logo
Un vide-ordures. | Source : Shutterstock
Un vide-ordures. | Source : Shutterstock

Un homme jette ses déchets dans un bac à ordures et entend un "aïe" d'un enfant venant du fond - Histoire du jour

Jacques Ronny
30 nov. 2023
13:00

Un homme qui souffre de stress post-traumatique tout en s'occupant de sa mère âgée, est sur le point de faire une rencontre fortuite qui va changer sa vie à tout jamais, au moment où il s'est débarrassé de ses ordures.

Annonces

Quelque chose dans ces yeux et ce sourire faisait que Gustavo y pensait souvent. En tant que soldat de l'armée américaine, il avait rencontré plusieurs personnalités et dignitaires, mais rien n'était comparable à ce sourire étincelant et à ces yeux verdâtres.

Gustavo était coincé au milieu du désert ce matin-là, entre la vie et la mort. Il n'y avait pas un seul muscle de son corps qui n'avait pas besoin de repos et qui ne criait pas de douleur.

Gustavo a été blessé au combat et son uniforme militaire était trempé de sang. Il n'était qu'à moitié conscient, mais il percevait une douleur aiguë qui l'empêchait de bouger. À ce moment-là, il a fermé les yeux et supplié Dieu de mettre fin à sa vie.

"Tout ce que je veux, c'est que ma mère aille bien quand je serai parti", murmura-t-il dans une agonie et un désespoir étranges. Puis il s'est endormi profondément, sans intention de se réveiller. Mais Gustavo a vu ces yeux verts et ce sourire étincelant lorsqu'il a repris conscience et ouvert les yeux...

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Unsplash

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Unsplash

Annonces

Il se trouvait à l'intérieur d'une petite hutte construite avec des pailles et de l'herbe séchée et avait conscience d'être allongé sur le sol, sur ce qui semblait être une natte de paille. Sa poitrine et son bras gauche étaient bandés, et une femme et un petit enfant étaient assis en face de lui, le dos tourné.

"Où... où suis-je ? Et qui êtes-vous ?", demanda Gustavo en grognant de douleur, et la femme et l'enfant se retournèrent.

"Oh ! Vous êtes réveillés ! J'espère que vous n'êtes pas dangereux !", dit la femme en serrant l'enfant contre elle. "Nous t'avons sauvé ! Nous t'avons sauvé la vie !"

"Dangereux ? Non, non, je ne suis pas...", soupira-t-il en secouant la tête.

"Vous aviez une arme ! Et vous portiez un de ces uniformes !", ajouta la femme avec crainte. "Tout ce que je demande, c'est que vous nous épargnez, mon fils et moi ! Comme un signe de gentillesse en retour !"

"Je... je ne vais pas vous faire de mal", dit-il. "Ah... Je ne suis pas celui que vous croyez."

"Je ne peux pas vous faire confiance", dit-elle à voix basse, mais Gustavo l'entendit.

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

Annonces

"Je ne peux même pas bouger !", s'écria-t-il en essayant de se lever, et il s'effondra sur le sol à cause de la douleur.

"Vous êtes un soldat ?”, demanda le garçon. "Qui sauvent les gens ?"

"Oui, je le suis", dit-il en fermant les yeux. "C'est exactement ce que je suis ! Je ne suis pas une menace ! Bon sang !"

Le destin nous fait rencontrer les personnes qui nous sont destinées de la manière la plus étrange qui soit.

"Un vrai combattant ?", demanda encore le garçon.

"Je travaille pour l'armée américaine !” Gustavo a failli crier, mais sa voix a succombé à la douleur. "Oh mon Dieu, croyez-moi, je ne suis pas une menace ! En fait, je veux vous remercier de m'avoir sauvé la vie. Je ne plaisante pas. Je dois retrouver mes camarades... mes amis, je veux dire, et retourner au camp de base."

"Ils vous ont laissé mourir", dit le garçon. "Maman et moi, nous vous avons trouvé ! Ce ne sont pas vos amis !"

Gustavo a dit : "Vous n'avez pas à décider de cela. Aidez-moi à me lever pour que je puisse partir. Mes camarades ont besoin de moi."

Annonces
À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

La femme secoua la tête. "Il ne faut pas", dit-elle. "Il faut que vous vous reposiez au moins un jour. Je ne vous fais pas confiance, mais dans notre culture, on ne laisse pas un homme blessé seul."

Gustavo ne savait pas pourquoi cette femme ne lui faisait pas confiance, mais il lui était reconnaissant de l'aide qu'elle lui apportait. Elle s'est présentée sous le nom d'Afina et a dit qu'elle était la mère célibataire du petit garçon, Kassim.

