ne peut expliquer. Cet amour, toujours aussi fort, s'est aussi transformé en amitié avec les années”,

confiait-elle dans les colonnes de Paris Match en 2019.

COMMENT BERNARD TAPIE A-T-IL OBTENU UNE TELLE DETTE ?

Bien que de son vivant, Bernard Tapis soit un homme comblé en amour, son parcours professionnel laisse à désirer.

Pour rappel, en 1990, l’homme d’affaires réputé a racheté Adidas pour 244 millions d’euros, via un prêt bancaire alloué par Crédit Lyonnais. Toutefois, en 1992, en devenant ministre de la Ville dans le gouvernement de Pierre Bérégovoy, il avait rencontré des problèmes financiers, d’où il a été contraint de vendre certaines de ses entreprises.

Annonces

Dominique Tapie, l'épouse du défunt magnat des affaires, acteur et homme politique français Bernard Tapie, fait des gestes à la foule alors qu'elle quitte l'église Saint-Germain-des-Pres après une messe pour son mari à Paris le 6 octobre 2021. | Source : Getty Images

Et pour ce faire, l’homme politique s’est alors tourné de nouveau vers le Crédit Lyonnais, lançant un mécanisme de revente de la marque de sort pour une somme de 317 millions d’euros. 

Annonces

En effet, ce sont des filiales de la banque, et l’héritier Robert-Louis Dreyfus qui ont racheté l’entreprise à Bernard Tapis pour 320 millions d’euros. 

Néanmoins, les choses ont connu une toute en tournure en 1994. Et pour cause ? Cette année-là, Robert-Louis Dreyfus, ne possédant que 15 % de l’entreprise, a racheté, en entier, Adidas à la banque, et ce, pour 709 millions d’euros. 

S’estimant lésé, Bernard Tapis a donc attaqué Crédit lyonnais en justice. Puis, il a obtenu 404 millions d’euros via un tribunal d’arbitrage, en 2008. Sauf que, la décision a malheureusement été annulée, en 2015. D’où, il a été obligé de rembourser l’intégralité de la somme qu’il a obtenue.

Annonces

Et bien que l’époux de Dominique Tapie ait tout fait pour annuler cette décision, c’était en vain. Raison pour laquelle, il s’est endetté, étant donné que son patrimoine ne fait pas le poids face à la somme qu’il devait payer.

UNE FAMILLE PEUT REFUSER DE S'ENDETTER : DANS QUELLES CONDITIONS ?

Des années se sont écoulées après la décision de la cour d’appel en 2015, mais Bernard Tapis n’aurait toujours rien remboursé, selon les dires de Me Jean-Pierre Martel, l’avocat du consortium, dont la banque Crédit lyonnais faisait partie.

Bernard Tapie et sa femme Dominique le 28 septembre 2000 à Paris | Source : Getty Images

Annonces

Pourtant, d’après les estimations, la dette de l’homme d’affaires s’élevait à près de 586 millions d’euros avec les intérêts, en mai 2021. Et maintenant qu’il est décédé, tout repose sur sa famille ?

En fait, selon le site Service public, à la mort d’une personne endettée, se sont ses enfants et son conjoint(e), héritant de ses biens, qui devraient rembourser les dettes du défunt. Cependant, s’ils renoncent à leurs successions, ils n’ont pas à le payer.

Lire aussi : Fortune de Bernard Tapie : qui sont les héritiers

POURQUOI DOMINIQUE TAPIE CONTINUE-T-ELLE À PAYER SA DETTE ?

Annonces

Dans le cas de Dominique Tapis, c’est différent. En fait, bien que la femme du regretté politicien décide de renoncer à sa succession, elle doit continuer à payer la dette de son mari.

Tout simplement, car en 2015, elle a été condamnée solidairement aux côtés de Bernard Tapis, à rembourser les 400 millions d’euros.

Dominique Tapie, l'épouse de feu Bernard Tapie, magnat des affaires, acteur et homme politique français, quitte l'église Saint-Germain-des-Pres après une messe à Paris le 6 octobre 2021. | Source : Getty Images

Annonces

Notons qu’actuellement, la somme s’est élevée à près de 600 millions d’euros avec les intérêts. Un vrai coup dur pour la mère de famille d’ailleurs.

CANAPÉS LOUIS XVI, UN LUSTRE POUR 150.000 EUROS : LA FAMILLE VEND DES MEUBLES

Certes, après sa disparition, Bernard Tapis a laissé derrière lui un patrimoine hors du commun qu’il a obtenu au cours de sa carrière, mais cela n’a pas permis à rembourser sa dette.

Etant donné la situation, sa famille et notamment son épouse est donc contrainte de mettre aux enchères ses biens, pour un prix estimé à presque 5 millions d’euros. Parmi lesquels on peut compter son lustre signé André-Charles Boulle, estimé jusqu’à 150.000 euros qui ornait ses canapés Louis XVI.

Annonces

Notons que la plupart des objets qui vont être mis aux enchères sont des pièces rarissimes, intéressant certains des beaux musées français.

Dominique Tapie, Sophie Tapie et Bernard Tapie aux Gucci Paris Masters 2013 le 7 décembre 2013 à Paris, France. | Source : Getty Images

Annonces

450 EUROS PAR MOIS : DOMINIQUE PARTAGE SA PENSION

Le moins que l’on puisse dire, c’est que depuis le décès de son époux, la vie de Dominique Tapis est loin d’être un long fleuve tranquille. “Seule et ruinée”, elle doit faire face à la dette de l’homme politique.

Pourtant, la mère de famille ne gagne que 450 euros par mois de retraite, si ce n’est que la moitié de ce que gagnait le défunt, comme pension, en étant ancien député, alors qu’elle a beaucoup de factures à payer chaque fin du mois.

Parmi ces factures, on peut notamment citer celle du téléphone, de ses cours de danse ou encore de son coiffeur. Parfois même, Dominique Tapis est contrainte de vendre ses sacs Hermès, en plus de devoir accepter l’aide de ses proches, pour ce faire.

Annonces

Bernard et Dominique Tapie sur une falaise normande en juillet 1996, France. | Source : Getty Images

DOMINIQUE TAPIE EST EXPULSÉE DU MANOIR : QUELLE EST SA VIE MAINTENANT ?

Parmi les dures épreuves auxquelles Dominique Tapis a dû faire face ces derniers temps, est celle d’être expulsée de sa maison. Fort heureusement, elle a toujours pu compter sur ses proches malgré sa situation financière.

Annonces

En effet, à part sa famille, celui qui a également tendu la main à la veuve de Bernard Tapis, est son ami Jean-Louis Borloo.

“Je pense qu’on aimerait tous avoir un ami comme Jean-Louis Borloo. C’est lui qui lui a trouvé un appartement. Elle va quitter le lieu dans lequel elle habite depuis trente-cinq ans”,

a

confié

la journaliste Sophie des Déserts dans une interview.

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News !

Annonces