Ils vivaient dans une petite hutte et elle travaillait comme femme de ménage pour gagner sa vie. Gustavo lui a dit qu'il avait été attaqué par ses ennemis, qu'il avait perdu connaissance et qu'il devait retourner à son camp de base dès que possible.

Annonces

La femme lui a assuré qu'il pourrait partir le lendemain et lui a préparé du porridge. La nuit du désert fut froide pour Gustavo et il regretta d'avoir dormi sur le sol. Le froid a aggravé la douleur et il a continué à se tourner et à se retourner jusqu'à ce que Kassim l'aperçoive.

"Il faut demander une couverture quand on a froid, soldat", dit-il en l'enveloppant de sa couverture. "Bonne nuit.”

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

"Gustavo. Appelle-moi par mon nom, s'il te plaît", dit Gustavo. "Et merci. Je serai parti demain, mais je me souviendrai de toi et d'Afina. Vous m'avez tous les deux sauvé la vie."

Mais Gustavo ne les a pas quittés le lendemain. Il faudra attendre une semaine pour qu'il puisse marcher, et c'est Afina et Kassim qui l'ont aidé à le faire. Ils l'ont guéri, et lorsque les "amis" militaires de Gustavo l'ont retrouvé dans sa hutte un matin, Gustavo a hésité à les quitter.

Annonces

"Je ne vous oublierai jamais", dit-il à Afina et Kassim. "Si jamais vous avez besoin d'aide je ne serai pas loin de vous, je vous rendrai votre gentillesse. Je vous le promets."

Et comme ça, Gustavo a dû quitter Kassim et Afina, en regardant leur reflet s'effacer dans le rétroviseur de son véhicule militaire.

Après s'être remis de la blessure qu'il avait subie sur le champ de bataille, Gustavo voulait retrouver la vie habituelle de l'armée. Il n'avait ni femme ni enfants, mais une mère âgée et malade à la maison.

Comme son traitement était coûteux et que son travail dans l'armée était bien rémunéré, Gustavo ne se souciait même pas des dangers que comportait son métier.

Cependant, le jeune soldat ne savait pas à quel point sa récente blessure avait affecté sa santé physique et mentale. Le comité médical a décidé qu'il n'était pas apte au service et il a été renvoyé chez lui.

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

Annonces

Les flashbacks et les cauchemars du champ de bataille le rendaient agité et l'empêchaient de dormir. Il passait souvent ses nuits assises à côté du lit de sa mère, admirant son visage pendant qu'elle dormait paisiblement.

"Maman", lui dit-il un soir. "Je veux que tu te rétablisses rapidement. Passer du temps avec toi me manque. Sais-tu que je pleure en ce moment même ? Je me demande si je pourrai retrouver une vie normale..."

La mère de Gustavo ne lui a pas répondu cette nuit-là et il s'est assoupi sur le fauteuil à côté de son lit. Le lendemain matin, lorsqu'il se réveilla, sa mère dormait dans la même position que la veille, et sa main droite pendait bizarrement du lit.

Gustavo a soigneusement positionné sa main, et quelque chose dans son cœur l'a fait sangloter comme un enfant. Il sut pourquoi il pleurait au moment où il serra le corps de sa mère dans ses bras et l'appela une dernière fois "maman".

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

Annonces

Après la perte de sa chère mère, rien n'était plus pareil dans la vie de Gustavo. Il avait perdu la seule personne qu'il aimait de tout son cœur et cela l’a rendu malheureux. Il ne dormait pas, ne mangeait pas et ne sortait pas. Il ne faisait que regarder la télévision. Toute la journée et toute la nuit.

La maison de Gustavo, qui était autrefois remplie de l'odeur agréable de sa mère, empestait maintenant la viande des poubelles, et il puait. On aurait dit que les malheurs ne voulaient pas cesser de frapper à sa porte.

Un matin, trois mois après avoir perdu sa mère, Gustavo a décidé enfin de sortir de chez lui. Il ne l'aurait pas fait s'il n'y avait pas eu les bouteilles et les cartons de pizza qui débordaient dans la poubelle de la maison qui commençait à l'agacer.

Gustavo a rassemblé tous les déchets dans trois grands sacs poubelle noirs et a finalement décidé de s'en débarrasser. Il sortit par la porte d'entrée et s'arrêta juste devant le bac à ordures.

En laissant tomber le premier sac, il entendit un "aïe !" venant du fond et pensa presque l'avoir imaginé jusqu'à ce qu'il laisse tomber le deuxième sac et entende à nouveau un long "aïe !" d'un enfant.

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

Annonces

"Quelqu'un est coincé là-dedans ? Bonjour Petit ? Tu m'entends ?", dit Gustavo en jetant un coup d'œil dans le bac à ordure, mais ne voyait rien à l'intérieur.

"Mon Dieu !", s'exclama-t-il en reculant d'un pas. "Qu'est-ce que c'est que ça ? Un enfant ?"

Gustavo se retrouva face à une paire d'yeux verdâtres qu'il ne reconnaissait que trop bien. Et lorsque la silhouette aux yeux verts releva la tête, Gustavo reconnut son sourire étincelant.

"Kassim ? Mais qu'est-ce que... Comment es-tu arrivé ici ? Et dans la poubelle ?", demanda Gustavo.

"Soldat !", s'écria le garçon. "Peux-tu m'aider à m'en sortir ?"

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

Annonces

"Mon Dieu, oui, oui, attend !" Gustavo a sorti le petit garçon de la poubelle et s'est rendu compte qu'il avait de légères blessures aux bras et aux jambes.

"Tu as besoin de premiers soins. Viens avec moi."

"Les premiers soins ?", demanda Kassim. "J'ai besoin de bandages."

"Cela fait partie des premiers soins ! Je me demande ce qu'on t'apprend à l'école !", répondit Gustavo en prenant à nouveau le garçon dans ses bras.

Kassim révéla qu'il n'a jamais été à l'école. "J'aide ma mère à la maison", expliqua-t-il. "Je ne savais pas que je vous rencontrerais ici, soldat.”

"Tu dois m'appeler Gustavo, comme je te l'ai dit la dernière fois", rappela Gustavo au garçon en pansant ses blessures. "Et pourquoi ne m'as-tu pas dit que tu n'allais pas à l'école quand nous nous sommes rencontrés ? Je veux dire que j'aurais pu vous aider, toi et ta mère, financièrement... avec de l'argent. Tu sais ce que c’est que l'argent, n'est-ce pas ?”

"Paisa ?", demanda le garçon. "Ma mère l'appelle paisa. On achète des choses avec des paisa !"

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Unsplash

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Unsplash

Annonces

"Oui, c'est de cela que je parle", dit Gustavo. "J'aurais pu t'aider comme toi et ta mère m'ont aidé.”

"J'en ai besoin", dit tristement Kassim. "Mère et moi en avons besoin. De l’aide..."

"Afina ? Est-elle ici avec toi ? Comment êtes-vous venus ici ?"

"Ma mère et moi avons quitté notre ancienne maison", révéla Kassim. "Mère dort sous le pont. Je voyageais seul dans votre ville. Je voulais de la nourriture et des paisa. J'ai cherché de la nourriture dans ce bac à ordures, et j'ai glissé, et j'étais là... puis vous avez laissé tomber le deuxième sac, et je suis tombé."

"Bonté divine ! Où est Afina ? Pourras- tu me conduire jusqu'à elle ? Tu te souviens au moins du chemins ?"

Kassim faisait un signe de tête avec enthousiasme. "Dans le désert, nous devons nous frayer notre propre chemin. Nous devons apprendre à vaincre les aigles et les vents ! Je peux vous emmener là où se trouve ma mère."

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

Annonces

Et Kassim connaissait le chemin. Il a emmené Gustavo jusqu'au pont de la vieille ville, où Afina dormait sur une feuille de carton. Ses vêtements étaient souillés et son corps était brûlant. Elle était malade et avait de la fièvre.

Gustavo a immédiatement appelé l'ambulance et l'a emmenée d'urgence à l'hôpital. Il s'est avéré qu'elle était venue en Amérique pour travailler dans la maison d'un homme riche, mais que son employeur l'avait rapidement mise à la porte en raison de son mauvais état de santé.

Elle ne savait pas comment retourner dans son pays d'origine ou demander de l'aide aux gens, alors elle et Kassim se sont réfugiés sous un pont.

À ce moment-là, Gustavo a su qu'il pouvait lui rendre la gentillesse qu'elle lui avait faite lorsqu'il était blessé.

Et c'est ce qu'il a fait. Il s'est occupé d'Afina et de Kassim jusqu'à ce qu'elle soit complètement rétablie, puis il l'a aidée à trouver du travail. Mais surtout, Gustavo a pu inscrire Kassim à l'école.

"Je ne peux pas payer sa scolarité. Je ne gagne pas assez de paisa", a dit timidement Afina à Gustavo lorsqu'il lui a annoncé que Kassim allait entrer à l'école.

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

Annonces

Gustavo souriait et disait : "Je vais m'en occuper, car j'ai quelques offres d'emploi en vue. Et je ne te fais pas de faveur. C'est pour m'avoir sauvé la vie une deuxième fois. Chaque enfant mérite une bonne enfance, et Kassim est un garçon brillant. Il peut faire des merveilles, Afina. Fais-moi confiance."

"Et grâce à vous deux, j'ai acquis la force de tourner la page sur la mort de ma mère et de changer de vie. Vos combats m'inspirent, et ça me sauve la vie pour la deuxième fois. C'était donc le moins que je puisse faire !"

Que pouvons-nous apprendre de cette histoire ?

  • Le destin nous réunit avec les personnes que nous sommes censés côtoyer de la manière la plus étrange qui soit. Afina et Kassim ne s'attendaient pas à croiser le chemin du soldat blessé qu'ils avaient sauvé, mais le destin a rendu les choses possibles.
  • Les bonnes actions sont comme des boomerangs ; elles vous reviennent toujours. La décision désintéressée d'Afina de sauver la vie d'un soldat alors qu'elle le considérait comme une menace lui est revenue sous la forme d'une aide lorsqu'elle s'est retrouvée bloquée dans un pays inconnu.

Partage cette histoire avec tes amis. Elle pourrait égayer leur journée et les inspirer.

Annonces

Si tu as aimé cette histoire, tu aimeras peut-être celle d'une femme qui a adopté des jumeaux handicapés qu'elle avait trouvés abandonnés dans la rue, près des poubelles, et qui a changé sa vie à jamais.

Cette histoire est inspirée de la vie quotidienne de nos lecteurs et rédigée par un écrivain professionnel. Toute ressemblance avec de véritables noms ou lieux est une pure coïncidence. Toutes les images sont utilisées uniquement à des fins d'illustration. Partagez votre histoire avec nous ; elle changera peut-être la vie de quelqu'un. Si vous souhaitez partager votre histoire, envoyez-nous un mail à info@amomama.com.

Annonces
info
Veuillez nous indiquer votre adresse e-mail afin que nous puissions partager avec vous les meilleures de nos histoires !
En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité
Annonces
Articles connexes

Un homme riche voit un serveur cracher dans son assiette et entre en trombe dans la cuisine du restaurant — Histoire du jour

24 novembre 2023

Un père laisse son fils dans une voiture à la station de lavage ; Le garçon disparaît sans laisser de traces – Histoire du jour

17 octobre 2023

Un homme âgé nettoie les ordures qui se trouvent près des maisons de ses voisins et voit un enfant l'imiter – Histoire du jour

11 octobre 2023

Un pauvre concierge partage sa nourriture avec un garçon sans-abri et finit par emménager avec lui dans un immense manoir - Histoire du jour

10 octobre 2023

Une femme riche suit un petit garçon qui prend chaque jour des restes de nourriture dans sa poubelle - Histoire du jour

20 août 2023

Un garçon pauvre aide un vieil homme à pousser un chariot rempli d'ordures et obtient peu après une récompense d'un million de dollars - Histoire du jour

06 août 2023

Un homme se moque constamment de sa femme au chômage parce qu'elle ne fait rien et trouve une note après que l'ambulance l'a emmenée - Histoire du jour

29 janvier 2024

Un garçon s'introduit dans la maison d'une enseignante pour voler des bijoux et entend la voix de cette dernière au rez-de-chaussée - Histoire du jour

26 novembre 2023

Des frères jumeaux vendent leurs jouets pour payer le loyer après avoir appris que leur mère est malade et ne peut pas travailler - Histoire du jour

12 octobre 2023

Un garçon remarque que sa mère sort en cachette la nuit et la voit entrer dans la maison du directeur de l'école — Histoire du jour

22 novembre 2023

Une femme riche insulte une vieille dame pauvre dans une salle d'opéra jusqu'à ce qu'elle apparaisse soudainement sur scène - Histoire du jour

11 octobre 2023

Un père célibataire se bat pour élever des triplés et découvre un jour qu'ils ne sont pas les siens — Histoire du jour

25 septembre 2023

Une dame âgée nourrit un garçon affamé à l'occasion d'Halloween et voit le portrait craché de son fils perdu lorsqu'il enlève son masque - Histoire du jour

17 septembre 2023

Le concierge d'une école demande à un orphelin de le remplacer pour une journée, Il revient en SUV de luxe et adopte le garçon – Histoire du jour

26 septembre 2023